Aller au contenu

Jean-Michel Jaquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Michel Jaquet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Jean-Michel Jaquet, né le à La Chaux-de-Fonds et mort le dans la même ville, est un artiste-peintre suisse[1],[2],[3].

Jean-Michel Jaquet, après des études d’arts graphiques à Genève (1968-1971), se consacre essentiellement à son univers pictural.

Depuis 1973, il expose régulièrement en Suisse et à l’étranger. À la suite de séjours en France et en Égypte, il retourne en Suisse en 1999, où il vit et travaille à Corsier-sur Vevey.

En 2003, un livre, Euphorie, dans la collection "Les Cahiers dessinés", dirigée par Frédéric Pajak, lui est consacré. Préfacé par Michel Tournier et publié par les éditions Buchet Chastel, cet ouvrage compte près de 200 reproductions couleur qui couvrent une trentaine d’années de travail de Jean-Michel Jaquet[4].

En 2020, il s’installe à la Chaux-de-Fonds, sa ville natale où il résidera jusqu'à sa mort en 2022.

Son travail a fait l’objet d’expositions en Suisse et à l’étranger et figure dans de nombreuses collections publiques et privées.

Mme Magali Prod’hom Jaquet, sa deuxième épouse, l'a accompagné durant sa vie personnelle et artistique en prenant les rôles d'agente, scénographe et iconographe[2].

Bibliographie sélective

[modifier | modifier le code]
  • Jean-Michel Jaquet: Frères cochons. Textes et dessins: Jean-Michel Jaquet. [Vevey]: Editions Ô quai des arts, [2004].
  • Jean-Michel Jaquet: Euphorie. Préface: Michel Tournier; aphorismes et notes d'atelier: Jean-Michel Jaquet. Paris: Buchet-Chastel, 2003.
  • Jean-Michel Jaquet: Agenda Khepra 1999. Encres de Chine et notes d'atelier. Présentées par Jean-Jacques Wahli. Bienne: Éd. Khepra, 1998.
  • Françoise Jaunin: « Calligraphie du désir. Amour et crucifixion ». In: Coopération, 26.11.1997. pp. 66-67.
  • Jean-Jaques Wahli: « Entretien avec Jean-Michel Jaquet. En peignant, je me livre et me délivre ». In: Construire, 22.10.1997. pp. 55-59.
  • Jean-Michel Jaquet. La ligne traversante. Neuchâtel, Musée d'art et d'histoire, 1992. [Textes:] Walter Tschopp et Claude Champion. Neuchâtel, 1992.
  • André Vladimir Heiz: « Etre, une fois. Un feuilleton tétralogique à l'arpentage de quelques dessins de Jean-Michel Jaquet ». In: Trou, VIII, 1992. pp. 111-142.
  • « Dans le fleuve du monde ». In: Viva, 1992. Film de Claude Champion. Télévision suisse romande, 1992.
  • Sechs Westschweizer Künstler. Kunsthaus Zug, 1988; Kunsthaus Glarus, 1989. [Text:] Françoise Jaunin. Zug: Zuger Kunstgesellschaft, 1988.
  • Jaquet ou le chapeau du Johann. Film de Dominique Lambert. Télévision suisse romande, 1981.
  • Jean-Michel Jaquet: « Poèmes ». In: Blouk, 1970, 1[1].

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b « Jaquet, Jean-Michel | SIK-ISEA Recherche », sur recherche.sik-isea.ch (consulté le )
  2. a et b « La Chaux-de-Fonds: Jean-Michel Jaquet, l’empreinte d’une vie », sur ArcInfo, (consulté le )
  3. Antonia Nessi, « JEAN-MICHEL JAQUET, Fondation Louis Moret, 12.06- 28.08.2022 », sur Fondation Louis Moret, (consulté le )
  4. Philippe Mathonnet, « Jean-Michel Jaquet, laboureur de mythes », Le Temps,‎ (lire en ligne)

Liens externes

[modifier | modifier le code]