Jean-Marc Bailleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Marc Bailleux
Description de l'image Jean-Marc Bailleux, photo pour l'infobox.jpg.
Naissance (60 ans)
Campagne-lès-Hesdin (Pas-de-Calais)
Nationalité Française
Profession Acteur, Metteur en scène, Scénariste

Jean-Marc Bailleux, né le 31 mars 1962 à Campagne-lès-Hesdin, est un acteur, metteur en scène, scénariste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Bailleux, né le 31 mars 1962 à Campagne-lès-Hesdin[1]. Il grandit à Buire-Le-Sec puis à Berck Plage.

Diplômé en sciences économiques (Université Paris 2 et Lille 1) en 1985 et en Arts et techniques du Spectacle (Université de Valenciennes et du Hainaut) en 1987.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il suit une formation à la Polytechnic theater de Manchester en 1989 et joue à Lille pour Daniel Mesguisch (théâtre La métaphore), Le Prato, Le salon de théâtre Tourcoing.

En 1986, il commence sa carrière théâtrale à Lille avec sa première compagnie « Kalsium Théâtre », entouré à ses débuts de Serge Bagdassarian, Mathias Lüfkens, Maryse Rommelaere et Eric Castanet

[2][source insuffisante].

En 1993, il entame sa carrière d’interprète contemporain et classique à Lyon avec divers metteur(e)s en scène d'Auvergne-Rhône-Alpes, notamment avec Françoise Maimone.[réf. nécessaire]

Au cinéma, il interprète un joueur de whist dans le film L’élève en 1996 et un client dans un épisode de la sérieLouis la brocante en 2001.

En 1997, il fonde à Lyon la Compagnie Le Théâtre D’Ouble, dont il est co-directeur artistique, avec Gérald Robert-Tissot, et pour laquelle il signe mises en scènes, conceptions, dramaturgie ou adaptations.

Auteur dramatique, il publie trois livres chez l’Harmattan, Tuer ce siècle, Antichambre, Hôtel de l’Europe[3][source insuffisante]puis accompagne son écriture théâtrale[Quoi ?] autour de questions environnementales : Le mariage vert, Quelle énergie + ou - ?[réf. nécessaire]

Boursier à plusieurs reprises, Il est reçu dans des résidences d’écriture en France, en Espagne, en Islande.[réf. nécessaire]

En 2011, il développe un projet artistique et culturel de territoire dans le Haut-Beaujolais avec le festival Du foin sur les planches, avec le lieu associatif Le Chapelard Courant d’Art axé sur les questions du bien vivre ensemble en milieu rural.

Acteur[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Bailleux, "L'imitateur" de Thomas Bernhard 1992

Depuis 1992, il a endossé plus d’une cinquantaine de rôles dans des productions, autant en répertoire classique (Shakespeare, Molière, Von Kleist…) que contemporain (Koltès, Vinaver, Novarina, Bolger, Thomas Bernhard, Philippe Claudel…)[4].

Il est comédien pour des metteur(e)s en scène français(e)s décisifs comme Daniel Mesguich ou Françoise Maimone[réf. nécessaire].

Il a également enchaîné plusieurs rôles dans des longs métrages, téléfilms et séries. Également des voix sur des films animés et jeux vidéo[réf. nécessaire].

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Il a mis en scène une partie de ses propres pièces et ainsi que d'autres comme Le syndrome de la grenouille, Géopark Beaujolais, 2019[5] par exemple.

Auteur de théâtre[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Bailleux en résidence d'écriture
  • "Les plagistes", 1986
  • “Pas rire de rien", 1987
  • “Bête de scène (Crânement inspiré d'Hamlet)", 1991
  • "Impasse Drouillette", 1993
  • "Entre deux feux”, 1995
  • "Les deux petits soldats", 1996
  • "Tuer ce siècle”, 1998
  • “Tout doit disparaître”, 2001
  • "Antichambre", 2003
  • "La troisième voix", 2005
  • Idiocratie, 2006
  • "Chassés-croisés", 2007
  • "Don Quichotte on/off", 2009
  • "Hôtel de l'Europe", 2010
  • "Le mariage vert", 2011
  • "Agir nature", 2013
  • "14 : année singulière", 2014
  • "Quelle énergie + ou - ?!", 2015
  • "Valentine Hugo", 2016
  • "Le bal à Frédo", 2017
  • "Garde-fou *1", 2018
  • "Le syndrome de la grenouille", 2019
  • "Après...Le monde", 2020
  • "Secrets de château", 2021

Engagement pour la ruralité[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Bailleux, "Le Mariage vert", 2011

À la suite de sa création « Le mariage Vert » en 2011 qui traite de l'agriculture au XXIe siècle à travers une comédie campagnarde, Jean-Marc Bailleux crée l'association Courant d'Art en juin 2012 comme moyen actif de médiation culturelle sur un territoire rural.

Jean-Marc Bailleux et le burlesque

Travail de compagnies théâtrales[modifier | modifier le code]

Le Théâtre D'Ouble à Lyon[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Il crée à Lyon en 1997 la Compagnie Théâtre D’Ouble, dont il est co-directeur artistique, avec Gérald Robert-Tissot, et pour laquelle il signe mises en scènes, conceptions, dramaturgie ou adaptations. Il joue également dans certaines de ces créations qui sont coproduites par des théâtres Auvergne-Rhône-Alpes, en Suisse et qui tournent sur les scènes de France.

Les créations de Théâtre D’Ouble[modifier | modifier le code]

  • saison 1999/2001 : « L'imitateur » de Thomas Bernhard (L'Élysée – Lyon, Centre Culturel Autrichien – Paris, tournée nationale)
  • En résidence à la Salle Gérard Philipe – Villeurbanne (2001 - 2003)
  • saisons 2001/2006 : « Tout doit disparaître » (Salle Gérard Philipe – Villeurbanne, tournées nationales et en Suisse)
  • saison 2001/2002 : « Shakespeare Party » (Salle Gérard Philipe – Villeurbanne, Centre Culturel Théo Argence – St-Priest)
  • saison 2001/2002 : Evénement Impertinent, le festival « Les Acteurs isolés » à la salle Gérard Philipe - Villeurbanne
  • saison 2002/2003 : « De chair et de sang » (variations autour de Francis Bacon) (Salle Gérard Philipe – Villeurbanne, Musée des Beaux-Arts – Lyon, Centre Culturel Irlandais – Paris)
  • saison 2005/2006 : «La dent du lézard» (Faculté de Médecine – section de Médecine Dentaire – Université de Genève, Cameroun)
  • saison 2006/2007 : « Idiocratie » (Médiathèque de Vaise, festival International de Contis, tournée 2007)
  • saison 2008/2009 :« C’est pourtant pas la guerre » de Maryline Desbiolles, co-productions : Lettres Frontières, Théâtre Nouvelle génération de Lyon, Médiatèque de Vaise, tournée Rhône-Alpes et Suisse
  • saisons 2010/2012 : « En même temps » de E. Gritchkovetz, co-productions : Centre Culturel Théo-Argence St-Priest,  Élysée, festival Pélussin, CC Charlie Chaplin de Vaulx en Velin, Astrée Villeurbanne, Espace Culturel St-Genis-Laval
  • saison 2011/2012 : « Le mariage vert » de Jean-Marc Bailleux, co-productions : Plan climat Beaujolais vert, Conseil Général du Rhône, MJC Amplepuis, festival à la ferme....
  • saison 2011/2012 : « Hôtel de l'Europe » de Jean-Marc Bailleux, co-productions Arts en scène, Acte II, Printemps d'Europe à Lyon
  • saisons 2013/2014 : « 14 : années singulières », rôle d’un soldat inconnu, création Théâtre D’ouble 2014
  • saisons 2014/2015 : « Quelle énergie + ou - ?! », conférence gesticulée, rôle du conférencier, création Théâtre D’ouble 2014
  • saisons 2015/2016/2017 : « Garde-fou », rôle titre burlesque, création Théâtre d'Ouble, 2015 et 2016
  • saison 2016 : « Valentine Hugo », Commande Médiathèque de Boulogne/Mer, création Théâtre d'Ouble 2016
  • saisons 2018/2019 : « Le bal à Frédo », création Théâtre d'Ouble et cie fred Bendongué (cie de danse)
  • « La ville imaginée », projet participatif, ville de Lyon, Lyon métropole, Drac (Culture et santé)
  • saisons 2019/2020 : « Le syndrome de la grenouille », Commande Géopark Beaujolais, création Théâtre d'Ouble, juillet 2019
  • saison 2020/2021 « Après...Le monde », Commande liée à la situation Covid, Université Lyon 1 et Crous Auvergne-Rhône-Alpes
  • saison 2021/ 2022 « Secrets de château », Commande « prendre l’air » Drac Auvergne-Rhône-Alpes

Pédagogie[modifier | modifier le code]

Il est intervenant théâtral à l'Université Lyon-I depuis 1997 et dans divers établissements secondaires Auvergne-Rhône-Alpes depuis 1993[6].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

  • « Gaston B » de Gaston Bachelard, création Théâtre-danse Cie Françoise Maimone, 2022/2023, rôle de Bachelard
  • « Le rapport de Brodeck » de Philippe Claudel, Mise en scène : Valérie Zipper, Cie du Chien Jaune, Rôle de Orschwir, 2019/2022, tournée nationale
  • « Le syndrome de la grenouille »,  Commande Géopark Beaujolais, création Théâtre d'Ouble, Rôle du journaliste, juillet 2019
  • « Novembre des Canuts », Rôle du premier Prud’homme dans le milieu des tisseurs lyonnais, 2018/2019
  • « Vagabonds des galaxies », cabaret poétique sur les écrivains US beatniks, création Françoise Maimone, 2017/2018 en tournée nationale
  • « Faustus 25 », rôle de Faust et Méphisto, création Cie Françoise Maimone, 2016/2017
  • « Le bal à Frédo »,   meneur de revue des années folles, création Théâtre d'Ouble/ Cie Fred Bendongué, 2017
  • « Garde-fou », rôle titre burlesque,  création Théâtre d'Ouble, 2016/2017
  • « Quelle énergie + ou - ?! », conférence gesticulée, rôle du conférencier, création Théâtre D’ouble 2014/2015, tournée nationale
  • « 14 : années singulières », rôle d’un soldat inconnu, création Théâtre D’ouble 2014
  • « Richard III » de William Shakespeare, rôle de Buckingham, création Cie Françoise Maimone, 2013
  • « Shakespearemania » d’après Richard III, théâtre-danse, création Cie Françoise Maimone, 2012
  • « L'imitateur » (cabaret autrichien) de Thomas Bernhard, rôle titre, création Théâtre D'Ouble, Élysée-Lyon, mars 2000 - reprise Institut Culturel Autrichien -Paris, 2000/2001-2012/2014/2019
  • « Le mariage vert » de Jean-Marc Bailleux, rôle de Maurice Chavanis, création Théâtre D’ouble 2011
  • « Amphitryon »  de Molière et H. Von Kleist, rôle de Mercure, création Cie Françoise Maimone, 2010
  • « L'atelier volant » de Valère Novarina, rôle de Boucot, création Cie Persona, Lyon 2010
  • « Le prince de Hombourg » de H. Von Kleist , rôle de l’amiral Dörfling, , création Cie Françoise Maimone, 2008
  • « Idiocratie » texte de Jean-Marc Bailleux, rôle A.T.A. 1, création Théâtre D’ouble 2007, médiathèque de Vaise + tournée.
  • « Le misanthrope » de Molière, rôle du mystery man, création Cie Françoise Maimone, 2007.
  • « Têtes rondes, têtes pointues » de Bertolt Brecht et Hans Eisler (Comédie musicale), mise en scène Gilles Chavassieux théâtre les Ateliers Lyon, mai 2005, rôle du vice-roi. (Tournée 2006)
  • «  De chair et de sang » mise en scène de Jean-Marc Bailleux, rôle du journaliste, création Théâtre D’ouble 2004          (musée des Beaux-Arts, Lyon et Centre culturel Irlandais, Paris)
  • « Shakespeare Party » co-mise en scène et rôle de Malvolio, création Théâtre D’ouble juillet 2002 (SGP Villeurbanne, Centre Culturel théo Argence, St-Priest)
  • « Le roi Lear » de Shakespeare, rôle de Cornwall, création Cie Françoise Maimone, Villeurbanne, novembre 2002
  • « Tout doit disparaître » de Jean-Marc Bailleux et Gérald Robert-Tissot, rôle de Tête, création salle Gérard Philipe, Villeurbanne, mars 2001
  • « Chroniques des jours entiers, des nuits entières » de Xavier Durringer, rôle de Gaspard, Atopos théâtre, Saint-Étienne, novembre 1999
  • « La déploration d’Arthur Cleary » de Dermot Bolger, (création en France) rôle d’Arthur Cleary, mise en scène Christian Giriat, Théâtre Mobile, création novembre 1998, Comédie de Valence, Centre Dramatique, tournée
  • « MAKHNO » Une histoire des paysans insurgés d'Ukraine, (écriture collective), rôle de Savva MAKHNO, mise en scène Manuel Péreira, Groupe TSEKH, Valence octobre 1997
  • « Le cabaret des villes » chansons et poèmes de Bertolt Brecht, festival d'Avignon 1997- amphithéâtre de I'Opéra de Lyon, mai 1998, tournée
  • « La bonne  âme du Se Tchouan » de Bertolt Brecht, rôle d’un Dieu et du Menuisier LinTo, mise en scène Bruno Carlucci, Lyon juin 96-festival d'Avignon 1997
  • « L’émission de télévision » de Michel Vinaver, rôle du juge Phélipeau, mise en scène Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers. Lyon- Théâtre de Vitry 1995-1996
  • « Le suicidé » de Nicolaï Erdmann, rôle de Aristarque, mise en scène  Gilles Chavassieux, Théâtre les Ateliers. Lyon- octobre 95                        
  • « Nietzsche se  marie » d’Alain  Jugnon, rôle de Giovanni (Le double de Nietzsche), mise en espace  Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers Lyon- mai 1995
  • « La mégère apprivoisée » de William Shakespeare, rôle de Grémio, mise en scène Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers. Lyon mars-avril 1995-toumée nationale 1996                              
  • « Le Décaméron » De Boccace, « Les contes de Canterbury » de Chaucer « La guerre Picrocholine » de Rabelais, extraits mis en scène Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers. Lyon -décembre 1995
  • « Flandrin, l’acteur » de Pierre Debauche, rô1e  du docteur, mise en scène  Daniel Mesguich Théâtre de la Métaphore Lille - mars-avril 1993
  • « Les. mariés de la tour Eiffel » de Jean Cocteau, rô1e du général, avec Daniel Mesguich et l’orchestre National de Lille, Palais des Congrès de Lille, théâtre des Champs-Élysées-Paris, 1993
  • « Projections » :Improvisations théâtrales dans un cinéma : "Si j'avais un million" de Lubitsch; "Frankenstein junior", "Cinéma Paradiso", "Freaks"(...) Le Splendid-Lille 1991/92
  • « Un mariage éphémère » : Théâtre improvisé avec l’Ensemble de musique contemporain Polychromie, Villeneuve d’Ascq – 1992-1993
  • Auteur-comédien de créations burlesques: "Les plagistes", “Pas rire de rien", “Bête de scène (Crânement inspiré d'Hamlet)", "Impasse Drouillette” au Kalsium Théâtre, Lille, 1986-1992

Mises en scène[modifier | modifier le code]

  • « Secrets de château » Commande « prendre l’air » Drac Auvergne-Rhône-Alpes, saison 2021/ 2022
  • « Après...Le monde » Commande lié à la situation Covid, Université Lyon 1 et Crous Auvergne-Rhône-Alpes, saison 2020/2021
  • « Le syndrome de la grenouille »,  Commande Géopark Beaujolais, création Théâtre d'Ouble, juillet 2019
  • « D’une rive à l’autre » portrait de la peintre surréaliste Valentine Hugo, de Jean-Marc Bailleux, co-production Le Quadrant, Boulogne/mer, mars 2018
  • « Hôtel de l'Europe » de Jean-Marc Bailleux, co-production Arts en scène, Acte II, Printemps d'Europe, avril 2012
  • « Le mariage vert » de Jean-Marc Bailleux, création Théâtre D’Ouble 2011
  • « En même temps » de E. Gritchkovetz, création Théâtre D’Ouble 2010/2011
  • « C’est pourtant pas la guerre » de Maryline Desbiolles, création Théâtre D’Ouble 2008
  • Assistant à la mise en scène de « La solitude dans les champs de coton » de B-M Koltès, mise en scène Françoise Maimone, salle Gérard Philipe, janvier 2005-
  • «  De chair et de sang » (variations autour de francis Bacon) création Théâtre D’ouble 2004
  • « Shakespeare Party » création Théâtre D’Ouble  2002
  • «  Tout doit disparaître » création Théâtre D’Ouble 2001
  • «  L'imitateur » (cabaret autrichien) de Thomas Bernhard, création Théâtre D'Ouble 2000/2001
  • «  Les deux petits soldats », . création Théâtre D'Ouble 1996
  • «  Préparatifs de voyage » de Javier Tomeo, adaptation avec Juliette Heymann et mise en scène, Théâtre Les Ateliers.-Lyon mai-juin 1995
  • À Lille : « La  chaise de ma vie » à partir des récits de 15 jennes RMIstes, Adaptation et mise en scène, Théâtre Municipal de Tourcoing, mai 1992
  • «  Le monte-plats » de Harold Pinter, assistanat Julia Pascal Company, Londres, février 1989
  • «  Quel petit vélo à  guidon chromé au fond de la cour »  de Georges Pérec, assistanat CieJ-M Chotteau, Espace Théâtre, Tourcoing, avril-mai 1989

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Sale gosse de Claude Mourièras
  • 1995 : Les grands ducs de Patrice Leconte
  • 1996 : Ponnette de Jacques Doillon
  • 1996 : L’élève d'Olivier Chatsky : joueur de Whist
  • 2006 : Après lui de Gaël Morel : le greffier
  • 2007 : Passe-passe de Tony Marshall : le militant écolo
  • 2008 : L’échange : un parent d’élève

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Louis et la mémoire de vigne de Michel Favart
  • 2011 : Famille décomposée de Claude d'Anna : ami de famille
  • 2013 : Chérif

Publications[modifier | modifier le code]

Pièces éditées[modifier | modifier le code]

  • Tuer ce siècle (édité en janvier 2003, l’Harmattan) : lecture à la Comédie de Valence dans le cadre du festival “Temps de parole” mai 2000 / lecture au « troisième bureau (Grenoble), décembre 2001./Lecture I.U.F.M. de Lyon, décembre 2002.
  • Antichambre, (édité en mai 2006, l’Harmattan) : lecture à La Chartreuse de Villeneuve Les Avignon, mai 2004 avec la promotion 2004 de l’ERAC (conservatoire de Cannes-Marseille).
  • "Hôtel de l'Europe" (édité en janvier 2012, l’Harmattan) : aide Fiacre 2010 de la Région Rhône-Alpes contribuant à deux résidences d'auteur : La Fundación Valparaíso, Mojácar - Espagne; The Institute of Gunnar Gunnarsson, SKRIÐUKLAUSTUR - Island

Adaptations au théâtre[modifier | modifier le code]

  • « La chaise de ma vie » d’après des récits de chômeurs, Théâtre municipal de Tourcoing, avril 1992
  • « Préparatifs de voyage » de Javier Tomeo, Théâtre Les Ateliers, Lyon, mai 1996
  • « L’imitateur » cabaret autrichien de Thomas Bernhard., Lyon, Paris et tournée nationale, février 2000 - novembre 2002
  • « Shakespeare Party », création Théâtre d’Ouble, SGP Villeurbanne et St-Priest, juillet 2002
  • « C'est pourtant pas la guerre » Récit de Maryline Desbiolles, création Théâtre d’Ouble 2008, Production Lettre Frontières, TNG Lyon, médiathèques de Lyon et Genève.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Marc Bailleux », sur Babelio (consulté le )
  2. Ph. M. Boutillier, « Le Kalsium dans "l'Impasse Drouillette" », La voix du nord,‎
  3. « Jean-Marc Bailleux - Biographie, publications (livres, articles) », sur www.editions-harmattan.fr (consulté le )
  4. Association C.R.I.S, « En savoir plus - Jean-Marc Bailleux, actualités, textes, spectacles, vidéos, tous ses liens avec la scène - theatre-contemporain.net », sur theatre-contemporain.net (consulté le )
  5. « Du foin sur les planches 2019 »
  6. « Jean-Marc Bailleux »

Liens externes[modifier | modifier le code]