Jean-Marie Joseph Emmery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Emmery.
Jean-Marie Joseph Emmery
Image illustrative de l'article Jean-Marie Joseph Emmery
Fonctions
Député du Nord à la Chambre des députés des départements
Prédécesseur Lui-même
Successeur Jean, Louis, Bonaventure de Kenny
Vice-président Corps législatif
Député du Nord au Corps législatif
Prédécesseur Jean-Baptiste Rivière
Successeur Lui-même
Maire de Dunkerque
[2]
Prédécesseur Philippe Dequeux De Saint-Hilaire (Centre)
Successeur Jean, Louis, Bonaventure de Kenny
Prédécesseur Charles Thiéry De Bonte
Successeur Josselin
Secrétaire du Conseil général du Nord[1]
Prédécesseur Aucun (création)
Successeur Maximilien Farez
Conseiller général du Nord
(Sans attribution de Canton)
Prédécesseur Aucun (création)
Successeur Louis Marie Debaecque
Député du Nord à Assemblée législative
Gouvernement Ire République
Prédécesseur -
Successeur Jean-Jacques Fockedey (Plaine)
Biographie
Nom de naissance Jean-Marie Joseph Emmery
Date de naissance
Lieu de naissance Dunkerque (Flandre française)
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Dunkerque (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Bonapartiste
Père Frédéric François Joseph Emmery[3]
Mère Catherine Françoise Vanhée
Conjoint Marie Françoise Desticker
Isabelle Hippolyte Salles
Profession Négociant

Jean-Marie Joseph Emmery
Maires de Dunkerque

Jean-Marie Joseph Emmery, né le à Dunkerque (Flandre française) et décédé le à Dunkerque (Nord), est un homme politique français.

Biographie[4][modifier | modifier le code]

Natif d'Ostende, son père était consul de Suède et négociant-armateur. Il lui succède dans son négoce avec assez de réussite pour acquérir une brillante renommée dans le commerce maritime. Il est nommé colonel de la Garde nationale de la ville lors de sa formation en 1789.

Élu membre de l'Assemblée Législative en 1791, Emmery y intervint principalement sur des sujets économiques et commerciaux. Rentré à Dunkerque à l'issue de son mandat, il est maire de la ville de 1792 à 1793, puis à nouveau de 1801 à 1805.

Le Premier Empire le comble d'honneurs et de responsabilités, le 7 décembre 1800 et jusqu'au 16 octobre 1802 il entre au Conseil général du Nord puis à partir du 22 avril de la même année, il siège au sein du Conseil général du Commerce de France. Redevenu député du Nord en l'an XIV , il est élu vice-président du Corps Législatif en 1810 et y siège jusqu'en 1814. Il est reconduit comme membre de la Chambre des députés (Restauration) jusqu'en mars 1815.

Il meurt à son domicile le [5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Titre de Chevalier en faveur de Jean-Marie Joseph Emmery, député au Corps législatif, membre du collège électoral du département du Nord, chevalier de l'Empire par lettres patentes du 6 septembre 1811. Règlement d'armoiries :

Blason Blasonnement :
D'azur, à la fasce cousue du tiers de l'écu de gueules au signe des chevaliers légionnaires accompagné en chef d'une branche de chêne en bande d'argent et en pointe d'un dauphin du même. Livrées : les couleurs de l'écu[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :