Jean-Marc Krings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Marc Krings
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité

Jean-Marc Krings, né à Anderlecht le , est un dessinateur de bande dessinée et illustrateur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reprises de jeunes séries (années 2000)[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Krings accomplit des études à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles et à Woluwe-Saint-Lambert, chez Guy Brasseur. Il devient ensuite assistant de Dupa et décoriste de Walli puis travaille aux cliniques Saint–Luc, où, en deuxième activité, il illustre les articles médicaux de la revue hospitalière.

En 2004, il est engagé par Vents d’Ouest pour dessiner Le guide junior des filles aux côtés des scénaristes Jacky Goupil et Sylvia Douillet. Cette même année, après avoir réalisé une dizaine de gags pour le Lanfeust Mag, Krings dessine la série Inquisitor (scénario de Pierre Veys).

En 2005, Krings convainc les Éditions Dupuis de reprendre les aventures de Violine, jeune série dont le dessinateur Fabrice Tarrin a décidé d'arrêter, en pleine réalisation du tome 3[1]. Krings termine l'album, publié en et conclue le cycle imaginé par le scénariste Tronchet avec les tomes 4 et 5. Mais suite à des ventes jugées insuffisantes, l'éditeur décide d'arrêter la série[2].

Jean-Marc Krings, qui avait réalisé 20 planches du tome 6, amorçant un second cycle dont l'action se situe en Inde, annonce en sur son blog que les planches qu'il avait réalisées serait mises en commun avec le tome 5 et ferait l'objet d'un album collector (uniquement disponible en allemand).

Le dessinateur rebondit vers les éditions Bamboo, pour qui il reprend le dessin d'une série humoristique, Les Informaticiens. Il signe les tomes 3 et 4, publiés en 2008 et 2009. Il tente ensuite de lancer une autre série du même type, Livraison Express, mais seul un album est publié en 2009.

Séries originales (années 2010)[modifier | modifier le code]

En 2011, il est choisi par l'éditeur Dargaud pour relancer La Ribambelle, un classique de la bande dessinée franco-belge, créé par Jean Roba, mais n'ayant connu que six albums publiés par les éditions Dupuis durant les années 1980. C'est le scénariste à succès Zidrou qui signe le premier tome, intitulé La Ribambelle reprend du service. Un deuxième tome suit en 2012, La Ribambelle au Japon. La même année, à l'occasion de la Fête de la BD d'Eauze, en collaboration avec l'association Philajeune, il réalise un timbre à date temporaire sur le thème de La Ribambelle. Mais l'éditeur décide d'arrêter la série.

Krings retrouve alors l'éditeur Vents d’Ouest, qui accepte son projet de série de science-fiction centrée sur une jeune femme. Mais seulement deux tomes sont publiés durant l'année 2014, alors que trois ou quatre étaient au minimum prévus par le scénariste/dessinateur[3].

L'année suivante, il signe pour Glénat le one-shot consacré au monde de la course automobile, La dernière Targa Florio, sur un scénario de Dugomier. Parallèlement, il retrouve Zidrou pour lancer une nouvelle série chez Paquet, Waw, qui lui permet de combiner héroïne et voitures. Mais l'album passe inaperçu. En 2016, il retrouve donc Dugomier et Glénat pour un diptyque consacré à la carrière du pilote de formule 1 Jacky Icks[4]. Le second tome est prévu pour .

En 2018, il lance une nouvelle série, Fanny K, avec Merho au scénario. Mais il enchaîne aussitôt avec une autre reprise, celle du classique Bob et Bobette, scénarisé par un autre anderlechtois, Zidrou, pour les éditions du Standaard, dont le premier album est prévu pour fin 2019[5].

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]