Jean-Louis Riguet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Louis Riguet
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Louis Riguet en 2013.
Naissance (71 ans)
Mirebeau
Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean-Louis Riguet, né à Mirebeau le , est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Riguet est le fils de Louis Riguet, maître tailleur, et de Emma Robert, couturière. Il épouse Jocelyne Vauchey en 1977 avec qui il a deux enfants, Anne-Sophie et Jean-François.

Il fait ses études au collège de Mirebeau, obtient son BEPC et commence à travailler en 1963, à l’âge de 15 ans et demi, dans un office de notaire de la ville. Il poursuit sa carrière dans le notariat, à Châteaudun en 1966 puis à Paris en 1972. Après avoir suivi des cours par correspondance, il réussit le diplôme d’aptitude aux fonctions de notaire en 1975. Entre 1983 et 1989, il est conseil juridique à Paris dans un cabinet qu’il a créé. Puis il est nommé notaire à Orléans où il exerce ses fonctions jusqu’en 2015 [Note 1].

Pendant sa carrière, il enseigne au centre de formation professionnelle des notaires à Paris. Il est membre de la chambre des notaires du Loiret, président de la chambre des notaires du Loiret siégeant en comité mixte et vice-président du conseil régional des notaires de la cour d’appel d’Orléans.

Jean-Louis Riguet écrit depuis de nombreuses années mais il n'est publié que depuis 2012. Désormais retraité, il réside à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin et a envie de « noter plein de choses noir sur blanc ». Il est sociétaire de la Société des Gens de Lettres et membre de la Maison de l’écrivain et de la littérature. Son ouvrage L’association des bouts de lignes, roman d’investigation fantaisiste, reçoit le prix Scriborom en 2013[1]. Son roman historique Aristide, la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918) obtient le prix Marie-Chantal Guilmin au Salon du livre de Mazamet en 2015[2],[3]. Son ouvrage Récits historiques des quais d'Orléans obtient le prix Roman Terroir au Salon du livre de Mazamet en 2018[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Augustin, ma bataille de Loigny, Éditions Dédicaces[5] (l’ouvrage est traduit aux États-Unis par le même éditeur[6]).
  • 2013 : L’association des bouts de lignes, Éditions du Masque d’Or (Prix Scriborom)[7].
  • 2013 : Le tambour héroïque, Le passant, Le grand canyon, Les plumes et L’Ondine et la Sylphide, cinq nouvelles publiées sur le site Scribo Masque d’Or des Éditions du Masque d’Or.
  • 2014 : La vie en archives d’un petit gars, Éditions Dédicaces[8].
  • 2014 : Aristide, la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918), Éditions Dédicaces (Prix Marie-Chantal Guilmin)[9].
  • 2014 : Délire très mince, Éditions du Masque d’Or[10].
  • 2015 : André dans le tumulte de 39-45, Éditions Dédicaces[11].
  • 2015 : Lettre aux attenteurs, pamphlet dans le recueil collectif Les Mots ne sont pas des Otages, Éditions du Masque d’Or[12].
  • 2016 : Récits historiques de l'Orléanais, Éditions du Jeu de l'Oie[13].
  • 2016 : Le dénouement des jumeaux - Bataille de Coulmiers 1870, Éditions du Masque d’Or[14].
  • 2016 : Pétales éclectiques, Éditions Prem'Edit[15].
  • 2017 : Coquecigrues par mégarde, Éditions Prem'Edit[16].
  • 2017 : Récits historiques des quais d'Orléans, Éditions du Jeu de l'Oie (Prix Roman Terroir)[17].
  • 2017 : Éliminations pour un héritage, Carolus Éditions[18].
  • 2018 : Ondes intimes, Éditions Prem'Edit[19].
  • 2018 : Les acrostiches en liberté, recueil collectif avec Pierre Casadei, Ursula Heraud et Krystin Vesterälen, Éditions Prem'Edit[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Louis Riguet prête serment le 3 octobre 1989 et exerce jusqu'à la publication de l'arrêté ministériel du 5 mai 2015 acceptant son retrait (Journal Officiel du 13 mai 2015).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chantal Machicoane, Un notaire orléanais a publié un second roman, La République du Centre, 5 janvier 2014.
  2. L'auteur Jean-Louis Riguet a remporté le prix Marie-Chantal Guilmin lors du Salon du livre de Mazamet 2015, Atelier des médias, Radio France internationale, 13 mai 2015.
  3. Dominique Escorne, Salon du livre de Mazamet, Le Tarn libre, 13 mai 2015.
  4. Les prix décernés au Salon du livre de Mazamet 2018.
  5. Augustin, ma bataille de Loigny sur le site des Éditions Dédicaces.
  6. Augustin, my battle of Loigny, présentation de l'éditeur.
  7. L’association des bouts de lignes sur le site Le choix des libraires.
  8. La vie en archives d’un petit gars sur le site des Éditions Dédicaces.
  9. Aristide, la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918) sur le site des Éditions Dédicaces.
  10. Délire très mince sur le site Le choix des libraires.
  11. André dans le tumulte de 39-45 sur le site des Éditions Dédicaces.
  12. Les Mots ne sont pas des Otages sur le site des Éditions du Masque d’Or.
  13. Récits historiques de l'Orléanais sur le site des Éditions du Jeu de l'Oie.
  14. Le dénouement des jumeaux - Bataille de Coulmiers 1870 sur le site des Éditions du Masque d’Or.
  15. Pétales éclectiques sur le site des Éditions Prem'Edit.
  16. Coquecigrues par mégarde sur le site des Éditions Prem'Edit.
  17. Récits historiques des quais d'Orléans sur le site de la BnF.
  18. Éliminations pour un héritage sur le site de Librinova.
  19. Ondes intimes sur le site de Babelio.
  20. Les acrostiches en liberté sur le site des Éditions Prem'Edit.

Liens externes[modifier | modifier le code]