Jean-Michel Palagos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Michel Palagos
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Michel Palagos, né à Birmandreis, aujourd'hui Bir Mourad Raïs, en Algérie, le [1], est un ancien officier de l’Armée de terre, actuel dirigeant d’entreprise français. Après avoir occupé les postes de DRH du ministère de la Défense, et de directeur de cabinet adjoint du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian[2], il est l'ancien président-directeur général (PDG) de Défense Conseil International (DCI)[3], l’une des principales entreprises de l’industrie française de Défense chargée d'accompagner les exportations d'armement[4],[5].

Spécialiste de la doctrine juridique militaire[6],[7],[8], Jean-Michel Palagos a été un des exécutants conduisant à la fin du service militaire (1997)[9], et un des rédacteurs de la Loi de portant réforme du statut général des militaires[10]. Il est par ailleurs auteur d'un ouvrage sur le statut de militaires[11], et ses travaux sont parfois cités en matière de statut du soldat [12].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Algérie et entré dans l’armée à vingt ans en tant que soldat, il devient sous-officier, lieutenant, capitaine puis commandant. En 1976, il obtient une maîtrise de droit à l’université Paris II, puis entre à l’État major après avoir réussi le concours du brevet technique (1986). Il intègre par la suite l’Institut d’études politiques de Paris (IEP Paris). Directeur des études du Centre des hautes études de l’armement jusqu’en 1995, il rejoint en 1997 le cabinet d’Alain Richard au ministère de la Défense, en tant que conseiller pour la fonction militaire. À cette occasion, l'équipe juridique de Jean-Michel Palagos rédige une partie de la loi de professionnalisation des armées, qui suspendra le service national (1997). Directeur des Ressources humaines du ministère de la Défense de 2000 à 2005[13], d’où il dirige la réforme du statut général des militaires[10]. En , il est placé en retraite par anticipation, à sa demande[14] : la deuxième section permet de mener des activités dans le privé[15]. Spécialiste de la conduite du changement[16],[17], il devient cogérant, avec son épouse d'une entreprise de conseil, Codéac[15].

Après la nomination de Jean-Yves Le Drian au ministère de la Défense, il est rappelé de sa retraite et le rejoint le en tant que directeur de cabinet adjoint[18]. Jean-Michel Palagos y est notamment responsable du plan de gestion de crise et de sortie du logiciel de paye des militaires Louvois[19][20]. Il publie avec Julia Maris un ouvrage d’analyse des erreurs commises dans le cas de Louvois, en généralisant ces analyses à l’ensemble des projets numériques menés par les organisations publiques et privées[21].

Il est nommé à la tête de DCI en 2013[22], une entreprise de services dans l'armement dont l’État est actionnaire de référence[23], il est missionné par le ministère de la Défense[23] pour dynamiser les exportations françaises en matière d'armement[24]. Il crée notamment le label « formation armée française » qui vise à garantir aux pays alliés de la France une formation de standard équivalent à celui offert aux armées françaises et à développer la « marque France » à l’export[25],[26],[27] En , il signe avec Nexter[28] un accord stratégique[29] avec pour objectif de développer le volet « capacitaire » à l’export[30]. Jean-Michel Palagos promeut l'excellence opérationnelle et technologique des armées françaises[31]. Il quitte le groupe DCI en septembre 2018.

Analyste des évolutions portées par le numérique notamment dans son ouvrage « Diriger en ère de rupture », il lance une stratégie visant à développer l’innovation de l’entreprise, avec une entité dédiée (technologies de formations numériques, nouveaux produits)[32].

Publication et conférences[modifier | modifier le code]

Rédacteur de la loi no 2005-270 du qui a rénové le statut général des militaires, Jean-Michel Palagos a également publié un ouvrage, intitulé Le Nouveau statut général des militaires[33]. L'ouvrage traite notamment de la question des droits et devoir des militaires à l'époque moderne[10] et notamment :

  • Des libertés d'opinion, religieuse et politique
  • Du droit de grève et du droit syndical
  • Des protections et garanties octroyées au militaire (et notamment la possibilité de refuser d'obéir à un ordre illégal)
  • De la gestion de carrière

Jean-Michel Palagos est également l’auteur de plusieurs contributions sur les questions de réformes du secteur de la défense nationale[34],[12].

Fonctions occupées[modifier | modifier le code]

  • Contrôleur de la marine nationale et des constructions navales (1992-1994)
  • Directeur adjoint et directeur des études du Centre des hautes études de l'Armement (1994-1995)
  • Chargé de mission auprès du directeur, puis adjoint au directeur de la fonction militaire et du personnel civil au ministère de la Défense (1996-1997)
  • Conseiller pour la fonction militaire au cabinet du ministre de la Défense, Alain Richard (1997-2000)
  • Directeur adjoint du cabinet du secrétaire d'État à la Défense, chargé des Anciens combattants, Jean-Pierre Masseret (-)
  • Directeur des ressources humaines au ministère de la Défense (-)
  • Contrôleur général des armées (2005-2007)
  • Fondateur et directeur du cabinet de conseil, Codeac (-)
  • Directeur adjoint du cabinet civil et militaire du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian (-)
  • Président-directeur général (PDG) de Défense Conseil International (DCI) (-septembre 2018)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice « Palagos (Jean-Michel) », page 1709 in Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 45e édition pour 2014 éditée en 2013, édition des 60 ans, 2419 p., 31 cm (ISBN 978-2-85784-055-8)
  2. L'Opinion 2013.
  3. Mer et Marine 2013.
  4. Ecomat 2014.
  5. Ekonomico 2014.
  6. Jean-Michel palagos, cité in Revue du Droit Public et de la Science Politique en France et a l'Etranger, Volume 122 (2006)
  7. Le Menestrel (RDN) 2002.
  8. Jean-Michel Palagos cité in Comprendre la défense, revue de l'IHEDN (juin 2006)
  9. N'Kaoua 2014.
  10. a b et c Merchet 2006.
  11. Le Nouveau Statut général des Militaires, Jean-Michel Palagos (auteur), Éditions Lavauzelle (2005)
  12. a et b Jean-Michel Palagos : “Experiences and Lessons from the French Defense Reform,” étude présentée au colloque “Global Trends of Defense Reform and the Choice for Korea,” organisé par l’Université Yonjsei (septembre 2005), citée dans le Korean Journal of Defense Analysis, no 18 (2006)
  13. Langhe (Le Figaro) 2002.
  14. « Décret du 31 janvier 2008 portant admission par anticipation et sur demande dans la deuxième section des contrôleurs généraux des armées - M. le contrôleur général des armées Palagos (Jean-Michel) », sur Legifrance
  15. a et b Fessard 2012.
  16. « Diriger en ère de rupture – 3 questions à Jean-Michel Palagos et Julia Maris » (consulté le 19 septembre 2016)
  17. « Conduite du changement : les sept erreurs du dirigeant », (consulté le 19 septembre 2016)
  18. « Arrêté du 17 mai 2012 portant nomination au cabinet du ministre », sur Legifrance
  19. Chapleau 2013.
  20. « Source solde nouvel logiciel mis en place en 2017 », sur La voix du nord, (consulté le 15 avril 16)
  21. Jean Guisnel, « Logiciel Louvois de paie des militaires : les raisons du désastre », (consulté le 19 septembre 2016)
  22. Al Defaiya 2013.
  23. a et b Diallo 2013.
  24. Les défis de la Défense en 2014, La Tribune, 29012014
  25. Jean-Michel Palagos : "la marque France est un atout pour nos entreprises", Filière3e, 21052014
  26. Jean-Michel Palagos rencontre Eric Trappier pour renforcer le volet formation des ventes de Rafale, La Lettre de l'expansion, 2014
  27. « Jean-Michel Palagos et Julia Maris: «Faire rayonner le savoir-faire des armées françaises» », sur Le Figaro, (consulté le 19 septembre 2016)
  28. DCI, ou l'ambition prudente de devenir une fournisseur de services, Lignes de Défense, 18022014
  29. Nexter Systemes and DCI conclude a strategic agreement, Al Defaiya, février 2014
  30. DCI and nexter partner to address french and international military requirements, Army Technology, février 2014
  31. « Le marché de l’armement se porte à merveille », sur La Voix du Nord, (consulté le 19 septembre 2016)
  32. Les Experts, « Transformation digitale: 7 erreurs systématiquement commises lorsqu'un projet échoue », (consulté le 19 septembre 2016)
  33. Le Nouveau statut général des militaires, Jean-Michel Palagos (Éditions Lavauzelle), 2005
  34. Jean-Michel Palagos : « La condition militaire, facteur de cohésion dans un environnement changeant », La Lettre de Géostratégies 2000, n°54 – Décembre 2001.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles de journaux (classés par date de parution décroissante) :

  • Rédaction Ecomat, « Eurosatory : les matériels français labellisés "armées françaises" ? », Économie matin,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Ekonomico, « Jean-Michel Palagos prend les rênes de DCI », Ekonomico,‎ (lire en ligne).
  • Laurence N'Kaoua, « Jean-Michel Palagos nouveau pilote de DCI », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  • Philippe Chapleau, « Jean-Michel Palagos glisse du cabinet du MinDef à la tete de DCI », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  • (en) Rédaction Al Defaiya, « Jean-Michel Palagos named CEO of DCI », Al Defaiya,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Mer et Marine, « Jean-Michel Palagos prend la barre de DCI », Mer et Marine,‎ (lire en ligne).
  • Mariama Diallo, « Jean-Michel Palagos nommé officiellement à la tête de DCI », Le Journal de l'Aviation,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction L'Opinion, « Jean-Michel Palagos quitte le cabinet du ministre de la Défense », L'Opinion,‎ (lire en ligne).
  • Louise Fessard, « La République exemplaire ? Un cas d'école au ministère de la défense », Médiapart,‎ (lire en ligne).
  • Jean-Dominique Merchet, « Armée : rappel au devoir de désobéissance », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Anne-Charlotte de Langhe (Le Figaro), « Une politique globale de ressources humaines », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  • Bernard Le Menestrel (RDN), « La crise des armées », Revue défense nationale, no 638,‎ , p. 73-84 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Who’s Who in France :
    • Notice « Palagos (Jean-Michel) », page 1408 in Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France, dans les territoires d’Outre-Mer ou à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 33e édition 2001-2002 éditée en 2001, 2061 p., 31 cm (ISBN 2-85784-040-3).
    • Notice « Palagos (Jean-Michel) », page 1709 in Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 45e édition pour 2014 éditée en 2013, édition des 60 ans, 2419 p., 31 cm (ISBN 978-2-85784-055-8).
    • http://www.whoswho.fr/bio/jean-michel-palagos_43318 : notice « Jean-Michel Palagos » sur le site du Who’s Who in France en ligne. Accès payant. Existence de la page vérifiée le .