Jean-Marie Ragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ragon.
Ne doit pas être confondu avec Michel Ragon.
Jean-Marie Ragon
Jean Marie Ragon.jpg
Dessin de Jean-Marie Ragon (réalisé en 1911).
Biographie
Naissance
Décès

Jean-Marie Ragon de Bettignies né le à Bray-sur-Seine et mort en 1862 à Bruges est un franc-maçon, auteur et éditeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Bray-sur-Seine[1] d'un père notaire, il est initié à la franc-maçonnerie en 1804 à Bruges où ses fonctions de caissier dans l'administration impériale l'ont amené. Il est un des collaborateurs chargés de l'examen critique des dictionnaires dans le Journal grammatical et publie une méthode de lecture. Il est également l'éditeur de la première revue maçonnique française, Hermes[2].

Personnage maçonnique[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Ragon est initié à la loge « Les amis du Nord » à Bruges alors faisant partie d'un département français. Il appartient également à la loge « Le Phœnix » du Grand Orient de France et au Rite de Misraïm, ainsi qu'à l'Ordre du Temple de Bernard-Raymond Fabré-Palaprat. Il fonde et préside la célèbre loge parisienne « Les Vrais Amis », devenue ensuite « Les Trinosophes » qui jouit grâce à lui d'une certaine célébrité, ainsi que le chapitre et l'aréopage s'y attachant. Il occupe le poste de cette loge pendant plusieurs années à compter de 1817.Son départ en Amérique semble avoir marqué la fin de sa carrière maçonnique[2].

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de nombreux ouvrages maçonniques qui eurent une large influence :

  • Cours philosophique et interprétatif des initiations anciennes et modernes (1840) (disponible sur Gallica) ;
  • De la maçonnerie occulte et de l'initiation hermétique (1853), Maison de vie éditeur, 2009, 171 p. ;
  • Rituel d'Apprenti (1859), Éditions du Prieuré, 1992, 108 p. ;
  • Rituel de Compagnon (1859), Éditions du Prieuré, 1992, 69 p. ;
  • Rituel du Maître (1859), Éditions du Prieuré, 1992, 80 p. ;
  • Orthodoxie maçonnique (1853), Cercle des amis de la Bibliothèque initiatique, 1972, 414 p. [lire en ligne] [PDF] ;
  • Rituel d'une pompe funèbre maçonnique, Equinoxis, 2014, 21 p. ;
  • Rituel de la maçonnerie forestière (1860), Editions du Prieuré, 1993, 48 p. ;
  • peut-être Le Livre rouge, Lavigne, 1842, 144 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]