Jean-Luc Névache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Luc Névache, né le à Grenoble, est un préfet français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Névache fait ses études à l’Université Pierre-Mendès-France - Grenoble, où il a obtenu une maîtrise de droit public. Également diplômé de l’Institut d'études politiques de Grenoble.

Attaché administratif au secrétariat d'État chargé des Départements et Territoires d'Outre-Mer de 1984 à 1986, il est chargé de mission sur l'outre mer au cabinet de Laurent Fabius, Premier ministre. De 1986 à 1988, il est chargé de mission-adjoint au Secrétariat général du gouvernement.

Admis au concours pour le recrutement exceptionnel de sous-préfets en 1988, il devient Directeur de cabinet du préfet de la région Corse puis Directeur de cabinet du préfet de Saône-et-Loire en 1990.

De 1992 à 1993, il est conseiller technique pour la Corse et le pays Basque au cabinet de Paul Quilès, ministre de l’Intérieur, avant d'être nommé Secrétaire général de la préfecture des Ardennes.

De 1996 à 1997, il est chargé du pôle social à la délégation aux restructurations du ministère de la Défense puis, en 1997, conseiller pour les affaires sociales et domaniales au cabinet d'Alain Richard, ministre de la Défense.

De 1999 à 2001, il est Directeur de l'Agence régionale de l'hospitalisation de la Guadeloupe puis Secrétaire général de la préfecture du Var en 2002, Sous - directeur des affaires immobilières du ministère de l'intérieur en 2005 et Secrétaire général de la préfecture du Val-de-Marne en 2007.

Il est nommé Préfet de la Haute-Corse le [1]. puis Délégué interministériel à la sécurité routière en 2011.

En , il est nommé directeur de cabinet de Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales, Il quitte cette fonction en [2].

De 2013 à 2015, il est Préfet du Val-d'Oise[3],[4].

Le , il est nommé Coordonnateur national de la réforme des services déconcentrés de l’État auprès du Secrétaire Général du Gouvernement.

Le , il est nommé directeur de cabinet de Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, et conservé à cette fonction par son successeur Matthias Fekl[5].

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]