Jean-Marie Dallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marie Dallet est écrivain et marin, né le 3 septembre 1940[1]. Depuis Les Antipodes édité aux Éditions du Seuil et préfacé par Marguerite Duras, il a publié une vingtaine de romans dont Dieudonné Soleil qui obtint la bourse Goncourt du récit historique et fut classé par la revue Lire parmi les vingt meilleurs livres de l'année 1983.

Jean-Marie Dallet a toujours navigué entre la Méditerranée, Paris et le Pacifique Sud.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Antipodes - Seuil - 1968
  • L'Atelier du tropique - Saint-Germain des Prés - 1976
  • Waterman bleu-noir - Laffont - 1978
  • Tahiti Jim - Laffont — 1979
  • Dieudonné Soleil - Laffont - 1983
  • Paradis, paradis - Laffont - 1984
  • Fin de Partie au Sans Souci - Laffont - 1988
  • Veilleur où en est la Vie - Laffont - 1992
  • Je, Gauguin - Table Ronde - 1994
  • Au soleil des vivants - Lattès - 1998
  • Tentative de fuite - Plon - 2000
  • Pontmaudit ou les Chemins de la Haute Mer — Le Rocher - 2004
  • Au plus loin du Tropique - Les Éditions du Sonneur - 2005
  • Encre de guerre - Les Éditions du Sonneur - 2008
  • 17°Sud 149° Ouest - Au Vent des Îles - 2011
  • Ce que disent les morts et les vivants - Les Éditions du Sonneur - 2013
  • De pareils Tigres - Libretto - 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]