Jean-Luc Tichadou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Luc Tichadou
POA INSIGNE.jpg
Insigne des Peintres Titulaires de l'Armée.
Naissance
(66 ans)
Oran
Nationalité
Activité
Maître

Jean-Luc Tichadou né à Oran le , est un peintre, illustrateur, miniaturiste et restaurateur d'œuvres d'art, il est également diplômé de l'Institut du Film d'Animation (1975).

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis son enfance, Jean-Luc Tichadou se passionne pour l'Histoire et les uniformes[1]. Il se spécialise dans la miniature et travaille avec la maison d'édition d'art monégasque Arts et Couleurs, spécialisée dans l'édition de luxe, notamment sur la Révolution française, tout en se consacrant parallèlement à sa passion[2] avec une prédilection pour les tenues chatoyantes du Premier Empire et des troupes Coloniales. À la demande de la ville de Nice, Jean-Luc Tichadou a réalisé une série de miniatures sur l'Armée d'Afrique[3].

Il collabore ensuite tout d'abord en tant qu'illustrateur notamment sur une série d'articles, Un soldat ses uniformes[4] (De gaulle, La Fayette[5], Bugeaud[6], Ney[7], Pichegru[8] etc.) avec des revues spécialisées (histoire et uniformologie.)[9] paraissant en France et à l'étranger, puis en tant qu'auteur-illustrateur (Commission des Arts[10], les Guides de Bonaparte[11] etc.) son travail s'appuyant sur d'importantes recherches notamment au S.H.A.T (département "Terre") à Vincennes.

Nommé Peintre agrée de l'Armée en 1996 par décret du Ministre de la Défense[12], il est titularisé en [13], après trois renouvellements de son agrément (JORF. 2000[14], 2002[15], 2005)[16].

Cette même année, il reçoit les félicitations du général Masson, Général Délégué au Patrimoine de l'Armée de Terre, pour sa contribution à la sauvegarde du Patrimoine[17] et son travail au profit des peintres de l'Armée.

Tout comme ses confrères et maîtres Eugène Leliepvre, Lucien Rousselot, rien n'est anecdotique, rien n'est laissé au hasard, Jean-Luc Tichadou, introduit dans ses reconstitutions militaires passées[18], par souci d'exactitude historique, une rigueur étayée par d'importantes recherches en archives[19].

Son tableau Les Hussards - Patrouille du Désert[20], 1er régiment de hussards parachutistes (Musée des hussards de Tarbes)[21] est primé au VIIe salon national des peintres officiels de l'armée, Hôtel National des Invalides (1991).

Invité à de grandes expositions en France et à l'étranger (Italie, Espagne, Belgique[22] Principauté de Monaco[23] etc.) nombre de ses œuvres figurent dans des collections privées, salle d'honneur de régiment, Délégation au Patrimoine, écoles, musées, ministères...

Le style JLT[modifier | modifier le code]

La peinture de Jean-Luc Tichadou, est avant tout passionnée, visuelle et sincère comme il aime à le dire : « c'est une recherche permanente de la vérité, indispensable à la peinture Historique », qui lui permet de restituer fidèlement et artistiquement l'ambiance et le pittoresque de la vie quotidienne ou en campagne du soldat sous tous aspects... avec toutefois un attachement pour les Troupes de Marine[24] auxquelles il reste fidèle.

Héritier des grands maitres orientalistes, mais en même temps de ses illustres prédécesseurs : Édouard Detaille, Alphonse de Neuville, Georges Scott, son style se caractérise par une exigence de réalisme, alliée aux chaudes harmonies des couleurs de sa palette et au rendu de la lumière dans ses tableaux, propices pour recréer l'atmosphère impalpable propre à chacun des évènements représentés.

Le restaurateur[modifier | modifier le code]

Tout à fait complémentaire à celle de POA, son activité de restaurateur lui permet par ses interventions de préserver, entre autres, les œuvres de ses aînés[25] conservés dans des musées et, faisant partie du Patrimoine Historique.

Il reçoit en , du général de division Duboucher un « Diplôme d'Honneur » pour sa contribution à la sauvegarde du Patrimoine de l'artillerie.

Par son talent, son style qui lui est propre, sa capacité à saisir l'ambiance et l'âme des sujets qu'il traite, sans trucs ni artifices, avec une palette resplendissante de couleur et de vie ; apanage des plus grands, Jean-Luc Tichadou[26] est à la fois conservateur des traditions et l'un des principaux animateurs du renouveau de la Peinture Militaire[27].

Quelques-unes de ses œuvres[modifier | modifier le code]

Commandes et Missions

Musées[modifier | modifier le code]

Musée des Hussards Tarbes
  • 1er R.H.P. Bercheny (Patrouille du Désert - huile sur toile 81 × 65 cm) 1991.
Musée des Troupes de Marine

Guerre du Golfe :

Seconde guerre mondiale :

Armée d'Afrique :

  • Drapeau du 1er Régiment d'Infanterie Coloniale en 1910 (aquarelle miniature - 15 × 18 cm) 1995.
  • Tirailleur Sénégalais (la Cigarette - huile sur bois 55 × 45 cm) exposée au Musée de l'Armée en 1997.
Musée de l'artillerie
Musée de la Légion étrangère
  • Légionnaire au Tonkin (aquarelle) 2011.

Ministère de la Défense[modifier | modifier le code]

  • Général Directeur des personnel de l'Armée de Terre (Zouave 1870) - aquarelle 30 × 40 cm) 1993.
  • Général commandant l'École d'Application de l'Artillerie (Fanion du 401e R.A - aquarelle 50 × 40 cm) 1997.
  • Chef d'État major de l'Armée de Terre[34] (Tirailleur Sénégalais - huile sur bois - 55 × 40 cm) 1998.
  • Général Inspecteur de l'Armée de Terre (Soldats de la paix - huile sur carton) 2009.
  • Général Délégué au Patrimoine (En Batterie - huile sur toile 41 × 33 cm) 2012 etc.

Œuvres du Salon dans des collections privées[modifier | modifier le code]

  • RICM, ex Régiment d'infanterie coloniale du Maroc (no 138 miniature 35 × 40 cm), Salon des peintres de l'Armée 1990.
  • Général De Gaulle et l'Ordre de la Libération (no 139 - miniature 30 × 45 cm), Salon des peintres de l'Armée 1990.
  • Sénégalais (1890 - huile sur bois, 55 × 38 cm), Salon des peintres de l'Armée 1997.
  • Le Bled (Eclaireur monté des tirailleurs - huile sur bois 32 × 44 cm), Salon des peintres de l'Armée 1999.
  • L'acquisition (officier des hussards - huile sur bois 30 × 40 cm), Salon des peintres de l'Armée 2001.
  • Ombres et lumières (Trompette de spahis - huile sur bois exposée aux Invalides 40 × 33 cm), salon des peintres de l'Armée 2003.
  • La palmeraie (vedette des chasseurs à cheval - huile sur bois 32 × 40 cm), salon des peintres de l'Armée 2005.
  • Eclaireur monté des tirailleurs (Tirailleur Algérien - huile sur bois 28 × 42 cm), salon des peintres de l'Armée 2007 etc.
  • Place du marché (Tirailleurs d'Oran - huile sur bois 30 × 40 cm), Salon des peintres de l'Armée 2015.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Michel Ney Maréchal d'Empire (1769 - 1815), Uniformes, les Armées de l'Histoire, no 113, page 50/51 - .
  • Thomas Bugeaud, duc d'Isly (1784-1849), Uniformes, les Armées de l'Histoire, no 115, page 46/47 - .
  • Le maréchal Lyautey (1854 - 1934), Uniformes, les Armées de l'Histoire, no 118, page 46/47 - .
  • L'Expédition Française en Égypte, Art Militaire, no 1, pages 9 à 15 - .
  • Gilbert du Motier, marquis de La Fayette, Uniformes, les Armées de l'Histoire, no 126, page 46/47 - .
  • Pichegru, général perdu par la politique, Uniformes, les Armées de l'Histoire, no 128, page 46/47 - .
  • L'Expédition Française en Égypte, Art Militaire, pages 26 à 34 - no 2 .
  • Les Guides de Bonaparte - Gazette des Armes & des Uniformes - 1991.
  • L'Armée d'Afrique (Carte postales avec historique du régiment) - 1991.
  • La Légion Nautique, Gazette des Armes & des Uniformes - 1992.
  • Les Aérostiers, Le Bivouac - 1992.
  • La Commission des Sciences et des Arts, Gazette des Uniformes no 141, pages 8 à 11 - mars-.
  • L'escadrille des Cigognes (Spa3) , Gazette des Armes & des Uniformes - 1995.
  • Femmes de l'ombre et l'Ordre de la Libération - (2012).
  • Personnages et Armoiries premier Empire - (reportage FR3 Corse et télévisions régionales (Nice).
  • L'expédition française contre la régence d'Alger - La Gazette des armes et des uniformes n°220, page 54 à 61 - .
  • L'artillerie et le génie de débarquement - La gazette des uniformes n°136, page 17 à 21 - .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nice-Matin Magazine (1990) : Jean Luc Tichadou, maître miniaturiste des grandes épopées historiques (André Offner).
  2. Sujet de J.C. Colrat, paru en 1988 dans le Briquet consacré à Jean Luc Tichadou miniaturiste, avec présentation de miniatures et armoiries.
  3. Exposées au Palais des Expositions, diffusées au journal de 13 h d'Antenne 2 ; paru dans Nice Matin. Félicitations d'André Santini.
  4. Série consacrée aux personnages célèbres français et aux uniformes portés par ces derniers aux moments clefs de leur carrière.
  5. Uniformes , les Armées de l'Histoire, page 46/47, no 126, mai 1989.
  6. Uniformes , les Armées de l'Histoire, page 46/47, no 115, juin 1988.
  7. Uniformes , les Armées de l'Histoire, page 50/51, no 113, avril 1988.
  8. Uniformes , les Armées de l'Histoire, page 46/47, no 127, juin 1989.
  9. Revues " Uniformes, les Armées de l'Histoire et Art Militaire
  10. La Commission des Sciences et des Arts Gazette des Uniformes no 141, pages 8 à 11 - mars-avril 1993.
  11. Les Guides de Bonaparte - Gazette des Armes & des Uniformes - 1991.
  12. Journal Officiel Peintre agréé : JORF no 29 du 3 février 1996 page 1708, (arrêté du 22 janvier 1996).
  13. Peintre Titulaire : JORF no 230 du 4 octobre 2007 page 16310, texte 93, (arrêté du 20 septembre 2007).
  14. Renouvellement : JORF no 105 du 5 mai 2000 page 6810, (arrêté du 4 avril 2000).
  15. Renouvellement : JORF no 103 du 3 mai 2002 page 8245, texte no 285, (arrêté du 5 avril 2002).
  16. Renouvellement : JORF no 277 du 29 novembre 2005, texte no 44, (arrêté du 16 novembre 2005).
  17. Notamment pour les Troupes de Marine : restauration d'un tableau représentant Maréchal Galliéni ( 230 x 120 - musée des Troupes de Marines) ensuite, par rapport à l'ensemble de l'œuvre de Jean-Luc pour l'Armée et sa collaboration concernant l'ouvrage sur Les Invalides vu par les Peintres de l'Armée.
  18. Tableau sur l'Expédition en Égypte (Dragon) et une série (collection privée) sur les uniformes des tambours des régiments de la Garde Impériale du premier Empire, etc.
  19. Recherches effectuées notamment au Service Historique de l'Armée de Terre - S.H.A.T. (département "Terre") au château de Vincennes ou dans des ouvrages spécialisés (Malibran, Carnets de la Sabretache), etc.
  20. Un article intitulé : Les Hussards de Jean-Luc Tichadou est paru à l'occasion de cette récompense, dans La Gazette des Uniformes, à l'issue d'une rencontre avec ¨le rédacteur en chef de la revue au salon
  21. Un article consacré à Jean-Luc Tichadou est paru dans le VIVAT HUSSAR à l'occasion de cette récompense - no 27 Tarbes 1992 - page 105
  22. Invité par la Société d’Études Napoléonienne Belge, exposition qui s'est déroulé au musée du Cailloux sur le thème du maréchal Ney. Jean-Luc Tichadou a également participé sur invitation à de nombreuses expositions notamment au musée des Troupes de Marine, au musée de l'Artillerie (débarquement de Provence, les Tirailleurs Sénégalais, Bazeilles, Wagram...), etc.
  23. Exposition réalisé avec Jean Terrier et le Souvenir Napoléonien - FR3 et Canal 40 (Nice) ont consacré un reportage sur cette exposition.
  24. JLT a servi au 4e régiment d'infanterie de marine, en 1870 le régiment faisait partie de la Division Bleue, commandée par le général Élie de Vassoigne, régiment qui participa aux héroïques combats de Bazeilles (maison de la dernière cartouche).
  25. Restauration tableau d'Alphonse de Neuville (musée des Troupes de Marine) ; Restauration tableau d'Albert Ferdinand Le Dru : mort du général Desaix à la Bataille de Marengo, acquis parle Musée de Clermont-Ferrand avec l'accord des Musées Nationaux ; restauration Georges Scott : tambour à Valmy restauration G. Farré : portrait du capitaine Georges Guynemer, etc.
  26. Fondée par Edouard Detaille en 1890, Jean-Luc Tichadou est membre de La Sabretache, parrainé par Bernard Sevestre (président de la Sabretache) et Andréas Rosenberg.
  27. Sa Création Place du Marché (30 × 40 cm) exposée au Musée de l'Armée en avril 2015, Salon des Peintres Officiels de l'Armée, a été acquise au cours du salon par un collectionneur.
  28. Le drapeau le plus décoré des régiments français (ex Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc).
  29. Commande du colonel J.M. Massip, conservateur du musée des Troupes de Marine, pour les collections du musée. Réalisé en relation avec l'officier qui commandait les 3 batteries du 11e RAMa engagées en Irak : notamment le numéro d'immatriculation des obus utilisés pendant le conflit et représentation d'AMX-10 RC du 1er Spahis qui collaborait avec les Bigors
  30. L'Ancre d'Or, no 270 septembre-Octobre 1992, page 39.
  31. Tableau réalisé sur commande pour les collections du musée en collaboration avec le chef de corps du 21e RIMa, ajout entre autres sur le gilet pare-balle des marsouins du 21e dans le dos (au milieu et en haut) d'un œillet supplémentaire pour extraire plus rapidement le personnel du VAB.
  32. Tableau réalisé pour les collections du musée à partir du livre de marche du régiment conservé au musée des Troupes de Marine, relatant ces combats dans le village de Friesen et notamment la destruction d'un char Jagdpanther par un tank destroyer du R.C.C.C. dans la rue principale du village, avec également la collaboration du maire de Friesen concernant la description des lieux en 1944 à partir de témoins de l'époque.
  33. À la demande de l’École de l'Application de l'Artillerie (Draguignan), JLT a effectué cette mission l'occasion de la cérémonie de dissolution du Régiment en 1997.
  34. Jean Luc Tichadou a reçu à la suite de ce travail une lettre de remerciements et de félicitations du Général Mercier Chef d'État-major de l'Armée de Terre (22/01/1998).
  • Le Briquet (1988/2) : Sujet sur Jean-Luc Tichadou Miniaturiste (J.C Colrat).
  • Nice Matin Magazine (1990) : « Jean Luc Tichadou, maître miniaturiste des grandes épopées historiques » (André Offner).
  • Gazette des Uniformes (1991) : sujet sur Les hussards de Jean-Luc Tichadou, Jean Luc Tichadou peintre et héraldiste.
  • Le Bivouac (1992) : Sujet sur Jean-Luc Tichadou peintre militaire (Colonel Cavazza).
  • VIVAT HUSSAR (1992) : no 27 page 105, Patrouille du désert de Jean Luc Tichadou (Yves Barjaud).
  • L'Ancre d'Or Bazeilles (1992) : Les Bigors septembre-octobre, page 39.
  • Var-Matin (1996) : Restauration d'un tableau d'Albert-Ferdinand Le Dru représentant la mort du général Desaix à la bataille de Marengo (2 m x 1.30) restauré par Jean-Luc Tichadou et acquis avec l'accord des Musées nationaux par le musée de Clermont-Ferrand (Puy de Dôme).
  • Nice Matin (1999) : Jean-Luc Tichadou artiste Niçois (A.B).
  • Manière de voir (2013) : revue bimestrielle (M.L).
  • À paraître fin 2015 : revue Panache, Jean-Luc Tichadou Peintre officiel de l'Armée.

Liens externes[modifier | modifier le code]