Jean-Michel Jacques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Michel Jacques
Illustration.
Jean-Michel Jacques en 2022.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(5 ans, 7 mois et 16 jours)
Élection 18 juin 2017
Réélection 19 juin 2022
Circonscription 6e du Morbihan
Législature XVe, XVIe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Philippe Noguès
Maire de Brandérion

(3 ans et 4 mois)
Prédécesseur Hubert de Lageneste
Successeur Jean-Yves Carrio
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Metz (Moselle)
Nationalité Française
Parti politique LREM
RE (depuis 2022)

Jean-Michel Jacques, né le à Metz (France), est un homme politique français.

D'abord maire de Brandérion et conseiller délégué à l'accessibilité à Lorient Agglomération, il est élu député de la sixième circonscription du Morbihan lors des élections législatives de 2017 sous l'étiquette La République en marche.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Jean-Michel Jacques naît le à Metz (Moselle)[1] et grandit avec sa famille à Hagondange, ville de l'ancien bassin sidérurgique et minier de Moselle[2],[3].

En 1988, âgé de 18 ans, il s'engage dans la Marine nationale[3]. Après sa formation d'infirmier militaire, il rejoint l'école des fusiliers marins de Lorient où il réussit les épreuves de sélection des commandos marine[4]. Il reste au total plus de 23 ans dans la Marine nationale, dont 17 dans les forces spéciales : Commando Jaubert, Commando Trépel et l'escouade de contre-terrorisme et de libération d'otages (ECTLO)[3].

De 2005 à 2017, il est également officier du service de santé des sapeurs-pompiers volontaires du Morbihan[réf. nécessaire].

Enfin, il enseigne les gestes et soins d'urgence à l'Institut de formation des professionnels de santé de Lorient de 2011 à 2014[5].

La déportation de son grand-père au camp de concentration de Natzweiler-Struthof puis à celui de Dachau l'amène en 2005 à réactiver la fondation de la mémoire pour la déportation dans le département et à en prendre la présidence jusqu'à son élection[6],[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Maire et conseiller communautaire[modifier | modifier le code]

Jean-Michel Jacques s'engage pour la première fois en politique lors des élections municipales de 2014. Il conduit une liste citoyenne rassemblant des personnalités de gauche et droite[7] qui arrive en tête au premier tour avec 69,74 % des voix exprimées[8]. À cette occasion, il est élu maire de Brandérion et devient conseiller communautaire délégué à l'accessibilité à Lorient Agglomération où il est également porte-parole de la liste citoyenne au sein du conseil communautaire[9],[10].

Il donne son parrainage de maire à Emmanuel Macron à l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle de 2017.

Élu député, il démissionne de son mandat de maire en 2017 et de conseiller communautaire en 2018[11]. Il reste toutefois conseiller municipal jusqu'aux élections municipales de 2020[7].

Député[modifier | modifier le code]

En , La République en marche l'investit pour les élections législatives sur la sixième circonscription du Morbihan[12]. Le , il est élu au second tour de l'élection législative avec 54,72 % des voix exprimées, contre le candidat UDI, Gwenn Le Nay[13],[14]. Il siège dans le groupe de la majorité La République en marche et est élu vice-président de la commission de la Défense nationale et des Forces armées à l'Assemblée nationale[15],[16],[17].

Il est candidat à sa réélection pour les élections législatives de 2022. Il est réélu le 19 juin 2022 à l'issue du second tour avec 54,81% des suffrages exprimés face au candidat de la NUPES, Jean-Michel Baudry qui obtient 45,19% des voix.[18]

Le 6 août 2022, il est désigné[19] par la Présidente de l'Assemblée nationale pour siéger au sein de la Commission du secret de La Défense nationale (CSDN).

Fonctions au sein de la République en Marche[modifier | modifier le code]

Fin 2016, il est nommé référent départemental après avoir rejoint En Marche[20] et organise notamment un meeting à Quéven pour soutenir Emmanuel Macron[21].

En , dans le contexte du mouvement des Gilets jaunes, il est nommé référent de la région Bretagne pour le Grand débat national[22].

En , il est nommé membre de la commission nationale d'investiture de La République en marche pour les élections municipales[23].

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

Mandat national[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

  • -  : maire de Brandérion
  • -  : conseiller municipal de Brandérion
  • -  : conseiller communautaire délégué de Lorient Agglomération, chargé de l'accessibilité

Distinctions et décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « M. Jean-Michel Jacques - Morbihan (6e circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le ).
  2. « Présentation de Jean-Michel Jacques », sur legislatives.en-marche.fr (consulté le ).
  3. a b c et d Régis Nescop, « En Marche !. Au nom du grand-père », Le Télégramme,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « Retrouvez mon portrait dans le Mensuel du Morbihan - Député Jean-Michel Jacques », sur Député Jean-Michel Jacques, (consulté le ).
  5. « Jean-Michel Jacques va conduire « Une liste au travail » », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Julie Schittly, « Une fondation pour se souvenir et transmettre », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  7. a et b Franck Baudouin, « Jean-Michel Jacques a troqué le treillis pour le costume de député du Morbihan », actu.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Elus communautaires », sur www.lorient-agglo.bzh (consulté le ).
  10. « Agglo. Un collectif d'élus se retrouve », Le Télégramme,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. « Installation d'un nouveau conseiller communautaire » [PDF], sur deliberation.lorient-agglo.bzh, (consulté le ).
  12. Yann-Armel Huet, « Jean-Michel Jacques investi par En marche », sur Ouest-France,
  13. « Résultat des élections législatives à Hennebont », sur France Bleu,
  14. « Elections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le ).
  15. « Commission de la défense nationale et des forces armées - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le ).
  16. « Jean-Michel Jacques, vice-président de la commission Défense », sur Ouest-France,
  17. « Composition du groupe La République en Marche au 29 juin 2017 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le ).
  18. Ministère de l'Intérieur, « Résultats élections législatives 2022 », sur Ministère de l'Intérieur,
  19. « Extrait du Journal Officiel du 7 août 2022 », sur legifrance.gouv.fr,
  20. « Jean-Michel Jacques référent d'Emmanuel Macron », sur Ouest-France,
  21. « En Marche ! Meeting à Quéven avec F. de Rugy, J.-P. Le Roch et J. Kergueris », Le Télégramme,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. Marie Carof-Gadel, « Jean-Michel Jacques devient référent régional du Grand débat », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  23. « Municipales 2020. Jean-Michel Jacques désigné membre de la Commission nationale d’investiture à LaREM », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  24. Décret du 25 avril 2008 portant concession de la médaille militaire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]