Jean-Marie Papapietro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Marie Papapietro
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Activités

Jean-Marie Papapietro, né en 1939 est professeur et metteur en scène. D'origine française, il vit à Montréal où il dirige le Théâtre de Fortune.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Alger en 1939, Jean-Marie Papapietro termine ses études préuniversitaires dans la classe de Khâgne du lycée Bugeaud fréquentée par Albert Camus à la fin des années 1920.

Après des études à la Sorbonne en littérature française, littérature comparée, histoire de l’art et littérature allemande, il passe son Diplôme d’études supérieures, sous la direction d’Étienne Souriau: Botticelli ou la mise en scène du désespoir . Parallèlement à sa carrière de professeur de lettres, il se consacre à la mise en scène et à l’animation d’ateliers de théâtre à Meaux, puis à Paris. Il collabore aussi régulièrement avec le Microthéâtre dirigé par son frère Philippe, à Foligno, en Ombrie. Installé définitivement à Montréal au début des années 1990, il y fonde, peu après, le Théâtre de Fortune tout en continuant à enseigner au Collège Édouard-Montpetit et occasionnellement au département de théâtre de l’université d’Ottawa ( séminaire de maîtrise sur Jean-Luc Lagarce).

Selon Brigitte Haentjens, directrice du Théâtre français au Centre national des arts d’Ottawa]: « Dans le paysage du théâtre québécois, Jean-Marie Papapietro est une figure singulière. Voir une de ses mises en scène, c’est aller plus loin que les frontières des apparences et savoir accueillir la parole et la vibration intime des êtres. »

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Les souffleurs de Dino Buzzati (1983)
  • L’esprit de la mort de Rosso di San Secondo (prix Théâtre italien contemporain, 1985)

Collaborations[modifier | modifier le code]

Avec le Microthéâtre:

  • "Tendenza al silenzio" (Festival de Perugia, 1980)
  • "Scacco al re" (San Eraclio, 1990)
  • "The battle of Avignon" (Festival Off d’Avignon, 1991)

Avec la compagnie des Goliards de Longueuil dirigée par Jean-Claude Brès:

  • "Six personnages en quête d’auteur" de[Luigi Pirandello (1997)
  • "Le bourgeois gentilhomme" après[Molière (1999)
  • "Le Songe d’une nuit d’été" de Shakespeare (2001)

Principales productions[modifier | modifier le code]

  • "Victor ou les enfants au pouvoir" de R. Vitrac (1972)
  • "Yvonne, Princesse de Bourgogne" de W. Gombrowicz (1973 et 1993)
  • "Dans le petit manoir" de S. Witkiewicz (1974)
  • "La Pieuvre" de S. Witkiewicz (1975)
  • "Les acteurs de bonne foi" de Marivaux (1976)
  • "Les Boulingrin" de Courteline (1981)
  • "L’Histoire" d’après W. Gombrowicz (1982)
  • "Insomnie" d’après J. Grenier (1983)
  • "Voix sans voie" d’après D. Buzzati (1983)
  • "La Derelitta" d’après "Paulina 1880" de P-J Jouve (1986)
  • "Électre" de Sophocle (1994)
  • "L’île des esclaves" de Marivaux (1995)
  • "La Cantatrice chauve" et "Parlons français" de Eugène Ionesco (1996)
  • "Catastrophes" de S. Beckett (2000)
  • "L’amante anglaise" de Marguerite Duras (2001)
  • "Match" de T. Bernhard (2002)
  • "Abel et Bela" de R. Pinget (2002)
  • "La promenade" de R. Walser (2004)
  • "Quelques conseils utiles aux élèves huissiers" de L. Salvayre (2005)
  • "Le Château" de Franz Kafka (2006)
  • "Tristano meurt", adapté du roman de A. Tabucchi (2006)
  • "Histoire de Marie" de G. Brassaï (2006 et 2008)
  • "Comédie, Berceuse et Catastrophe" de Samuel Beckett (2008)
  • "Théo ou le temps neuf" de R. Pinget (2009)
  • "Premier amour" de[Samuel Beckett (2010 et 2012)
  • "Céline vivant" (2011)
  • "Et c’est ainsi qu’Allah est grand !" d'Alexandre Vialatte (2012)
  • "L'énigme Camus, une passion algérienne" Texte de Jean-Marie Papapietro (2014) - Le texte de la pièce accompagné de nombreux documents a été publié en 2016 aux éditions le la Pleine Lune à Montréal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]