Jean-Luc Perez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Luc Perez
Image illustrative de l’article Jean-Luc Perez
Contexte général
Sport Cyclisme
Période active 2003 - de nos jours (en cours)
Biographie
Nom de naissance Jean-Luc Perez
Nationalité sportive Française
Nationalité Française
Naissance (49 ans)
Lieu de naissance Pau (France)
Surnom L'Américain
Club Team Flixecourt 80

Jean-Luc Perez, né le à Pau, est un professeur de physique-chimie normalien et un champion d'ultracyclisme français, licencié au Team Flixecourt 80[1].

Il est notamment le vainqueur de la Race Across America 2019 (et détenteur actuel du record toutes années confondues) en duo avec son compatriote Evens Stievenart (en). Il est également quadruple champion de France UFOLEP de course contre la montre par équipe. En outre, il a été couronné vice-champion d’Europe (24 heures solo sur 874km) à Dobrovnik en Slovénie et vice-champion du monde (24 heures solo sur 808km) à Borrego Springs aux États-Unis.


Vie privée et études[modifier | modifier le code]

Il est marié à une californienne rencontrée lors d'un stage de l'École Normale Supérieure à San Francisco. Ensemble, ils sont parents de trois enfants[2].

Son père est espagnol et sa mère est originaire du Sud-Ouest ; lui-même dit venir des Pyrénées, et avoir admiré Miguel Indurain pendant ses jeunes années. Enfant, il se rêve pilote ; un léger daltonisme découvert pendant ses études le fera renoncer à son projet.

Il est agrégé de physique-chimie après avoir étudié à l'ENS rue d'Ulm.

Jean-Luc Perez est surnommé "l'Américain"[3] pour ses chaussettes siglées US.

Carrière dans le cyclisme[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Perez affirme avoir commencé le cyclisme à haut-niveau après un retour difficile en France pour valider son agrégation, suivant un séjour en Californie. Il retourne aux États-Unis et s'initie à la discipline ; il y gagne ses premières courses. Vite repéré grâce à ses performances, il sympathise avec Bobby Julich, cycliste américain de l'équipe française Cofidis. Selon lui, cette rencontre l'a détourné du professionnalisme : elle lui a permis de suivre le Tour de France de l'intérieur, et de comprendre que la "routine du haut-niveau"[3] n'était pas ce qui lui convenait le mieux.

Retour en France[modifier | modifier le code]

Il retourne en France, se destinant à une carrière de professeur. Il poursuit les courses dans le cyclisme classique, signant une centaine de victoires dans diverses courses régionales (en particulier en Île-de-France, en Picardie et en Normandie).

La découverte de l'ultra-endurance : la consécration[modifier | modifier le code]

Il découvre l'ultra-endurance et s'y spécialise : les longues courses correspondent davantage à son profil sportif que les formats standards. Il prend le même entraîneur que Corentin Ermenault, convainc des sponsors (dont Hellio[4]) de financer ses projets et gagne rapidement ses premières courses.

Race Across America 2019[modifier | modifier le code]

Il entend parler de la Race Across America, à laquelle il ambitionne de participer : il s'agit, selon lui, d'une "course mythique d'endurance", de l'équivalent des "championnats du monde" de la discipline. Afin de s'y préparer, il contacte Arnaud Manzanini, participant et finisher de la course en 2013 et 2015, et décide de faire équipe avec un de ses amis, le cycliste et pilote de course Evens Stievenart (en). Ensemble, ils se fixent comme objectif de participer à l'édition de 2019 ; leur entraînement débute en septembre 2018.

La course semble compromise à cause d'une blessure aux genoux qu'il se fait lors d'un entraînement, un peu moins d'une semaine avant le départ aux États-Unis. Cependant, il parvient à tenir, signant au terme d'un périple d'un peu moins d'une semaine le record du monde.

Il s'agit, à ce jour, de son plus grand exploit sportif, en plus d'être une aventure "très forte humainement"[5]. Il raconte son entraînement dans un podcast expliquant la manière la plus efficace de se préparer à de telles courses ; son coéquipier Evens Stievenart (en) poste en août 2020 sur sa chaîne Youtube une vidéo à propos de leur projet, constituée de divers documents audio et vidéo pris lors des préparations ou de la course en elle-même. À l'heure actuelle, elle a fait un peu plus de 16 000 vues[6].

Race Across France 2020[modifier | modifier le code]

Il remporte la Race Across France 2020, signant le record du monde en parcourant 2600km en quatre jours et vingt-trois heures[5].

Race Across Italy 2021[modifier | modifier le code]

Il décroche la troisième place à la Race Across Italy 2021, derrière Rainer Steinberger et Stanislav Verstovsek[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Course Catégorie Classement Performance
Championnat de France UFOLEP Contre la montre en équipe Champion de France
Championnat de Picardie et de la Somme UFOLEP Route Champion à 4 reprises
24 heures du Mans en solo Solo Champion à plusieurs reprises 877 km en 24 heures
24 heures de Calafat solo Solo Vice-champion 777 km en 24 heures
24 heures de Sebring en solo Solo Champion 780 km en 24 heures
Championnat d’Europe 24 heures Dobrovnik, Slovénie Solo Vice-champion 874 km en 24 heures
Championnat du monde 24 heures Borrego Springs, USA Solo Vice-champion 808 km en 24 heures
Race Across America 2019 Duo Champion et Recordman 4 941 km en 6j 10h et 39 min
Race Across France 2020 Champion et Recordman 2600 km en 4j et 23h
Race Across Italy 2021 Solo 3ème 790 km en 28h 36min

Professeur à Louis-le-Grand[modifier | modifier le code]

Il enseigne la physique-chimie au lycée Louis-le-grand depuis 2006. Dans ce cadre, il apparaît dans un reportage à propos de la seconde trois, classe sans-notes, dont il est professeur principal, diffusé dans l'émission Sept-à-Huit sur TF1[8].

Afin de motiver les élèves du lycée dans lequel il enseigne à faire du sport et à se surpasser, Jean-Luc Perez organise en avec deux de ses classes le Challenge Everest. L’objectif est de réaliser l’ascension d’une hauteur cumulée de 8848 m, soit la hauteur du Mont Everest, et ce, en parcourant la montée de la section de la rue Saint-Jacques comprise entre le Lycée Louis-le-Grand et l’université de la Sorbonne, à vélo, en une journée. Ce défi est atteint et dépassé par le professeur et les élèves du lycée parisien. Cet événement est médiatisé et le proviseur de l’établissement réalise, lui aussi, en compagnie des élèves et professeurs, le tour de la Sorbonne à vélo. Toutes les recettes reçues par les ventes de nourriture et d'accessoires sont reversées à des associations caritatives, telle Utopia 56[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Luc Perez, 46 ans, va parcourir 2600 kilomètres à vélo », sur Courrier picard (consulté le )
  2. Par Stéphane Corby Le 30 août 2020 à 16h16 et Modifié Le 30 Août 2020 À 16h31, « Cyclisme : une traversée record de la France avant le Tour », sur leparisien.fr, (consulté le )
  3. a et b Par Stéphane Corby Le 12 février 2018 à 13h58, « Ultra-cyclisme : ce prof a un petit vélo dans la tête », sur leparisien.fr, (consulté le )
  4. Véronique, « Jean-Luc Perez s'élance à la Race Across Italy avec Hellio ! | Hellio », sur www.hellio.com (consulté le )
  5. a et b Audrey Reveilleaux, « « Le plus important n’est pas de dépasser son adversaire, c’est d’aller au-delà de ses propres limites ». », sur Les Manufactures Février (consulté le )
  6. « RACE ACROSS AMERICA 2-MEN TEAM. 5 000 Kms non-stop. La victoire et Record pour 2 Français. » (consulté le )
  7. (en) Inconn, « Palmarès de la Race Across Italy 2021 », sur raceacrossitaly.com/, (consulté en )
  8. « Louis le grand, un lycée d'élite », sur LCI, (consulté le )
  9. « La Montée de l'Everest à vélo par les étudiants de Louis-le-Grand », sur leparisien.fr