Jean-Lucien Sanchez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanchez.
Jean-Lucien Sanchez
Jean-Lucien-Sanchez.jpg
Jean-Lucien Sanchez en 2013
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
Martigues
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Jean-Lucien Sanchez est chargé d'études et de recherche en histoire au ministère de la Justice (Direction de l'administration pénitentiaire/bureau des statistiques et des études/SDMe5).

Il est chercheur associé au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP, UMR CNRS 8183)[1] et membre du comité de rédaction de la revue Criminocorpus.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Chapitres d'ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • « The French Empire, 1542-1976 », in Clare Anderson (ed.), A Global History of Convicts and Penal Colonies, London, Bloomsbury, 2018, p. 123-155[3].
  • « La spécificité carcérale du graffiti », in Laure Pressac (dir.), Sur les murs. Histoire(s) de graffitis, Paris, Éditions du patrimoine, Centre des monuments nationaux, 2018, p. 64-68. (ISBN 978-2-7577-0582-7)
  • « Au risque de la Marseillaise : la pratique du jeu au bagne de Guyane (XIXe-XXe siècles) », in Charles Illouz, Pierre Prétou (dir.), Heur et malheur du joueur. Études sur la violence et le jeu, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2018, p. 159-179[4]. (ISBN 978-2-7535-6515-9)
  • « 1852. La colonisation pénitentiaire », in Patrick Boucheron (dir.), Histoire mondiale de la France, Paris, Seuil, 2017, p. 191-195[5]. (ISBN 978-2-286-13712-0)
  • « Les relégués au pénitencier de Saint-Jean-du-Maroni durant le Second Conflit mondial (1939-1943) », in Sylvie Humbert, Yerri Urban (dir.), Histoire de la justice, Justice en Guyane. À l’ombre du droit, Association Française pour l’Histoire de la Justice, Paris, La Documentation française, 2016, no 26, p. 155-170[6]. (ISBN 978-2-11-010054-2)
  • « Les relégués au pénitencier de Saint-Jean-du-Maroni (Guyane française) : d'un village de colons à un pénitencier de forçats », in Julie Kalman (ed.), French History and Civilization: Papers from the 19th George Rudé Seminar, July 10-12, 2014, 2015, vol. 6, p. 212-224[7].
  • « The relegation of recidivists in French Guiana in the 19th and 20th Centuries », in Christian G. de Vito, Alex Lichtenstein (eds), Global Convict Labour, Leiden, Brill, 2015, p. 222-248[8]. (ISBN 9789004285019)
  • « Les convois de forçats en direction des bagnes coloniaux : l'exemple du Martinière », in Pierre Prétou (dir.), Fureur et cruauté des capitaines en mer, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, p. 236-251[9]. (ISBN 978-2-7535-2112-4)
  • « L'anthropométrie au service de l'identification des récidivistes : l'exemple des relégués en Guyane française », in Pierre Piazza (dir.), Aux origines de la police scientifique : Alphonse Bertillon, précurseur de la science du crime, Paris, Karthala, 2011, p. 189-201[10]. (ISBN 978-2-8111-0550-1)
  • « Les relégués en Guyane », in Jean-Marc Berlière, Pierre Fournié (dir.), FICHES ? Photographies et identification 1850-1960, Paris, Éditions Perrin, 2011, p. 79-80. (ISBN 978-2-262-03675-1
  • « La relégation des récidivistes : enjeux politique et pénal », in Jean-Pierre Allinne, Mathieu Soula (dir.), Les Récidivistes. Représentations et traitements de la récidive XIXe-XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 155-168[11]. (ISBN 978-2-7535-1225-2)
  • « Identifier, exclure, régénérer. La relégation des récidivistes en Guyane (1885-1938) », in Marco Cicchini, Michel Porret (dir.), Les sphères du pénal avec Michel Foucault, Lausanne, Antipodes, 2007, p. 139-153[12]. (ISBN 978-2-940146-86-4)
  • « Jean Galmot au Maroni : un concessionnaire libre sur un territoire aliéné (1907-1913) », in Serge Mam-Lam-Fouck, Jacqueline Zonzon (dir.), L’histoire de la Guyane. Depuis les civilisations amérindiennes, Matoury, Ibis Rouge Éditions, 2006, p. 407-426[13]. (ISBN 978-2-84450-310-7)

Articles[modifier | modifier le code]

  • Avec Marc Renneville et Sophie Victorien, « Criminocorpus. Un projet numérique pour l'histoire de la justice », Digital Humanities Quaterly, 2018, vol. 12, n°1[14].
  • « Accommodements, contournements et preuves identitaires : réflexions sur quelques stratégies individuelles déployées devant la commission de classement des récidivistes pour échapper au bagne (fin XIXe-début XXe siècle) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2017[15].
  • « La discipline au bagne colonial. Les relégués collectifs au pénitencier de Saint-Jean du Maroni, Guyane française », Criminocorpus, revue hypermédia, 2017[16].
  • « Le traitement par l’historien du bagne colonial de Guyane : méthodologie historique et usage numérique via la plateforme Criminocorpus », Criminocorpus, revue hypermédia, 2017[17].
  • « French Guiana. The Penal Colonization of French Guyana 1852-1953 », ConvictVoyages, 2015[18].
  • « Guyane française. La colonisation pénale de la Guyane française 1852-1853 », ConvictVoyages, 2015[19].
  • « Les évasions de relégués au bagne de Guyane (XIXe-XXe siècle) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2014[20].
  • « L'abolition de la relégation en Guyane française (1938-1953) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2014[21].
  • « Irrécupérables ! », L’Histoire, juillet 2014, no 64, p. 30-31[22].
  • Avec Marc Renneville, « Statistiques et bosse du crime, le corps du bagnard », L’Histoire, juillet 2014, no 64, p. 54-57[23].
  • « Relégués en rébellion : révoltes, grèves et évasions à Saint-Martin-de-Ré et Saint-Jean-du-Maroni, de la fin du XIXe siècle aux années 1930 », Cahiers d’Histoire, revue d’histoire critique, 2014, no 124, p. 117-138[24].
  • « Les incorrigibles du bagne colonial de Guyane. Genèse et application d'une catégorie pénale », Genèses, 2013, 91, p. 71-95[25].
  • « La relégation des femmes récidivistes en Guyane française, 1887-1907 », Crime, histoire & sociétés, 2013, 17, p. 77-100[26].
  • « La douloureuse histoire du forçat innocent Philibert Gaucher », Criminocorpus, revue hypermédia, 2011[27].
  • « L’anthropométrie au service de l’identification des récidivistes : l’exemple de la relégation en Guyane française », Criminocorpus, revue hypermédia, 2011[28].
  • « La relégation (loi du 27 mai 1885) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2005[29].
  • « Les lois Bérenger (lois du 14 août 1885 et du 26 mars 1891) », Criminocorpus, revue hypermédia, 2005[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Centre de recherche Sociologique sur le Droit et les Institutions Pénales - CESDIP », sur CESDIP (consulté le 18 octobre 2017)
  2. « Éditions Vendémiaire - ACCUEIL », sur www.editions-vendemiaire.com (consulté le 18 octobre 2017)
  3. (en) Bloomsbury.com, « A Global History of Convicts and Penal Colonies », sur Bloomsbury Publishing (consulté le 12 juin 2018)
  4. « Presses Universitaires de Rennes - Heur et malheur du joueur Études sur la violence et le jeu Charles Illouz et Pierre Prétou (dir.) », sur www.pur-editions.fr (consulté le 2 février 2018)
  5. Editions Seuil, « Histoire mondiale de la France, Patrick Boucheron, Sciences humaines - Seuil », sur www.seuil.com (consulté le 9 janvier 2017)
  6. redacteur, « Publication - Justices en Guyane. A l'ombre du droit », sur www.afhj.fr (consulté le 9 janvier 2017)
  7. « Papers from the George Rudé Seminar », sur www.h-france.net (consulté le 7 juin 2016)
  8. « Global Convict Labour | Brill », sur www.brill.com (consulté le 16 juillet 2015)
  9. « Presses Universitaires de Rennes - Fureur et cruauté des capitaines en mer Pierre Prétou et Denis Roland (dir.) », sur www.pur-editions.fr (consulté le 18 octobre 2017)
  10. « Aux origines de la police scientifique. Alphonse Bertillon, précurseur de la science du crime - Karthala », sur www.karthala.com (consulté le 18 octobre 2017)
  11. « Presses Universitaires de Rennes - Les récidivistes Représentations et traitements de la récidive, XIXe-XXIe siècle Jean-Pierre Allinne et Mathieu Soula (dir.) », sur www.pur-editions.fr (consulté le 18 octobre 2017)
  12. http://www.antipodes.ch/liste-des-titres/96
  13. « L'histoire de la Guyane depuis les civilisations amérindiennes - Ibis Rouge Editions », sur www.ibisrouge.fr (consulté le 18 octobre 2017)
  14. « DHQ: Digital Humanities Quarterly: Criminocorpus. Un projet numérique pour l'histoire de la justice », sur www.digitalhumanities.org (consulté le 10 avril 2018)
  15. Jean-Lucien Sanchez, « Accommodements, contournements et preuves identitaires : réflexions sur quelques stratégies individuelles déployées devant la commission de classement des récidivistes pour échapper au bagne (fin XIXe-début XXe siècle) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  16. Jean-Lucien Sanchez, « La discipline au bagne colonial », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  17. Jean-Lucien Sanchez, « Le traitement par l’historien du bagne colonial de Guyane : méthodologie historique et usage numérique via la plateforme Criminocorpus », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  18. (en-GB) « French Guyana | Convict Voyages », sur convictvoyages.org (consulté le 18 octobre 2017)
  19. (en-GB) « La Guyane française | Convict Voyages », sur convictvoyages.org (consulté le 18 octobre 2017)
  20. Jean-Lucien Sanchez, « Les évasions de relégués au bagne de Guyane (XIXe-XXe siècle) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  21. Jean-Lucien Sanchez, « L'abolition de la relégation en Guyane française (1938-1953) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  22. « Irrécupérables ! | L'Histoire », sur www.histoire.presse.fr (consulté le 16 juillet 2015)
  23. « Statistiques et bosse du crime, le corps du bagnard | L'Histoire », sur www.histoire.presse.fr (consulté le 16 juillet 2015)
  24. Jean-Lucien Sanchez, « Relégués en rébellion : révoltes, grèves et évasions à Saint-Martin-de-Ré et Saint-Jean-du-Maroni, de la fin du xixe siècle aux années 1930 », Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique,‎ , p. 117-138 (ISSN 1271-6669, lire en ligne)
  25. Jean-Lucien Sanchez, « Les “incorrigibles” du bagne colonial de Guyane, The “incorrigible recidivists” of the colonial prison of French Guiana », Genèses, no 91,‎ , p. 71–95 (ISSN 1155-3219, lire en ligne)
  26. Jean-Lucien Sanchez, « La relégation des femmes récidivistes en Guyane française (1887-1907) », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies, vol. 17, no 1,‎ , p. 77–100 (ISSN 1422-0857, DOI 10.4000/chs.1413, lire en ligne)
  27. Jean-Lucien Sanchez, « La douloureuse histoire du forçat innocent Philibert Gaucher », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  28. Jean-Lucien Sanchez, « L'anthropométrie au service de l'identification des récidivistes : l'exemple de la relégation en Guyane française », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  29. Jean-Lucien Sanchez, « La relégation (loi du 27 mai 1885) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)
  30. Jean-Lucien Sanchez, « Les lois Bérenger (lois du 14 août 1885 et du 26 mars 1891) », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]