Jean-Luc Dompé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Luc Dompé
Image illustrative de l’article Jean-Luc Dompé
Dompé à l'entraînement avec La Gantoise
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique La Gantoise
Numéro 11
Biographie
Nom Jean-Luc Mamadou Diarra Dompé
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (24 ans)
Lieu Arpajon (France)
Taille 1,70 m (5 7)
Période pro. 2014-
Poste Ailier
Parcours junior
Saisons Club
1999-2007Drapeau : France Évry FC
2007-2010Drapeau : France LB Châteauroux
2010-2012Drapeau : France Évry FC
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2014-2015Drapeau : France Valenciennes FC020 0(0)
2015-2016Drapeau : Belgique Saint-Trond VV014 0(2)
2016-2018Drapeau : Belgique Standard de Liège019 0(2)
2016 Drapeau : Belgique KAS Eupen003 0(0)
2017-2018 Drapeau : France Amiens SC001 0(0)
2018-Drapeau : Belgique La Gantoise040 0(4)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2015Drapeau : France France -20 ans006 0(0)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour :

Jean-Luc Mamdou Dompé est un footballeur français né le à Arpajon. Il évolue actuellement comme ailier à La Gantoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts au Valenciennes FC[modifier | modifier le code]

Formé au Valenciennes FC, il débute en professionnel lors de la saison 2014-2015 dès la première journée de Ligue 2, en entrant en jeu contre le Gazeléc Ajaccio, lancé par Bernard Casoni. L'entraîneur cannois le définit comme un joueur qui « peut te mettre le feu en 20 minutes, […] joue à droite ou à gauche, aux deux pieds, rapide et vif, à la très bonne qualité de centre et au dribble qui peut te laisser sur place. » Sa progression est perturbée par son refus de signer professionnel avec son club formateur. Il est ainsi mis au ban par le successeur de Casoni, David Le Frapper, à partir d'avril 2015[2].

Il termine ce premier exercice en compagnie du groupe professionnel avec 20 rencontres disputées toutes compétitions confondues, suffisant pour que des intérêts de Marseille et de Lille soient évoqués au mercato d'été suivant. Son profil prend un peu plus d'épaisseur en juin lorsqu'il remporte avec l'équipe de France U20 le Tournoi de Toulon, buteur lors de la finale, inscrivant le but du 3-1 face au Maroc[2].

Départ en Belgique[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps annoncé au Standard de Liège, il rallie bel et bien la Belgique mais prend la direction du K. Saint-Trond VV. Il n'y fera pas de vieux os, le temps d'apparaître à douze reprises en Jupiler Pro League, pour un but et deux passes décisives, et de rejoindre, finalement, le Standard le 7 janvier 2016, y signant un contrant de 3 ans et demi. On retrouve dans les propos d'Axel Lawarée, leur directeur sportif, les mêmes qualités évoquées par Casoni, doué techniquement, très véloce, pouvant évoluer sur les deux flancs et doté d'une capacité à faire la différence à tout moment[2].

En championnat, il effectue sa première sortie sous son nouveau maillot pour la réception de son ancien club, Saint-Trond. Ses anciens coéquipiers viennent s'imposer 2 buts à 1 au stade Maurice-Dufrasne sur un doublé de leur nouvelle recrue, l'allemand Proschwitz. Le 5 mars 2016, il se distingue pour sa première titularisation, décisif dans la victoire des siens, buteur et offrant une passe décisive face à Genk (victoire 2-1). Deux semaines plus tard, il sauve la saison des siens, le Standard ne s'étant pas qualifié pour les play-offs I, ouvrant le score lors de la victoire 2-1 en finale de la Coupe de Belgique. Assurés d'être présents en phase de poules de l'Europa League, il sauve également la tête de son entraîneur, Yannick Ferrera, annoncé en conflits avec plusieurs joueurs, dont Dompé, Mohamed Yattara, Ivan Santini ou Anthony Knockaert ainsi qu'avec plusieurs membres du staff[2].

Lors du début de saison 2016-2017, les choses ne s'arrangent pas, l'entraîneur Ferrera l'écarte le temps d'une semaine, lui reprochant son hygiène de vie et son comportement. Les Rouches patinent sportivement avec une victoire sur les 5 premières rencontres de Jupiler Pro League et une défaite en Supercoupe face au Club Bruges. C'en est trop pour la direction qui finit par congédier son entraîneur. Le serbe Jankovic arrive et propulse Dompé titulaire (seulement sa deuxième titularisation de la saison) le 11 septembre 2016 face au Racing Genk. Il lui rend sa confiance en délivrant une assist pour Belfodil sur l'ouverture du score (victoire finale 2-0) et ne passe pas loin du but, frappant l'équerre. Néanmoins, une blessure à la cheville le freine au pire moment, éloigné des terrains d'octobre à novembre, l'équipe se fait sans lui et le pousse à aller chercher du temps de jeu à l'AS Eupen. Du côté de Sclessin, il n'aura jamais quitté son rôle de faire-valoir, ses deux demi-saisons s'y ressemblant, 409 minutes de temps de jeu de janvier à avril 2016 (8 apparitions, 4 titularisations, 1 but) puis 304 de juillet à décembre (7 apparitions, 4 titularisations). L'objectif est clair en rejoignant sa nouvelle écurie, déclarant lui-même qu'il vient pour « accumuler du temps de jeu, montrer mon potentiel afin de prouver au Standard que je pourrai y rejouer l’année prochaine. » Il n'y disputera finalement que 82 minutes de jeu en Jupiler Pro League et 90 en Coupe de Belgique, souffrant d'une douleur à l'adducteur droit en février puis victime d'une rechute en avril[2].

Le 15 juin 2017, lors du mercato estival, il rejoint l'Amiens SC pour un prêt avec option d'achat. Le 12 août 2017, il entre en jeu lors de la réception d'Angers et dispute ses premières minutes de jeu sous ses nouvelles couleurs (2e journée, défaite 0-2). Au sein d'un effectif pléthorique, comptant 32 éléments, il n'est plus convoqué pour les rencontres de championnat au sortir du mois d'août. En octobre, cinq joueurs sont annoncés sur le départ. Il en fait partie, au côté de Raphaël Adiceam, Nathan Dekoke, Quentin Cornette et Sekou Baradji[3].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous retrace la carrière de Jean-Luc Dompé depuis ses débuts :

Statistiques de Jean-Luc Dompé au 31 octobre 2019[4]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2014-2015 Drapeau de la France Valenciennes FC Ligue 2 17 0 1 2 0 0 1 0 0 - - - - 20 0 1
Sous-total 17 0 1 2 0 0 1 0 0 - 0 0 0 20 0 1
2015-2016 Drapeau de la Belgique K Saint-Trond VV Jupiler Pro League 13 1 2 1 1 0 - - - - - - - 14 2 2
Sous-total 13 1 2 1 1 0 0 0 0 - 0 0 0 14 2 2
2015-2016 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 8 1 1 2 1 0 - - - - - - - 10 2 1
2016-2017 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 7 0 2 - - - - - - C3 2 0 0 9 0 2
Sous-total 15 1 3 2 1 0 0 0 0 - 2 0 0 19 2 3
2016-2017 Drapeau de la Belgique KAS Eupen Jupiler Pro League 2 0 0 1 0 0 - - - - - - - 3 0 0
2017-2018 Drapeau de la France Amiens SC Ligue 1 1 0 0 - - - - - - - - - - 1 0 0
Sous-total 3 0 0 1 0 0 0 0 0 - 0 0 0 4 0 0
2018-2019 Drapeau de la Belgique La Gantoise Jupiler Pro League 23 1 6 5 3 1 - - - C3 4 0 0 32 4 7
2019-2020 Drapeau de la Belgique La Gantoise Jupiler Pro League 6 0 0 1 0 0 - - - C3 1 0 1 8 0 1
Sous-total 29 1 6 6 3 1 0 0 0 - 5 0 1 40 4 8
Total sur la carrière 77 3 12 12 5 1 1 0 0 - 7 0 1 97 8 14

Palmarès[modifier | modifier le code]

 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Jean-Luc Dompé », sur FFF.fr
  2. a b c d et e « Portrait joueur #23 : Mais qui es-tu, Jean-Luc Dompé ? », sur statsl1mpg.over-blog.com,
  3. « Amiens : 5 joueurs sur le départ », sur foot-national.com, (consulté le 8 décembre 2017)
  4. « Fiche de Jean-Luc Dompé », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]