Jean-Marie Écorchard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Marie Écorchard est un médecin et botaniste, né le à Lohéac et mort le à Nantes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de médecine à l'université de Rennes, il s'intéresse à la botanique et devient l'élève d'Augustin Pyrame de Candolle (1778-1841) à Genève[1].

Le , il est nommé pour assurer la chaire de botanique du jardin des plantes de Nantes créée par le conseil municipal le . Il consacre dès lors plus de 40 ans à l'aménagement et à l'embellissement du Jardin des plantes dont il devient directeur le [2].

Après l'inauguration des derniers travaux du Jardin des plantes en 1860, il se consacre à l'étude botanique et rédige une Nouvelle théorie élémentaire de la botanique qui parait en 1877[3]. Cependant cet ouvrage ne rencontrera pas le succès escompté par son auteur qui le comparait à l'ouvrage d'Augustin Pyrame de Candolle[4], Théorie élémentaire de la botanique ou exposition des principes de la classification naturelle et de l'art de décrire et d'étudier les végétaux.

Il meurt en 1882 des suites d'une morsure de vipère alors qu'il donnait un cours de botanique.

Son nom a été donné à une rue qui longe le côté sud du jardin des plantes de Nantes[5].

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

  • Culture et taille de la vigne, Nantes : chez L. Guéraud, 1849 [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La nomination d'Écorchard par le Service des espaces verts de Nantes
  2. Écorchard directeur par le Service des espaces verts de Nantes
  3. Présentation dans le catalogue en ligne de la BNF
  4. La fin de la période Écorchard par le Service des espaces verts de Nantes
  5. Rues de Nantes