Jean-Lucien Sanchez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Lucien Sanchez
Jean-Lucien-Sanchez.jpg
Jean-Lucien Sanchez en 2013
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (42 ans)
Martigues
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanchez.

Jean-Lucien Sanchez est chargé d'étude et de recherche en histoire au ministère de la Justice (Direction de l'administration pénitentiaire/bureau des statistiques et des études/SDMe5).

Il est chercheur associé au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP, UMR CNRS 8183)[1] et membre du comité de rédaction de la revue Criminocorpus.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • A perpétuité. Relégués au bagne de Guyane, préface de Marc Renneville, Paris, Vendémiaire, 2013, 310 p[2].

Chapitres d'ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • « The French Empire, 1542-1976 », in Clare Anderson (ed.), A Global History of Convicts and Penal Colonies, London, Bloomsbury, 2018, p. 123-155[3].
  • « La spécificité carcérale du graffiti », in Laure Pressac (dir.), Sur les murs. Histoire(s) de graffitis, Paris, Éditions du patrimoine, Centre des monuments nationaux, 2018, p. 64-68.
  • « Au risque de la Marseillaise : la pratique du jeu au bagne de Guyane (XIXe-XXe siècles) », in Charles Illouz, Pierre Prétou (dir.), Heur et malheur du joueur. Études sur la violence et le jeu, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2018, p. 159-179[4].
  • « 1852. La colonisation pénitentiaire », in Patrick Boucheron (dir.), Histoire mondiale de la France, Paris, Seuil, 2017, p. 191-195[5].
  • « Les relégués au pénitencier de Saint-Jean-du-Maroni durant le Second Conflit mondial (1939-1943) », in Sylvie Humbert, Yerri Urban (dir.), Histoire de la justice, Justice en Guyane. À l’ombre du droit, Association Française pour l’Histoire de la Justice, Paris, La Documentation française, 2016, no 26, p. 155-170[6].
  • « Les relégués au pénitencier de Saint-Jean-du-Maroni (Guyane française) : d'un village de colons à un pénitencier de forçats », in Julie Kalman (ed.), French History and Civilization: Papers from the 19th George Rudé Seminar, July 10-12, 2014, 2015, vol. 6, p. 212-224[7].
  • « The relegation of recidivists in French Guiana in the 19th and 20th Centuries », in Christian G. de Vito, Alex Lichtenstein (eds), Global Convict Labour, Leiden, Brill, 2015, p. 222-248[8].
  • « Les convois de forçats en direction des bagnes coloniaux : l'exemple du Martinière », in Pierre Prétou (dir.), Fureur et cruauté des capitaines en mer, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, p. 236-251[9].
  • « L'anthropométrie au service de l'identification des récidivistes : l'exemple des relégués en Guyane française », in Pierre Piazza (dir.), Aux origines de la police scientifique : Alphonse Bertillon, précurseur de la science du crime, Paris, Karthala, 2011, p. 189-201[10].
  • « Les relégués en Guyane », in Jean-Marc Berlière, Pierre Fournié (dir.), FICHES ? Photographies et identification 1850-1960, Paris, Éditions Perrin, 2011, p. 79-80.
  • « La relégation des récidivistes : enjeux politique et pénal », in Jean-Pierre Allinne, Mathieu Soula (dir.), Les Récidivistes. Représentations et traitements de la récidive XIXe-XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 155-168[11].
  • « Identifier, exclure, régénérer. La relégation des récidivistes en Guyane (1885-1938) », in Marco Cicchini, Michel Porret (dir.), Les sphères du pénal avec Michel Foucault, Lausanne, Antipodes, 2007, p. 139-153[12].
  • « Jean Galmot au Maroni : un concessionnaire libre sur un territoire aliéné (1907-1913) », in Serge Mam-Lam-Fouck, Jacqueline Zonzon (dir.), L’histoire de la Guyane. Depuis les civilisations amérindiennes, Matoury, Ibis Rouge Éditions, 2006, p. 407-426[13].

Articles[modifier | modifier le code]

  • Avec Marc Renneville et Sophie Victorien, « Criminocorpus. Un projet numérique pour l'histoire de la justice », Digital Humanities Quaterly, 2018, vol. 12, n°1[14].
  • « Accommodements, contournements et preuves identitaires : réflexions sur quelques stratégies individuelles déployées devant la commission de classement des récidivistes pour échapper au bagne (fin XIXe-début XXe siècle) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2017[15].
  • « La discipline au bagne colonial. Les relégués collectifs au pénitencier de Saint-Jean du Maroni, Guyane française », Criminocorpus, revue hypermédia, 2017[16].
  • « Le traitement par l’historien du bagne colonial de Guyane : méthodologie historique et usage numérique via la plateforme Criminocorpus », Criminocorpus, revue hypermédia, 2017[17].
  • « French Guiana. The Penal Colonization of French Guyana 1852-1953 », ConvictVoyages, 2015[18].
  • « Guyane française. La colonisation pénale de la Guyane française 1852-1853 », ConvictVoyages, 2015[19].
  • « Les évasions de relégués au bagne de Guyane (XIXe-XXe siècle) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2014[20].
  • « L'abolition de la relégation en Guyane française (1938-1953) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2014[21].
  • « Irrécupérables ! », L’Histoire, juillet 2014, no 64, p. 30-31[22].
  • Avec Marc Renneville, « Statistiques et bosse du crime, le corps du bagnard », L’Histoire, juillet 2014, no 64, p. 54-57[23].
  • « Relégués en rébellion : révoltes, grèves et évasions à Saint-Martin-de-Ré et Saint-Jean-du-Maroni, de la fin du XIXe siècle aux années 1930 », Cahiers d’Histoire, revue d’histoire critique, 2014, no 124, p. 117-138[24].
  • « Les incorrigibles du bagne colonial de Guyane. Genèse et application d'une catégorie pénale », Genèses, 2013, 91, p. 71-95[25].
  • « La relégation des femmes récidivistes en Guyane française, 1887-1907 », Crime, histoire & sociétés, 2013, 17, p. 77-100[26].
  • « La douloureuse histoire du forçat innocent Philibert Gaucher », Criminocorpus, revue hypermédia, 2011[27].
  • « L’anthropométrie au service de l’identification des récidivistes : l’exemple de la relégation en Guyane française », Criminocorpus, revue hypermédia, 2011[28].
  • « La relégation (loi du 27 mai 1885) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2005[29].
  • « Les lois Bérenger (lois du 14 août 1885 et du 26 mars 1891) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2005[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Centre de recherche Sociologique sur le Droit et les Institutions Pénales - CESDIP », sur CESDIP (consulté le 18 octobre 2017)
  2. « Éditions Vendémiaire - ACCUEIL », sur www.editions-vendemiaire.com (consulté le 18 octobre 2017)
  3. (en) Bloomsbury.com, « A Global History of Convicts and Penal Colonies », sur Bloomsbury Publishing (consulté le 12 juin 2018)
  4. « Presses Universitaires de Rennes - Heur et malheur du joueur Études sur la violence et le jeu Charles Illouz et Pierre Prétou (dir.) », sur www.pur-editions.fr (consulté le 2 février 2018)
  5. Editions Seuil, « Histoire mondiale de la France, Patrick Boucheron, Sciences humaines - Seuil », sur www.seuil.com (consulté le 9 janvier 2017)
  6. redacteur, « Publication - Justices en Guyane. A l'ombre du droit », sur www.afhj.fr (consulté le 9 janvier 2017)
  7. « Papers from the George Rudé Seminar », sur www.h-france.net (consulté le 7 juin 2016)
  8. « Global Convict Labour | Brill », sur www.brill.com (consulté le 16 juillet 2015)
  9. « Presses Universitaires de Rennes - Fureur et cruauté des capitaines en mer Pierre Prétou et Denis Roland (dir.) », sur www.pur-editions.fr (consulté le 18 octobre 2017)
  10. « Aux origines de la police scientifique. Alphonse Bertillon, précurseur de la science du crime - Karthala », sur www.karthala.com (consulté le 18 octobre 2017)
  11. « Presses Universitaires de Rennes - Les récidivistes Représentations et traitements de la récidive, XIXe-XXIe siècle Jean-Pierre Allinne et Mathieu Soula (dir.) », sur www.pur-editions.fr (consulté le 18 octobre 2017)
  12. http://www.antipodes.ch/liste-des-titres/96
  13. « L'histoire de la Guyane depuis les civilisations amérindiennes - Ibis Rouge Editions », sur www.ibisrouge.fr (consulté le 18 octobre 2017)
  14. « DHQ: Digital Humanities Quarterly: Criminocorpus. Un projet numérique pour l'histoire de la justice », sur www.digitalhumanities.org (consulté le 10 avril 2018)
  15. Jean-Lucien Sanchez, « Accommodements, contournements et preuves identitaires : réflexions sur quelques stratégies individuelles déployées devant la commission de classement des récidivistes pour échapper au bagne (fin XIXe-début XXe siècle) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  16. Jean-Lucien Sanchez, « La discipline au bagne colonial », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  17. Jean-Lucien Sanchez, « Le traitement par l’historien du bagne colonial de Guyane : méthodologie historique et usage numérique via la plateforme Criminocorpus », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  18. (en-GB) « French Guyana | Convict Voyages », sur convictvoyages.org (consulté le 18 octobre 2017)
  19. (en-GB) « La Guyane française | Convict Voyages », sur convictvoyages.org (consulté le 18 octobre 2017)
  20. Jean-Lucien Sanchez, « Les évasions de relégués au bagne de Guyane (XIXe-XXe siècle) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  21. Jean-Lucien Sanchez, « L'abolition de la relégation en Guyane française (1938-1953) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  22. « Irrécupérables ! | L'Histoire », sur www.histoire.presse.fr (consulté le 16 juillet 2015)
  23. « Statistiques et bosse du crime, le corps du bagnard | L'Histoire », sur www.histoire.presse.fr (consulté le 16 juillet 2015)
  24. Jean-Lucien Sanchez, « Relégués en rébellion : révoltes, grèves et évasions à Saint-Martin-de-Ré et Saint-Jean-du-Maroni, de la fin du xixe siècle aux années 1930 », Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique,‎ , p. 117-138 (ISSN 1271-6669, lire en ligne)
  25. Jean-Lucien Sanchez, « Les “incorrigibles” du bagne colonial de Guyane, The “incorrigible recidivists” of the colonial prison of French Guiana », Genèses, no 91,‎ , p. 71–95 (ISSN 1155-3219, lire en ligne)
  26. Jean-Lucien Sanchez, « La relégation des femmes récidivistes en Guyane française (1887-1907) », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies, vol. 17, no 1,‎ , p. 77–100 (ISSN 1422-0857, DOI 10.4000/chs.1413, lire en ligne)
  27. Jean-Lucien Sanchez, « La douloureuse histoire du forçat innocent Philibert Gaucher », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  28. Jean-Lucien Sanchez, « L'anthropométrie au service de l'identification des récidivistes : l'exemple de la relégation en Guyane française », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  29. Jean-Lucien Sanchez, « La relégation (loi du 27 mai 1885) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  30. Jean-Lucien Sanchez, « Les lois Bérenger (lois du 14 août 1885 et du 26 mars 1891) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]