Jean-Noël Fenwick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fenwick.
Jean-Noël Fenwick
Photo Jean-Noël Fenwick.jpg
Jean-Noël Fenwick en août 2006.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Jean-Noël Fenwick est un auteur dramatique, scénariste, metteur en scène et comédien français à qui l'on doit notamment Les Palmes de Monsieur Schutz, pour lequel il a reçu le Molière de l'auteur en 1990. Il est Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Français, parisien, Jean-Noël Fenwick né en 1950 est diplômé d'une maîtrise de lettres modernes. Successivement journaliste puis publicitaire, il fait parallèlement ses débuts d'auteur et de comédien au café-théâtre. Il écrit pour le théâtre classique[style à revoir] plusieurs pièces non jouées. En 1975, il épouse brièvement Charlotte de Turkheim, âgée de vingt ans[1]. En 1988, il décide de se consacrer définitivement à l'écriture dramatique et écrit en quelques semaines les Palmes de M. Schutz, 'pièce gaie tendre et scientifique' retraçant sous forme de comédie la découverte de la radioactivité puis du radium par Pierre et Marie Curie, pour le théâtre des Mathurins dirigé par Gérard Caillaud. Ce dernier, séduit, décide de monter la pièce, d'en assurer la mise en scène et d'interpréter le rôle de Schutz.

La pièce sera créée en septembre 1989. Après des débuts difficiles, grâce au soutien actif de la profession théâtrale d'une part et de la communauté scientifique d'autre part, dont Pierre Joliot, Georges Charpak, Pierre-Gilles de Gennes, le spectacle commence à connaître un certain succès. Puis, en mars 1990, une avalanche de onze nominations aux Molière sera suivie par quatre trophées quelques semaines plus tard (meilleur auteur, meilleur metteur en scène, meilleurs décors et costumes, meilleur spectacle de l'année catégorie théâtre privé) et le spectacle devient au cours de six saisons consécutives un des grands records du XXe siècle. La pièce recevra également le prix de l'Académie des U et le Grand Prix du Jeune Théâtre de l'Académie Française.

Jean-Noël Fenwick est également l'auteur au théâtre de Calamity Jane, de Potins d'enfer (dont il assurera la mise en scène), de Moi mais en Mieux.

Il collabore avec plusieurs séries télévisées, à l'adaptation des Palmes de M. Schutz à l'écran et fait quelques apparitions comme comédien dans des films écrits et réalisés par ses amis, tels que Pierre Salvadori, Diane Kurys ou Claude Pinoteau.

Il publie en octobre 2010 chez Albin Michel un essai scientifique retraçant en quatre chapitres et 200 pages l'ensemble des phénomènes scientifiques qui, du big bang, ont amené à l'Homme : apparition des particules, puis des nucléons, puis des atomes, puis des molécules, puis des cellules, puis des créatures pluricellulaires etc. Le récit s'achève avec les prémices des civilisations : l'invention de l'écriture et l'apparition du monothéisme.

Il a récemment remis en scène Potins d'Enfer pour une première carrière en tournée avant une reprise à Paris en 2013, avec Christophe Bélair, Gaëlle Gedon, Marc-Antoine Moreau de la Compagnie On Air.

En 2012, Calamity Jane s'est jouée de nouveau, dans une mise en scène d'Alain Sachs, avec Clémentine Célarié et Yvan Le Bolloc'h, au Théâtre de Paris dont le directeur est Stéphane Hillel, en son temps interprète de Pierre Curie pour 1 000 représentations des Palmes de M. Schutz.

Depuis le 19 septembre 2013, Les Palmes de M. Schutz se jouent de nouveau à Paris, au théâtre Michel dirigé par Didier Caron. La nouvelle mise en scène a été confiée à Patrick Zard', frère de théâtre de l'auteur, dans les grandes lignes de celle de Gérard Caillaud qui assura celle de la création. Le décor de Jacques Voizot a été conservé, tout comme les instruments utilisés par le couple Curie, toujours reproduits à l'identique. La distribution rassemble Constance Carrelet, Benjamin Egner, Daniel Hanssens, Valérie Vogt, Guillaume Bouchède et Michel Crémadès.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prisma Média, « Charlotte de Turckheim - La biographie de Charlotte de Turckheim avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 27 juillet 2017)

Source[modifier | modifier le code]

  • Les Palmes de M. Shutz le livre aux éditions Flammarion, étonnants classiques. première édition avant-scène théâtre de janvier 1989, réédition dans la collection des Quatre-Vents.
  • SACD