Jean-Michel Boris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Michel Boris
Nom de naissance Jean-Michel, Daniel, Boris, Possicelsky
Naissance (85 ans)
Bordeaux Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau : FranceFrançaise
Profession
Directeur de salle de spectacle
Distinctions
Famille

Jean-Michel Boris, né Jean-Michel Possicelsky[1] le à Bordeaux (Gironde), est un directeur de salle de spectacle, directeur général de l'Olympia de 1979 à 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jacques Boris (distributeur de films, plus jeune frère de Paulette Coquatrix) et d'Anne-Marie Bargues, Jean-Michel Boris est le neveu par alliance de Bruno Coquatrix.

Venu de Bordeaux à Paris à l'âge de 21 ans pour suivre des études de médecine, il en est dissuadé par son oncle qui lui propose de l'assister à l'Olympia.

Jean-Michel Boris rejoint l'Olympia le en tant que machiniste. Il apprend tous les métiers et est successivement électricien, projectionniste, sonorisateur, régisseur, programmateur.

Il devient directeur artistique de l'Olympia (1959-1970), codirecteur (1970-1979), puis directeur général (1979) à la mort de Bruno Coquatrix. Il conserve les commandes de cette célèbre salle de spectacle parisienne jusqu'au .

Officier dans l'ordre national du Mérite du [2], il est promu officier dans l'ordre national de la Légion d'honneur le [3].

Personnage incontournable de l'histoire de l'Olympia, Jean-Michel Boris totalise près de 47 ans de carrière au service de cette maison.

Mandats annexes[modifier | modifier le code]

  • Président du Fonds de soutien aux variétés (1989-1999).
  • Vice-président du Syndicat des producteurs de spectacle.
  • Administrateur des congés-spectacle.
  • Membre de l'Académie Charles-Cros.
  • Consultant artistique auprès du président d'Universal (2001).
  • Chargé de la programmation au théâtre Déjazet (2001-2002).

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1991 : 28, boulevard des Capucines, de Jean-Michel Boris et Marie-Ange Guillaume, Éditions Acropole.
  • 2003 : Olympia Bruno Coquatrix, 50 ans de Music-Hall, de Jean-Michel Boris, Jean-François Brieu et Eric Didi, Éditions Hors Collection.
  • 2011 : Monstres sacrés : Portraits de la chanson, de Jean-Michel Boris et Gervais, Éditions Fetjaine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Les Coulisses de ma mémoire, de Paulette Coquatrix, Éditions Grasset.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du l'autorisant à substituer à son patronyme de naissance celui de Boris. Encyclopédie des changements de noms (1963-1982) d'Emmanuel Ratier, Faits & Documents, 1995, page 66.
  2. Décret du 10 novembre 1998 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite
  3. Décret du portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur

Sources[modifier | modifier le code]

Archives sonores[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]