Jean-Louis Toussaint Minot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Minot.

Jean Louis Toussaint Minot
Naissance
Le Tallud, Deux-Sèvres
Décès (à 64 ans)
Saint-Pierre-de-l'Isle, Charente-Inférieure
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1791-1834
Commandement Régiment albanais
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions Député de la Charente-Inférieure

Jean Louis Toussaint Minot, né le au Tallud dans les Deux-Sèvres[1] et mort le à Saint-Pierre-de-l'Isle en Charente-Inférieure, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Du volontaire au général de brigade[modifier | modifier le code]

Après avoir effectué ses études dans l'administration des ponts et chaussées en 1789, il entre en service le 15 août 1791 dans le 1er bataillon de volontaires des Deux-Sèvres, avec lequel il fait toutes les campagnes de 1792 et de 1793 à l’armée du Nord. Il sert au siège de Valencienne, où il est blessé à la tête le 30 juin 1793, puis il rejoint la Vendée. En 1794, il est affecté à l’armée de Sambre-et-Meuse, et en 1796, il est envoyé à l’armée d’Italie. En 1798, il fait partie de l’armée d’Égypte, et le 23 octobre 1800, il devient aide de camp du général Silly. Blessé au genou le 21 mars 1801 lors de la bataille de Canope, il est promu chef de bataillon à la 88e demi-brigade d’infanterie le 27 avril suivant.

De retour en France, Minot est nommé major au 84e régiment d’infanterie de ligne le 21 décembre 1802, puis est fait chevalier de la Légion d’honneur le 25 mars 1804. Le 15 novembre 1807, il prend le commandement d’un nouveau régiment qui vient d’être créé sous le nom de régiment albanais, avec lequel, malgré qu’il soit seul au milieu de 4 500 hommes si « étrangers aux mœurs et à la discipline française », il les emploie avec succès à la défense des Îles Ioniennes. Il est promu général de brigade le 31 juillet 1813. En janvier 1814, il commande la 1re brigade du 2e corps d’armée lors de la campagne de France.

D'une Restauration à l'autre[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Restauration, le roi Louis XVIII le nomme commandant de la Charente-Inférieure le 23 juin 1814, avant de le faire chevalier de Saint-Louis le 13 août suivant.

Pendant les Cent-Jours, il est affecté au 6e corps à l'armée du Nord. Le 1er avril 1820, il est mis en disponibilité, et il est admis à la retraite 1er décembre 1824. Élu le 3 juillet 1830 député de la Charente-Inférieure, il est remis en activité comme commandant militaire du département du Tarn le 17 mars 1831 et est nommé officier de la Légion d'honneur le 1er mai suivant.

Le général Minot est admis définitivement à la retraite le 7 juin 1834 et meurt le 8 février 1837, à Saint-Pierre-de-l'Isle.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]