Jean-Luc Moreau (universitaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la linguistique image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant la linguistique et un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Luc Moreau.
Jean-Luc Moreau
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
ToursVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean-Luc Moreau, né à Tours le 2 octobre 1937, est un poète, universitaire et traducteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est également administrateur de la Maison de Poésie (Fondation Émile Blémont) depuis 1987. Nombre de ses poèmes ont été mis en musique.

Parcours universitaire[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • Moscovie, Nicolas, Niort, 1964
  • Sous le masque des mots, Quithièges, 1969
  • L'arbre perché, Éditions ouvrières, Enfance Heureuse, Paris, 1980
  • L’écureuil, 1980
  • La bride sur le cœur, Maison de Poésie, 1990
  • Devinettes (sur des images de Louis Constantin) collection Fleurs d'encre, Hachette jeunesse, 1991
  • Poèmes de la souris verte, collection Fleurs d'encre, Hachette jeunesse, 1992, 2003, 2010
  • Poèmes à saute-mouton (illustrations de Marie-Aude Waymel, collection Fleurs d'encre, Hachette jeunesse 2003 ; deuxième édition, ibid. 2010 )
  • Donne ta langue au chat, Hachette Livre/Gautier-Languereau, 2005
  • Dans ma famille, Hachette Livre/Gautier-Languereau, 2005 ; réédité dans la série Les petits Gautier, 2008
  • Poèmes pour mon bébé, (librement inspirés de poèmes en finnois de Johanna Venho, illustrés par Anne Peltola), Hatier 2009
  • Heureux qui comme Alice

Récits[modifier | modifier le code]

  • Victor et Séraphine (illustrations de Lise Le Cœur, Renard-Poche, L'École des loisirs, 1982)
  • Un fauteuil à dormir debout, et autres histoires (couverture de Serge Bloch), La Farandole, 1988
  • Mimi et le dragon, illustrations de Domnok, Éditions Milan, collection Zanzibar, 1988
  • L’extravagante histoire du 24 bis décembre, suivi de Le chat de la mère Michel, illustrations de Benoît Debecker, Hachette, 1995
  • Quel filou ce renard ! (illustrations de Nicolas Debon), Classiques du Père Castor, Flammarion, 2006. réédité dans Petites histoires du Père Castor. Mes animaux préférés, Père castor, 2009
  • Les Maléfices de Barbeverte, illustrations de Vincent Balas, Contes multicolores, Hatier 2010

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Le pouvoir du chant, Anthologie de la poésie populaire des peuples ouraliens (en collaboration avec Péter Domokos, Avant-propos de Georges-Emmanuel Clancier) Corvina, Budapest, 1980).
  • La Russie et l'Union Soviétique en poésie (collection Folio Junior en Poésie, Gallimard, 1983).
  • Poèmes de Russie, Éditions ouvrières, 1985, (ISBN 2-7082-26479)
  • Poèmes et chansons de Hongrie, Éditions ouvrières, Enfance Heureuse, 1988, (ISBN 2-7082-25340)

Essai[modifier | modifier le code]

  • La Liberté racontée aux enfants, Éditions ouvrières, Enfance Heureuse, 1988 (ISBN 2-7082-24859)

Linguistique[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Du hongrois[modifier | modifier le code]

  • Marche forcée, Miklós Radnóti, Poèmes suivis de Le mois des Gémeaux traduit du hongrois et présenté par Jean-Luc Moreau. Paris, Phébus, 1999.
  • Néronissime, ou l'empereur s'amuse, pièce de Miklós Hubay (première édition : P.J.Oswald, collection Théâtre hors la France, 1975; deuxième édition, augmentée de L'école des génies: Publications orientalistes de France, collection D'étranges pays, 1985).
  • L’Empire des songes, Miklós Hubay, Drames, tome 1 (Eux savent ce qu'est l'amour, L'Empire des songes, l’École des Génies), Académie Littera Nova, Budapest, 2000).
  • Que le vent vous emporte, Miklós Bánffy, Phébus (Paris) - 2006 (ISBN 2-7529-0198-4), Phébus libretto, Libella 2010
  • Vous étiez trop légers, Miklós Bánffy, Phébus (Paris) - 2004 (ISBN 2-85940-996-3), Phébus libretto, Libella 2010
  • Vos jours sont comptés, Miklós Bánffy, Phébus (Paris) - 2002 (ISBN 2-85940-825-8), Phébus libretto, Libella 2011

De l’estonien[modifier | modifier le code]

Du finnois[modifier | modifier le code]

  • La Kantélétar, P.J. Oswald éditeur, 1972
  • Poèmes Katri Vala, Publications Orientalistes de France, collection D'étranges pays, 1973
  • Hiltu et Ragnar (Hiltu ja Ragnar, 1981), Frans Eemil Sillanpää, 2e édition revue et corrigée: Office franco-norvégien, Université de Caen 1994
  • Jean le Pérégrin (Nuori Johannes, 1981), Mika Waltari, Phébus (Paris), 1992, Phébus Libretto 2005
  • Danse parmi les tombes (Tanssi yli hautojen), Mika Waltari, Phébus (Paris), 1994
  • Boucle d’Or (Kultakutri, 1981), Mika Waltari, Phébus (Paris), 1997

Du russe[modifier | modifier le code]

  • Quand Toutou se carapate… poèmes de Mikhail Iasnov (illustrations de Sacha Poliakova), Hachette Livre/Gautier-Languereau, 2006

Distinctions diverses[modifier | modifier le code]

  • Prix Ronsard, 1963
  • Grand Prix de la ville de Châteauneuf-du-Pape, 1966
  • Prix Paul-Jean Toulet, 1970
  • Prix Verlaine de la Maison de Poésie, 1973
  • Prix Fernand Dauphin de la Maison de Poésie, 1976
  • Prix du Cerf-Volant, 1977
  • Prix Paul Damarix, 1979
  • Prix de la qualité [1]
  • Prix Tibor Déry (Budapest), 198?
  • Grand Prix de la Maison de Poésie, 1985
  • Prix Tristan Tzara (S.G.D.L.), 1986
  • Prix Via Estica (Tallinn), 1991
  • Prix ​​d'État de la traduction, 1994 [2]
  • Prix Mirabilia, 1995
  • Prix Milan Füst, 2001 [3]
  • Prix Tristan Derème, 2003
  • Erdélyi Magyar Irók ligája Méhes György nagydíja, Kolozsvár (Cluj), 2008
  • Croix de la Terra Mariana (Estonie), 2001

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. décerné par la direction générale de l’Édition (Hongrie)
  2. (décerné par le ministère finlandais de l’Éducation à un traducteur d'œuvres finlandaises)
  3. (décerné à un traducteur étranger, Fondation Milan Fust, Budapest)