Jean-Marie Donegani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Marie Donegani
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Jean-Marie Donegani à Sciences Po.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Jean-Marie Donegani, né le , est un professeur des universités à Sciences Po et un enseignant-chercheur associé au CEVIPOF(Centre de recherches politiques de Sciences Po). Ses recherches portent notamment sur la théorie politique, l’analyse des relations entre religion et politique ainsi que sur la vie politique française.

Parcours[modifier | modifier le code]

Diplômé de Sciences Po, de l'École des hautes études en sciences sociales et de la Faculté de droit de Paris. Il enseigne la science politique dans les premier et second cycles de Sciences Po Paris et la théorie politique dans le troisième cycle. Directeur d’études à l’École doctorale, il est responsable de la filière « Pensée politique » du master « Histoire et théorie du politique »[1].

Chargé puis directeur de recherche au CNRS de 1982 à 2004, il a obtenu le prix Philippe Habert en 1994 pour son ouvrage La Liberté de choisir. Pluralisme religieux et pluralisme politique dans le catholicisme français contemporain[2], où il met en avant une diversité des modes d'appartenance et d'expression au sein du catholicisme français[3]. Il a obtenu également la médaille de bronze du CNRS en 1991[4].

Il a participé au jury d’agrégation de science politique de 2002 à 2003. Il siège aujourd’hui au Conseil national des universités et remplit des missions d’expertise auprès du Conseil québécois de la recherche. Il est directeur de la revue Raisons politiques publiée par les Presses de Sciences Po. Ses recherches portent notamment sur la théorie politique, l’analyse des relations entre religion et politique ainsi que sur la vie politique française[1].

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • La Ve République. Naissance et mort, Paris, Gallimard, collection Folio-Histoire, 1999 (avec Marc Sadoun)[5]
  • La liberté de choisir, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1993 (Prix Philippe Habert 1994)[2],[3]
  • La Démocratie imparfaite, Paris, Gallimard, 1994 (avec Marc Sadoun)
  • Qu'est-ce que la politique ?, Folio Essais, 2007 (avec Marc Sadoun)
  • Critiques de la démocratie, PUF, 2012[6]

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]