Jean-Luc Allavena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Luc Allavena
Naissance (53 ans)
Monaco
Nationalité Monégasque
Diplôme
HEC (promotion 1986)
Ascendants
Lucien Allavena et Eugènie Allavena, née Barone
Descendants
Laetitia Allavena, Constance Allavena, Clarisse Allavena et Astrid Allavena

Jean-Luc Allavena, né à Monaco le 29 juin 1963, est un homme d’affaires et dirigeant d’entreprise monégasque. Il a rejoint le fonds d’investissement  Apollo Global Management en tant que partner en 2007 et est Président-Fondateur d’Atlantys Investors[1]. Cette structure indépendante de private equity investit en propre ou en partenariat avec d’autres fonds.


Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé d'HEC Paris en 1986, Jean-Luc Allavena commence sa carrière à la banque Paribas (1986-88), puis rejoint en 1989 le groupe Lyonnaise des Eaux – devenu Engie – en tant que contrôleur financier.

En 1992, il devient directeur financier de Techpack International[2]. L’entreprise d'emballage de cosmétiques et produits de luxe, a été l’objet de l’un des premiers grands LBOs réalisés en France, avec Pechiney et LBO France comme actionnaires. Il est administrateur directeur général à partir de 1996, puis succède en mai 1999 au président fondateur de la société, Alain Chevassus[3]. Quand Pechiney rachète la totalité du capital, Jean-Luc Allavena devient directeur de sa division cosmétologie-luxe.

En 2000Arnaud Lagardère l’appelle à ses côtés comme directeur général adjoint de Lagardère Média[4], pour prendre en charge la stratégie de développement du groupe et améliorer sa rentabilité, mission dont il s’acquitte avec succès. Il devient parallèlement administrateur délégué de Lagardère Active (anciennement Europe 1 Communication) et administrateur des trois autres principales branches du groupe : Hachette LivreHachette Filipacchi Médias et Hachette Distribution Services.

Issu d’une vieille famille monégasque[5], Jean-Luc Allavena dirige de 2005 à 2006 le cabinet de S.A.S. Prince Albert II de Monaco, chargé de l’organisation et des principales orientations du début de règne du nouveau souverain[6].

En 2007, Jean-Luc Allavena rejoint le fonds d’investissement Apollo Global Management à Londres en tant que partner. Apollo est l’un des plus grands gestionnaires alternatifs d’actifs dans le monde avec un portefeuille d’environ 200 milliards de dollars.

Il initie notamment le rachat en 2010 d’Alcan Engineered Products - ex-Pechiney[7], avec le Fonds stratégique d'investissement. L'entreprise, renommée Constellium, est cotée en bourse avec succès à New York en mai 2013[8],[9]. Désireux de financer de grands projets industriels français[10], Jean-Luc Allavena réalisera d’autres investissements industriels couronnés de succès parmi lesquels Monier, Latécoère, Verallia[11].

Il est aujourd’hui président et fondateur de Atlantys Investors[1].

Jean-Luc Allavena est administrateur du Groupe Altice[12], Verallia, et de la banque Paris-Bertrand-Sturdza[13].

Engagement associatif[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Allavena est engagé depuis plusieurs décennies dans le bénévolat associatif[14]. Il a été président de l’Association des diplômés d’HEC de 2001 à 2003 puis président d’honneur, ainsi que président de la Fondation HEC (2003-2005) puis président d’honneur. Il a notamment été à l’origine des premières campagnes de fundraising auprès des diplômés d’HEC[15],[16]

Jean-Luc Allavena est Président de la French-American Foundation de 2010 à 2015 (puis président d’honneur), qui se consacre à renforcer les liens entre la France et les États-Unis[17],[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « http://www.atlantys.mc/ », sur www.atlantys.mc (consulté le 7 avril 2017)
  2. Le Point, magazine, « 100 français qui feront les années 2000 : les choix du Point, Le Point, 31 décembre 1999 », sur Le Point.fr (consulté le 24 mars 2017)
  3. « TPI : Alain Chevassus va passer le relais à Jean-Luc Allavena, Les Échos, 21 mai 1999 », sur lesechos.fr,
  4. « Jean-Luc Allavena, directeur général adjoint de Lagardère Médias, Stratégies, 17 juillet 2000 », Stratégies,‎ (lire en ligne)
  5. « A Monaco, les quadras sont rois, Le Monde, 19 novembre 2005, par Pascal Gallinier »
  6. « La nouvelle équipe du Prince Albert II de Monaco, Nice Premium, le 14 décembre 2005 », sur nice-premium.com,
  7. « Pierre-Angel Gay et Alexandre Maddens, Jean-Luc Allavena, de Pechiney à Pechiney, La Tribune, 18 septembre 2010 »
  8. « Constellium annonce le prix d'introduction en bourse de ses actions, Constellium, 22 mai 2013 »
  9. « Le français Constellium flambe à la Bourse de New York, Les Echos, 30 mai 2014, Ingrid Feuerstein »
  10. « Apollo, le fonds qui aimait l’industrie, Usine Nouvelle, 10 septembre 2015, par Arnaud Dumas »
  11. « Avec Apollo, Verallia évite la casse sociale, Challenges, 8 juin 2015 »
  12. « http://altice.net/governance/governance/board-of-directors »
  13. « http://www.bkpbs.com/about/direction-organes/organigramme/ »
  14. « Jean-Luc Allavena : "Il est de la responsabilité de chacun de contribuer à la société", Le Nouvel Economiste, 18 mai 2011, Par Caroline Castets »
  15. « http://www.hec.fr/130ans/pages/detail/125/La_Fondation_HEC »
  16. « http://www.hec.fr/News-Room/Communiques-de-presse/Donation-record-de-2-millions-d-euros »
  17. « Jean-Luc Allavena : « Personne ne doute du potentiel de la France », Les Echos, 07 décembre 2015, par David Barroux »
  18. « Jean-Luc Allavena : «Les Américains voudraient aimer plus la France», Le Figaro, 05 janvier 2015, par Renaud Girard »