Jean-Marie Leissen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Marie Leissen
Jean-Marie Leissen Portrait complet.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
PaimpolVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jean-Marie Leissen, né le à Caudan (Morbihan), décédé le à Plounez, commune fusionnée en 1960 avec Paimpol (Côtes-du-Nord), est un commissaire de la marine, défenseur des pêcheurs d'Islande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Leissen entre dans la Marine en qualité d'élève-commissaire le , puis navigue sur la frégate Pallas en Atlantique sud et sur l'aviso Dayot dans le Pacifique. En 1893, sous-commissaire affecté au quartier de Paimpol, il occupe ensuite différents postes, notamment à Rochefort, Brest et Lorient. Commissaire principal de la Marine nationale le , il opte pour le corps des administrateurs de l'Inscription maritime. En 1904, Administrateur en chef de 1re classe de l'Inscription maritime, il est, de nouveau, affecté au quartier de Paimpol. Au , directeur de l'Inscription maritime pour les sous-arrondissements de Nantes et de Lorient, il termine sa carrière le au grade d'administrateur général de l'Inscription maritime et commandeur de la Légion d'Honneur[1].

Combat pour améliorer les conditions de vie des pêcheurs d'Islande entre 1850 et 1935[modifier | modifier le code]

À cette époque, les conditions de vie des pêcheurs d'Islande sont très loin des mythes véhiculés, entre autres, par Pierre Loti et Théodore Botrel. Les actions menées par le commissaire Leissen[2] pour les améliorer se heurteront à des logiques de rentabilité contraires à la protection des marins-pêcheurs qu'il propose[3].

Dès son arrivée au poste de Paimpol, en 1891, le jeune officier s’intéresse à tous les aspects de la vie à bord, que ce soit le déséquilibre de l'alimentation, l'incitation à l'alcoolisme, le manque de confort élémentaire et l'absence de sécurité. Il fournit des rapports qui décrivent précisément la situation de ces marins commandés par des capitaines trop souvent incompétents et fréquemment alcooliques. Ces correspondances, disponibles au Service historique de la Défense et conservés à Brest par les archives de la marine, ont servi aux historiens[4] de support d'étude afin de rétablir la vérité sur le quotidien des pêcheurs d'Islande. Ainsi propose-t-il aux armateurs, plus soucieux de rentabilité que du sort des pêcheurs, des solutions à mettre en œuvre. Son obstination, de nombreuses disparitions en mer et de dramatiques naufrages (120 goélettes et 2 000 marins disparus au cours des campagnes morutières[5]) finiront par faire adopter ces mesures aux armateurs. Son engagement lui vaut une puissante inimitié des influents notables locaux, qui, malgré de fortes pressions politiques, n'obtiennent pourtant que son affectation provisoire à Brest, en 1895. Car, des événements dramatiques[6] font valoir la justesse de ses analyses, et il reçoit rapidement, en 1903, une nouvelle mutation pour Paimpol avec des pouvoirs accrus. En dépit des menaces sur sa carrière, traduites par des manœuvres politiques pour freiner son avancement, l'administrateur persévère dans ce qu'il considère comme une mission impérative. En 1921, ayant exercé les plus hautes fonctions à Lorient et Nantes, Leissen revient prendre sa retraite dans sa chère ville de Paimpol.

Distinctions[modifier | modifier le code]

La maquette de la première goélette paimpolaise armée pour la pêche en Islande, l'Occasion, en 1852, est exposée au Musée de la mer de Paimpol
La Belle Poule, goélette paimpolaise à huniers

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • SHD Archives de la marine de Brest : Série P Inscription maritime : pêches, navigation commerciale et recrutement des équipages, Sous-série 5 P Quartiers de Paimpol et Tréguier (P2 20 et P2 25);
  • L’École du Commissariat de la Marine (Brest 1864-1939) Auteur : André Fourès, Éditions L'Harmattan, Parution 09/02/2011, (ISBN 9782296132498);
  • Jean Kerlévéo (1910-2000), Paimpol au temps d'Islande, Éditeur Chasse Marée, Parution 03/03/2003 (ISBN 9782903708948);
  • François Chappé L'épopée islandaise 1880-1914 : Paimpol, la République et la mer, Éditeur L'albaron, Parution 1990 (ISBN 9782908528084);
  • François Chappé Paimpol (1880-1914) : Mythes et réalités In: Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest. Tome 91, numéro 2, 1984. p. 171–192;
  • Jean-Jacques Prado Jean-Marie Leissen (1856-1942) un commissaire de la marine défenseur des pêcheurs d'Islande, Les Cahiers de l'Iroise, 169, 1996-1, Société d’études de Brest et du Léon, Brest 1996;
  • Michel Foucault Les vieux métiers illustrés par la chanson Éditeur : Jean-Cyrille Godefroy, Parution : 04/04/2000 (ISBN 9782865531318);
  • Jacques Dubois Le jardinier des mers lointaines, Tonton Yves, pêcheur d'Islande, Éditeur : Jean Picollec Parution 01/01/1980 (ISBN 9782864770053);
  • Le Petit Manchot journal de la Manche d'hier et d'aujourd'hui[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ministère de la culture - Base Léonore », sur www.culture.gouv.fr (consulté le )
  2. Jean-Jacques Prado, « Jean-Marie Leissen (1856-1942), un commissaire de la marine, défenseur des pêcheurs d'Islande », Les Cahiers de l’Iroise, Société d'Études de Brest et du Léon, no 169,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. François Chappé, « Paimpol (1880-1914) : Mythes et réalités », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, vol. 91,‎ , p. 171–192 (DOI 10.3406/abpo.1984.3157, lire en ligne, consulté le )
  4. Jean Kerlévéo, François Chappé, Jean-Jacques Prado, Michel Foucault et d'autres dans leur approche sociologique ou économique. Voir Bibliographie.
  5. « Ploubazlanec, Bourg (le), Ensemble cultuel dit le 'Mur des Disparus' », sur sallevirtuelle.cotesdarmor.fr (consulté le )
  6. 88 disparus en mer en 1903.
  7. « Marins-pêcheurs », Cahiers de vacances du petit manchot, no 43,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Articles connexes[modifier | modifier le code]