Jean-Louis Tripp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Louis Tripp
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Louis Tripp au Mans en 2014.
Naissance (62 ans)
Montauban (France)
Nationalité Française
Pays de résidence France
Profession
Autres activités
sculpteur, peintre
Signature de Jean-Louis Tripp

Jean-Louis Tripp, né le à Montauban, est un dessinateur et un scénariste de bande dessinée, un sculpteur et un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des débuts dans le fanzine Presse Pirate en 1975 puis dans Métal hurlant et Ah ! Nana ! en 1977, il publie Le Bœuf n'était pas mode en 1978 chez Transit. Il travaille ensuite pour Futuropolis, Milan et Glénat, dont Soviet Zig-Zag (en collaboration avec le scénariste Marc Barcelo) et Zoulou Blues, deux albums de la série Une aventure de Jacques Gallard, respectivement récompensés par le Prix Bloody Mary 1987 et le Prix FM-BD (Prix Lucien) 1988 à Angoulême[1].

À partir des années 1990, il se consacre à la peinture et à la sculpture. Il fait notamment Média Man, installé au rond-point de l'hôpital de Montauban et Christian Titan, dédié à son fils Tom, près de l'ancien collège.

Après la sculpture, il revient à l'illustration avec des livres jeunesses notamment Le trône et Freddo Mercurio.

Il se consacre à la BD pour adultes en 2002. Il réalise les deux tomes du Nouveau Jean-Claude (Albin Michel) adaptés du story board qu'il a réalisé pour le film du même nom (réalisé par Tronchet).

En 2003, Jean-Louis Tripp part au Québec, où il succède à Edmond Baudoin au poste de professeur en bande dessinée à l'Université du Québec en Outaouais. À Montréal, il partage l'atelier de Régis Loisel et réalise Paroles d'Anges en 2004 avec la collaboration d'Alexandra Carrasco[2].

En 2005, il entame une collaboration avec Régis Loisel, coscénarisant et codessinant la série Magasin général, qui raconte la chronique du petit village québécois de Notre-Dame-des-Lacs dans les années 1920[3]. Le texte est adapté par l'auteur de BD québécois Jimmy Beaulieu en joual (dialecte local) compréhensible à la fois par les lecteurs français comme par les lecteurs québécois[4].

Les auteurs sont nommés pour le festival d'Angoulême pour les tomes 2 (Serge) et 5 (Montréal)[1]. La série de livres making of L'arrière boutique du Magasin général explique les dessous de cette collaboration. Un documentaire de 52 minutes Loisel et Tripp : Traits complices réalisé par Patrick Foch, Dominique Tripier-Mondancin et Adeline Le Guellaud retrace également l'histoire de cette collaboration dans leur atelier montréalais. Un autre documentaire Magasin Général : Derniers Traits réalisé par Nicolas Albert sort en [5].

A partir de 2016, il collabore à la revue Pandora[6] lancée par les éditions Casterman.

En 2017 sort le 1er tome de sa nouvelle série autobiographique, Extases [7]. En 2019, ce premier album de la série Extases est adapté à la scène et devient un spectacle en Avignon[8].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Tripp est le compagnon d'Aude Mermilliod[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  1. Parfum d'Afrique, 1983 (ISBN 2-86726-013-2)
  2. Soviet zig zag, scénario de Marc Barcelo, 1986 (ISBN 2-86726-107-4)
  3. Zoulou blues, 1987 (ISBN 2-86726-200-3)
  1. Afrikaans bazaar, 1989 (ISBN 2-86726-524-X)
  1. Marie, 2006 (ISBN 2-203-37011-4)
  2. Serge, 2006 (ISBN 2-203-37013-0)
  3. Les Hommes, 2007 (ISBN 978-2-203-34810-3)
  4. Confessions, 2008 (ISBN 978-2-203-01691-0)
  5. Montréal, 2009 (ISBN 978-2-203-02463-2)
  6. Ernest Latulippe, 2010 (ISBN 978-2-203-02616-2)
  7. Charleston, 2011 (ISBN 978-2-203-03219-4)
  8. Les femmes, 2012 (ISBN 978-2-203-04922-2)
  9. Notre-Dame-des-lacs, 2014 (ISBN 978-2-203-06210-8) - Sélection officielle Festival d'Angoulême 2015[réf. nécessaire]
  1. La force est en lui !, 2002 (ISBN 2-226-13345-3)
  2. Pizza mon amour…, 2002 (ISBN 2-226-91343-2)
  1. Où l'auteur découvre que le sexe des filles n'a pas la forme d'un x…, 2017 (ISBN 978-2-203-12192-8)
  2. Les Montagnes Russes, mars 2020 (ISBN 978-2-203-16224-2)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Découvrez Jean-Louis Tripp », sur FBDM (consulté le 13 janvier 2020)
  2. Léga, « Paroles d'Anges », sur BD Gest, (consulté le 13 janvier 2020)
  3. Frédéric Potet, « Magasin général, fresque sociale dans le Québec d’autrefois », sur Les petits miquets, blog du Monde, (consulté le 13 janvier 2020)
  4. Yves-Marie Labé, « "Magasin général (tome 5) Montréal", de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp : une comédie humaine à l'accent joual », sur Le Monde,
  5. Nicolas Albert, « Magasin Général: Dernier Traits », sur Comixtrip, (consulté le 8 octobre 2014)
  6. Anne Douhaire, « Que vaut la nouvelle revue BD Pandora ? », sur France Inter, (consulté le 26 juin 2019)
  7. Anne Douhaire, « « Extases » de Jean-Louis Tripp, une joyeuse introspection sexuelle », sur France Inter, (consulté le 26 juin 2019)
  8. « "Extases" de Jean-Louis Tripp devient un spectacle en Avignon », sur Actua BD, (consulté le 13 janvier 2020)
  9. Aude Mermilliod (interviewée) et L. Gianati, « Le Dernier Voyage. Entretien avec Aude Mermilliod », sur BD Gest', .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]