Jean-Marc Rouvière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Jean-Marc Rouvière
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
Nationalité
Activité

Jean-Marc Rouvière est un écrivain et poète français né à Paris le 24 avril 1958, auteur d'essais — sous la forme d'opuscules — qui relèvent de la philosophie et de la théologie.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Rouvière fut l'un des animateurs de l'association Vladimir Jankélévitch et a codirigé en 2003 les rencontres du centenaire de la naissance de ce philosophe au Centre culturel international de Cerisy-la-Salle. En décembre 2005, il a également coorganisé à Paris un colloque sur V. Jankélévitch, actuel et inactuel à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. En septembre 2008, il a coorganisé des rencontres Jankélévitch-Chestov à la Fondation des Treilles (France, Var).

Il fut chroniqueur et membre du comité de rédaction de la revue littéraire L'Ingénu (1979-1994), et membre de la Société des Lecteurs de Jean Paulhan.

Il est membre de l'association des Amis de Maurice Ravel.

Depuis décembre 2012, Jean-Marc Rouvière est sociétaire de l'Académie catholique de France. Depuis 2014, il est membre du comité de lecture du site Implications philosophiques.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le silence de Lazare, méditation sur une résurrection, Paris, Desclée de Brouwer, 1996.
  • Brèves méditations sur la création du monde, Paris, L'Harmattan, 2006.
  • Vladimir Jankélévitch, l'empreinte du passeur, [ouvrage collectif issu du colloque international de Cerisy-la-Salle, mai 2003, codirigé avec Françoise Schwab], Paris, Éditions Le Manuscrit 2007.
  • Adam ou l’innocence en personne, méditations sur l’homme sans péché, Paris, L’Harmattan, 2009[1],[2].
  • Présence de Vladimir Jankélévitch. Le charme et l'occasion, [actes du colloque ENS 2005, avec des rééditions d'articles de Jankélévitch], Paris, Éd. Beauchesne, 2010.
  • L'homme surpris, vers une phénoménologie de la morale, Paris, Collection Ouverture philosophique, L'Harmattan, octobre 2013[3].
  • La terrasse des offrandes, Rouen, Christophe Chomant Éditeur, 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article sur le site Implications philosophiques.
  2. Adam ou l’innocence en personne, recension par Olivier Sarre sur le site Implications philosophiques.
  3. L'homme surpris, recensions par Olivier Sarre sur le site Implications philosophiques, mai 2014, et par Georges Chapouthier dans le n°1 de la Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Recensions des « Brèves méditations sur la création du monde » par René Grasset dans Foi & Vie, mars 2007, et dans Lumière et Vie, no 270, avril-juin 2006, par le père Michel Demaison, dominicain.

Liens externes[modifier | modifier le code]