Jean-Luc Sassus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Luc Sassus
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Tarbes
Décès (à 52 ans)
Lieu Toulouse
Poste Ailier puis défenseur gauche
Parcours junior
Saisons Club
1976-1977 Drapeau : France Toulouse AC
1977-1979 Drapeau : France Toulouse FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1979-1986 Drapeau : France Toulouse FC 107 (10)
1986-1992 Drapeau : France AS Cannes 189 (13)
1992-1994 Drapeau : France Paris Saint-Germain 076 0(4)
1994-1997 Drapeau : France Olympique lyonnais 104 0(2)
1997 Drapeau : France AS Saint-Étienne 017 0(2)
1979-1997 0Total 0493 0(31)
Parcours amateur
Saisons Club
1998-1999 Drapeau : France Entente Labège-Escalquens
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1992 Drapeau : France France 1 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1999-2000 Drapeau : France Entente Labège-Escalquens
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 22 mai 2015

Jean-Luc Sassus, né le à Tarbes et mort le , est un footballeur français. Il évolue à différents postes (ailier, milieu, défenseur) de la fin des années 1970 à la fin des années 1990.

Après des débuts au Toulouse FC, il rejoint ensuite l'AS Cannes puis le Paris Saint-Germain avec qui il remporte la Coupe de France en 1993 puis le titre de champion de France en 1994. Il évolue ensuite à l'Olympique lyonnais avant de terminer sa carrière professionnelle à l'AS Saint-Étienne en 1997.

Il compte une sélection en équipe de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Sassus est élève au sein de la section Sports études au lycée polyvalent du Mirail à Toulouse sous la houlette de Gérard Rabier en 1977-1978. Puis il mène de pair avec sa carrière professionnelle des études supérieures. En effet, il fait Maths Sup puis Maths Spé avant d'intégrer une école d'ingénieur en chimie, toujours à Toulouse[1].

Formé au Toulouse AC au poste d'attaquant, il rejoint ensuite le Toulouse FC en 1979. Il évolue avec le club toulousain en tant qu'attaquant (ailier[2]) jusqu'en 1986. Il est champion de France de deuxième division en 1982 et connaît des sélections en équipe nationale de jeunes[3]. En 1982, il est également désigné meilleur joueur de la coupe du Monde universitaire qui se déroule au Mexique. Il signe son premier contrat de footballeur professionnel en 1984, puis obtient son diplôme d'ingénieur chimiste en 1985[4].

Étant ingénieur, il débute une thèse. Mais un contrat lui est proposé par l'AS Cannes en 1986. Il choisit d'interrompre ses études et de devenir un footballeur cannois[4].

Jean-Lus Sassus reste à Cannes jusqu'en 1992, année où il rejoint le Paris Saint-Germain, club avec lequel il obtient un titre de champion de France de première division et remporte la coupe de France. Il reçoit une cape en équipe de France, le lors d'un match face à l'Autriche[5].

Il a la réputation d'être l'un des joueurs les plus rapides du championnat de France (moins de 11 secondes au 100 m).

Le 20 décembre 1996, Pascal Olmeta agressa Sassus dans le tunnel des vestiaires du stade de Gerland après le match de championnat OL-Nantes (0-1)[6]. Le défenseur avait eu le nez fracturé et un traumatisme crânien. Olmeta avait été ensuite licencié de l'OL[7]. En 1997, il se réconcilieront publiquement[8].

Après sa carrière de footballeur, il devient agent de joueurs. Il intervient via la société « Cœur de foot » auprès des scolaires afin de promouvoir la culture footballistique dans les banlieues[9]. Très populaire en Bretagne, le joueur compte un fan-club très actif dans la ville de Plestin-les-Grèves, dans les Côtes-d'Armor.

Il pratiquait aussi l'athlétisme et participait aux interclubs où on l'a vu remporter le concours régional de lancer de poids.

Il est impliqué dans l'association « Un Casque, un Ballon et du Cœur » qui aide les enfants orphelins des sapeurs-pompiers décédés en intervention.

Il meurt le d’une crise cardiaque à l'âge de 52 ans[10]. Le lendemain de son décès, une minute de silence par le Paris Saint-Germain et une minute d'applaudissement par l'AS Saint-Étienne sont observées lors de la dernière journée de championnat[11]. L'UNFP lui rend hommage en présentant « ses sincères condoléances à la famille »[12]. Jean-Michel Moutier, directeur sportif dans les années 90, explique à son propos : « C'était un bon mec. Le partenaire idéal, sans problème, facile à gérer »[11].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Jean-Luc Sassus au 24 mai 2015[13]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B C M B M B M B
1979-1980 Drapeau de la France Toulouse FC Division 2 14 2 - - - - - - - 14 2
1980-1981 Drapeau de la France Toulouse FC Division 2 - - 1 1 - - - - - 1 1
1981-1982 Drapeau de la France Toulouse FC Division 2 9 0 1 0 - - - - - 10 0
1982-1983 Drapeau de la France Toulouse FC Division 1 7 0 - - - - - - - 7 0
1983-1984 Drapeau de la France Toulouse FC Division 1 27 4 2 0 - - - - - 29 4
1984-1985 Drapeau de la France Toulouse FC Division 1 28 1 6 1 - - - - - 34 2
1985-1986 Drapeau de la France Toulouse FC Division 1 12 1 - - - - - - - 12 1
Sous-total 97 8 10 2 - - - - - 107 10
1986-1987 Drapeau de la France AS Cannes Division 2 18 6 6 0 - - - - - 24 6
1987-1988 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 29 4 1 0 - - - - - 30 4
1988-1989 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 20 0 - - - - - - - 20 0
1989-1990 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 27 2 4 0 - - - - - 31 2
1990-1991 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 36 0 3 0 - - - - - 39 0
1991-1992 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 37 1 4 0 C3 4 0 - - 45 1
Sous-total 167 13 18 0 - 4 0 - - 189 13
1992-1993 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 28 2 2 0 C3 7 1 1 0 38 3
1993-1994 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 29 0 2 0 C2 8 1 - - 39 1
Sous-total 57 2 4 0 - 15 2 1 0 77 4
1994-1995 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 33 1 4 0 - - - - - 37 1
1995-1996 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 34 0 6 0 C3 5 1 - - 45 1
1996-1997 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 21 0 1 0 - - - - - 22 0
Sous-total 88 1 11 0 - 5 1 - - 104 2
1997 Drapeau de la France AS Saint-Étienne Division 1 17 2 - - - - - - - 17 2
Sous-total 17 2 - - - - - - - 17 2
Total sur la carrière 426 26 43 2 - 24 3 1 0 494 31

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Luc Sassus, ce génie incompris », sur oldschoolpanini.com (consulté le 27 mai 2015)
  2. « Coupe de France. Sassus : « Il faut tout donner le Jour J » », ladepeche.fr,‎ (consulté le 23 mai 2015)
  3. Jean-Luc Sassus sur TFC online
  4. a et b Le Foot n°44, 26 janvier 1996, p. 8-9.
  5. « Quand Jean-Luc Sassus était avec le PSG éliminant le Real », sur footballmercato.net,‎
  6. « Les dessous de l'affaire Olmeta-Sassus », sur oldschoolpanini.com (consulté en 19 mai 2°15)
  7. « Olmeta n'a pas pardonné à l'OL de l'avoir viré », sur foot01.com,‎
  8. « Olmeta et Sassus se réconcilient. », sur liberation.fr,‎
  9. « Que deviens-tu … Jean-Luc Sassus », sur football-mag.fr,‎
  10. « Disparition de Jean-Luc Sassus », sur lequipe.fr,‎
  11. a et b « Minute de silence pour Jean-Luc Sassus », sur leparisien.fr,‎
  12. « Jean-Luc Sassus s'en est allé... », sur unfp.org,‎
  13. Statistiques de Jean-Luc Sassus sur footballdatabase.eu

Voir aussi[modifier | modifier le code]