Jean-Marc Vervoort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vervoort.
Jean-Marc Vervoort
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Jean-Marc Vervoort, né le à Bruxelles (Belgique), est un réalisateur, scénariste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Vervoort est un réalisateur belge né à Bruxelles. Après des études de son et d’images à l’IAD et L’INRACI, il travaille pendant dix ans comme chef opérateur sur des documentaires, de la fiction, et des programmes Tv. Il tourne entre autres pour Boris Lheman, Claudio Pazienza, Bénédicte Lienard. 10 ans plus tard il reprend des études d’écriture de scénario à l’ULB à Bruxelles, et dans ce cadre il écrit un premier court-métrage qu’il tournera l’année suivante. « Le pendule de Mme Foucault » sort en 1995 et remporte plus de 25 prix, dont le golden globe du meilleur court-métrage à San Francisco, une sélection à Cannes, et plusieurs grands prix. Suite à ce succès il se tourne définitivement vers la réalisation, et enchaîne plusieurs contrats en publicité, en remportant 1 sélection à Cannes, et deux grand prix au Danemark. Il tourne encore 3 court-métrages dont un docu fiction « L’homme Animal, le pingouin »qui se fait remarquer en remportant le Grand prix du court-métrage de Lilles en 1996, ainsi que le prix du Jury au Festival du court-métrage de Bruxelles. En parallèle, il lance avec Fabrice Duelz et Didier Kinsella « Kulturo », une émission de fiction culturelle produite par CANAL + Belgique qui sera produite pendant 5 ans. En rencontrant Jean-François Boyer producteur chez Telfrance, il tourne « Aveugle » un court-métrage sophistiqué sur le monde de la mode, qui remporte le prix de la réalisation au festival indépendant de Bruxelles. I’agence « Art Media » à Paris le représente et lui permet de tourner son premier téléfilm « Division d’honneur »qui se fera remarquer au « Rendez-vous de la fiction à France Télévision, et fera l’ouverture du festival de la fiction tv à Reims. Ensuite, il tourne plusieurs téléfilms. Il se tourne ensuite vers la série tv avec une première expérience dans une série d’auteur de Tonie Marshall. Il assure la réalisation de trois épisodes. La même année, il développe pour Jean-Luc Delarue, un nouveau concept de série historique dont il tourne le pilote «  JOSEPHINE ». Ce docu-fiction est basé sur le montage multi-sources de plusieurs films de fictions. Il reçoit dans ce cadre là, le prix de la création au festival du docu-fiction de DAX. Il autoproduit son premier long-métrage « SUR LE MONT JOSAPHAT, Y’A PAS DE PIGEONS » en créant sa propre société de production, Bruxelles-Midi-Films. Le film est remarqué au « Festival de Milan », où il est sélectionné comme « Meilleur Film et Meilleur réalisateur ». Malheureusement, par manque de financement, le film ne sortira pas en salles. Le film sera diffusé par Canal+. Jean-Marc se lance ensuite dans la réalisation et la direction artistique d’une série populaire pour la RTBF « Melting Pot Café ». Il réalise 18 épisodes de 52 minutes. La saison 1 remporte « le prix de la direction artistique au festival tv de la Rochelle », et fait un succès d’audience. Il tourne deux autres saisons, dont une est sélectionnée au « Emmy Awards à New-York », et au » Festival Télévision de Monte- Carlo ». Il réalise et assure la direction artistique d’une première saison « d’Esprit de Famille » une comédie familiale pour la RTBF de 10 fois 52 minutes.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Cinéma

Produit par Production Pandora avec l'aide de la Communauté française de Belgique. Grand Prix "Goldent Gate Award" au Festival International du Film de San Francisco. "Best European Film" au Cork Festival 1995. Grand Prix au Algarve Film F

Produit par Canal + Belgique (dans le cadre des 10 ans de la chaîne).

Produit par Telfrance/Canal + France, Nota Vene, Pelleas France. Prix du Jury au Festival du Film Indépendant de Bruxelles 2003

Produit par Bruxelles-Midi-Films et Artemis Productions. Sélectionné au Festival International du Film Francophone de Namur. Nominé au festival du film de Milan dans la catégorie "meilleur film, meilleur réalisateur"

Télévision
Documentaires

Produit par Artémis Productions. Diffusé sur ARTE France, Canal + Belgique et France, RTBF, YLE, TSR. Grand Prix au Festival du Court de Lille 1996. Prix du Jury au Festival du Court-Métrage de Bruxelles 1996.

Scénariste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en)(fr)(nl) Marianne Thys (sous la direction de), Belgian Cinema / Le Cinéma belge / De Belgische film, Bruxelles, Cinémathèque Royale de Belgique, Ludion / Flammarion, 1999, 992 p. (ISBN 9055442348)
  • Jean-Michel Vlaeminckx, À chacun son cinéma : cent cinéastes belges écrivent pour un centenaire, Édition Luc Pire, 1995, 204 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]