Jean-Louis Valero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Louis Valero
Image dans Infobox.
Jean-Louis Valero
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Site web

Jean-Louis Valero (né le à Casablanca) est un compositeur de musique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts au piano, à Nice, avec Barthélémy Alata[1], étudie la composition auprès de Mario Vittoria (conservatoire de Nice) et d'Émile Delpierre[2], et approfondit sa technique du piano auprès de la concertiste Lilly Appel-Kosma[3]. En 1980, il rencontre Éric Rohmer, début d'une longue collaboration.

Il enseigne la musique à l'image de 1987 à 2004 à l'Association pour le Développement de l’Animation Culturelle de la mairie de Paris (devenue Paris-Ateliers), sous la direction de Francis Balagna)[4].

Si son travail porte essentiellement sur les rapports de la musique à l'image (plus d'une centaine de réalisations pour la télévision et le grand écran), il signe aussi des partitions pour la scène comme l'opéra La Hire et la Tique commande de la ville de Dourdan (2011).

Collaboration avec Éric Rohmer[modifier | modifier le code]

Dès leur première rencontre (en 1981) Éric Rohmer tint à prévenir Jean-Louis Valero : il ne voyait pas pour ses propres films l'intérêt d'une musique extradiégétique, arguant que si une scène en nécessitait « c’est que la scène était ratée ». En conséquence, il lui recommanda de ne jamais se départir d'un « certain esprit d’abnégation »[5]. Cette précaution se retrouvera plus tard pleinement vérifiée avec L'Ami de mon amie ; Rohmer voulait la plus belle musique possible pour son film mais la baisserait tellement au mixage que personne ne devait l'entendre. Il en désirait néanmoins une vingtaine de minutes[6]. Rohmer jugea son film réussi car « il n'avait pas besoin de musique »[7]. En remerciement, le nom de Jean-Louis Valero apparaît au générique en très gros caractères. Après une écoute attentive, les droits d’auteur ont été jugés recevables par la Sacem[8].

Quatre aventures de Reinette et Mirabelle (décryptage du codage morse)
Manuscrit du sujet de fugue du film Le Rayon vert soumis à Jean-Louis Valero par Eric Rohmer
Mouvement fugué "l'Espoir", manuscrit autographe de Jean-Louis Valero

Pour Quatre aventures de Reinette et Mirabelle, Rohmer souhaitait un générique fait uniquement de la note DO, rythmé et répétitif[9]. Jean-Louis Valero lui soumit l’idée d’une musique codée en morse, chaque groupe de notes épelant les mots « Reinette et Mirabelle », le DO grave étant mis pour un trait, le Do aigu pour un point. Cette trame rythmique accompagne une mélodie très simple faite elle-même des seules notes DO. (cf illustration ci-contre). Premier exemple de musique signifiante dans l’œuvre de Rohmer, ce dernier l’accepta d’enthousiasme[10].

Rohmer désirait pour Le Rayon vert une fugue de facture « beethovenienne »[7] à partir d’un thème atonal de 8 mesures de son crû (cf illustration ci-contre). Ce thème (dit « thème de la carte » ), interprété au violoncelle seul, est entendu à plusieurs reprises dans le film. Pour la fin, Jean-Louis Valero écrivit pour quatuor à cordes un premier mouvement fugué (l’Attente), tendu, atonal, qui se termine à l’apparition du rayon vert. Le second mouvement (l’Espoir), d’une facture plus tonale et apaisée, clôt le film et sert de générique de fin[7]. Rohmer laissa à Jean-Louis Valero la paternité de l’ensemble[11]. La bande magnétique originale a été perdue par Rohmer ; il utilisa en dernier recours la cassette de sécurité de piètre qualité pour en coucher le son sur le film tourné initialement en 16 mm. Cette cassette ayant à son tour été effacée inopinément par le même Rohmer, le son définitif du 35 mm provient de la piste optique du 16 mm, ce qui explique sa sonorité qu'il jugea in fine plus intéressante qu'un enregistrement plus traditionnel[12]. La musique du film Le Rayon vert est un des très rares exemples de musique extradiégétique dans l’œuvre de Rohmer.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1988: Faust d'Or Musique et Son (Forum des Arts de l'Univers Scientifique et Technologique) Toulouse[13].
  • 1990: Prix Paris Cité (Concours International des Technologies de la Création et de l´Innovation) pour la bande son du film Nature Morte de Georges Le Piouffle[14]
  • 1991: Prix spécial de la SACEM au festival de Clermont Ferrand pour la musique de Cèleri rémoulade de Jean-Pierre Biazotti [15]
  • 2004: Nomination aux Gemini Awards (Canada): "Best Original Music Score for a Documentary Program or Series" pour War in Korea de Brian McKenna[16]
  • 2016: Premier prix du concours Pianoteq [17]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Jean Labib, Le Grand Jeu 1917-1991
  • Régine Abadia, Les Allumés Canal Plus
  • Jean Pierre Biazotti, Cèleri Remoulade prix SACEM au Festival de Clermont Ferrand
  • Didier Le Pêcheur, Sacem, le Film
  • 1992 : Henry Colomer, Les Routes de la Lumière 3 × 52 min Arte, Le Japonisme 32 min musée d’Orsay
  • Jim Goddard, De Terre et de Sang 2 × 90 min
  • Denys de La Patellière *, L’Affaire Salengro 52 min FR3
  • Tugrul Artunkal, Expo Universelle de Séville Arte
  • Ann Le Monnier, Vagabond
  • 1993 : Henry Colomer, Les Traducteurs de Shakespeare 26 min Arte
  • Diego Mas Trelles & Maryse Bergonzat, Portraits de Pèlerins sur la Route de Saint Jacques Arte
  • Guy Saguez, La Biennale de Venise Arte
  • Christina Varady, La Nuit des Mayas 52 min Canal Plus
  • 1993 : Philippe Collin, Fin février, les derniers jours d’Emmanuel Kant Arte
  • 1993 : Éric Rohmer, L'Arbre, le Maire et la Médiathèque (orchestration)
  • Patrick Grandperret, Sirga (l’enfant lion) (musiques additionnelles)
  • Régine Abadia, Les Bêtes
  • François Roux, Les Miettes
  • Emmanuel Paulin, Qui de la Poule ou de l’Œuf
  • 1994 : Jean Labib, Montand, le film 135 min
  • Alain Degré, Eléphants 52 min Canal Plus
  • Stéphane Diss, Gary/Ajar le Double Je Arte
  • Jean-Denis Bonan, Marcel Carné, ma vie à l’écran Arte, Carné, vous avez dit Carné? Arte
  • Jean Pierre Biazotti, Le Rhâdion [22]
  • 1995 : La Lutte pour la Vie restauration du film de Ferdinand Zecca (Canal Plus/Cinémathèque française) et série de concerts en Italie [23]
  • 1997 : Maurice Dugowson, Che Guevara, enquête sur un homme Reconstitution sonore des archives
  • Samira Gloor-Fadel, Berlin Cinéma (cocompositeur : Mahmut Demir) [24]
  • Rosette, Les Amis de Ninon
  • 1998 : Christophe Nick, Bernard George et Pierre Péan, Le Fisc Canal Plus
  • Valérie Exposito,Bernard Buffet
  • 1999 : Jorge Amat, L’œil du Consul FR3 52 min
  • Alexis Dantec, L’affaire est dans le sac (poubelle)

Années 2000[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Jorge Amat, Val d’Aran FR3 52 min
  • Olivier Riou, Chasse gardée
  • Alexis Dantec, la Dernière Bibliothèque
  • 2002 : Jorge Amat,La voix de Jean Moulin France2 90 min
  • Stéphane Houssier, Le médecin de nuit
  • 2003 : Brian McKenna, Korea the Unfinished War coproduction franco-canadienne 4 × 52 min (nomination au Gemini Awards 2004: Best Original Music Score for a Documentary Program or Series)
  • Jorge Amat, Lily
  • 2009 : Hubert Dubois, Équitable à tout prix [28]'?' Arte 52 min Cinétévé, Otan machine de guerre machine de paix Arte 52 min
  • Patrice Du Tertre & Vanessa Escalante, Alain Deloche “Atout Cœur”
  • Marie-Monique Robin, Torture made in USA Canal+ 85 min Galaxie Production
  • Jorge Amat, Halte à la Mafia
  • Valérie Exposito, Luc Montagnier un combat pour la vie France5 52 min

Années 2010[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Entretien avec Jean-Louis Valero par François Thomas in Rohmer et les Autres sous la direction de Noël Herpe, Presses Universitaires de Rennes, 2007
  • Dédicataire de De Mozart en Beethoven, essai sur la notion de profondeur en musique par Éric Rohmer, Actes Sud, 1998

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Barthélémy Alata 1902 - 1972, élève d'Alfred Cortot
  2. Émile Delpierre (1915-1992), compositeur et chef d’orchestre, auteur de la musique du film Le Beau Serge de Claude Chabrol, collaborateur de Francis Gag.
  3. « Editions Musicales Rubin », sur editions-rubin.com (consulté le ).
  4. http://www.francis-balagna.com/
  5. Violaine Caminade de Schuytter, Éric Rohmer, corps et âme : l'intégrité retrouvée, L’Harmattan, 2011, p. 29 [1]
  6. François Thomas, Entretien avec Jean-Louis Valero, in Rohmer et les autres, sous la direction de Noël Herpe, Presses Universitaires de Rennes,, 2007, p. 235)
  7. a b et c François Thomas, Entretien avec Jean-Louis Valero, in Rohmer et les autres, sous la direction de Noël Herpe, Presses Universitaires de Rennes,, 2007, p. 234)
  8. « Protéger vos œuvres en adhérant à la Sacem », sur sacem.fr (consulté le ).
  9. François Thomas, Entretien avec Jean-Louis Valero, in Rohmer et les autres, sous la direction de Noël Herpe, Presses Universitaires de Rennes, 2007, p. 234)
  10. idem p. 235
  11. « Protéger vos œuvres en adhérant à la Sacem », sur sacem.fr (consulté le ).
  12. « • Petites histoires… », sur Jean-Louis VALERO, (consulté le ).
  13. « FAUST A 10 ANS », sur online.fr (consulté le ).
  14. http://www.cfpl.org/conseil.php?id=13
  15. (en) « Festival International du Court Métrage à Clermont-Ferrand », sur clermont-filmfest.com (consulté le ).
  16. « You are being redirected... », sur academy.ca (consulté le ).
  17. Modartt, « Pianoteq - Contest », sur www.pianoteq.com (consulté le )
  18. « Laurent Azimioara », sur amsorme.com (consulté le ).
  19. « De Gaulle ou l'éternel défi, de Jean Lacouture, Jean Labib et Roland Mehl », sur kuiv.com (consulté le ).
  20. « Casting de Conte de printemps » [vidéo], sur allocine.fr (consulté le ).
  21. « Bois ton café, il va être froid par Rosette », sur musique.com (consulté le ).
  22. http://www.imdb.fr/title/tt0240866/combined
  23. http://archiviostorico.corriere.it/1995/marzo/04/cinema_francese_co_10_9503044138.shtml
  24. « SWISS FILMS : Berlin-Cinéma », sur swissfilms.ch (consulté le ).
  25. « Laurence Jourdan », sur Télérama (consulté le ).
  26. http://www.fipa.tm.fr/fr/programmes/2008/les-maeght-une-histoire-de-famille-16941.htm
  27. « MHN », sur ge.ch (consulté le ).
  28. « VOD : Vidéo à la Demande à Télécharger – Documentaires Reportages en VOD & DVD : vidéos sur VODEO.TV », sur vodeo.tv (consulté le ).
  29. « http://www.ebu.ch/fr/eurovisiontv/science_education/tippingpoint.php »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  30. http://notre-poison-quotidien.arte.tv/
  31. « Nos émissions », sur Public Senat (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :