Jean-Louis Poirier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poirier.
Jean-Louis Poirier
JLPoirier.png
Jean-Louis Poirier en 2015.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
Nationalité
Activité

Jean-Louis Poirier (né en 1944) est un philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le [1], Jean-Louis Poirier (après des études secondaires au Lycée Condorcet à Paris et en classes préparatoires au Lycée Henri IV) obtient pour son premier poste, à l'issue de l'agrégation de philosophie, en 1967, une classe terminale littéraire, l'hypokhâgne et la khâgne à Montpellier. Après avoir enseigné les mathématiques à Saintes, pendant son service militaire, il enseigne la philosophie en khâgne au lycée Carnot de Dijon, de 1971 à 1973, puis au Lycée Henri-IV où il est un lointain successeur d'Alain[2]. Il devient ensuite inspecteur général de philosophie, en 1999 [1], et le doyen de ce corps[3],[Quand ?]. Son décannat marque l'institution: il organise une rencontre mémorable des professeurs de philosophie en 2009, et s'adresse à eux en leur disant "Osez être des professeurs de philosophie!" [4]. Spécialiste de philosophie antique et d'enseignement contemporain de la philosophie en Italie et en France, il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Enseigner la philosophie, l'exemple italien — remanié d'un rapport[3] qu'il avait composé en 2010[5] — et Ne plus ultra[6] ; il a aussi édité Les Présocratiques avec Daniel Delattre et Jean-Paul Dumont[7]. Il est également auteur de nombreux articles de recherche dans diverses revues (FMR, Revue de l'enseignement philosophique, Cahiers philosophiques, Études philosophiques, Critique, Conférence)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Méditations métaphysiques de Descartes : commentaire, Paris, Pédagogie moderne, coll. « Lectoguide : philosophie », , 158 p. (ISBN 2-7294-0081-8).
  • Dir. avec Jacques Poirier, Médecine et philosophie à la fin du dix-neuvième siècle (actes), Créteil, Institut de recherche universitaire d'histoire de la connaissance, des idées et des mentalités, coll. « Cahier de l'Institut de recherche universitaire d'histoire de la connaissance, des idées et des mentalités » (no 2), , II + 155 p. (notice BnF no FRBNF34666809).
  • Dir. avec Dominique Borne et Didier Martz, Enseigner la philosophie en lycée professionnel : une pédagogie spécifique ? (actes), Reims, centre régional de documentation pédagogique de Champagne-Ardenne, coll. « Études et Recherches » (no 7), , 105 p. (ISBN 2-86633-435-3).
  • Enseigner la philosophie, l'exemple italien (préf. Yves Hersant), Paris, Conférence, coll. « Essais », , 279 p. (ISBN 978-2-912771-43-8).
  • Ne plus ultra : Dante et le dernier voyage d'Ulysse, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Essais » (no 15), , XI + 395 p. (ISBN 978-2-251-42061-5).

Éditions et traductions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice BnF.
  2. Ludivine Bantigny, Aline Benain et Muriel Le Roux (dir.), Printemps d'histoire : la khâgne et le métier d'historien : pour Hélène Rioux, Paris, Perrin, , 375 p. (ISBN 2-262-02263-1), p. 34.
  3. a et b Sophie Badie, « Enseigner la philosophie : l'exemple italien, de Jean-Louis Poirier : philo au-delà des Alpes », sur lemonde.fr, .
  4. [Actes de la DEGESCO], Enseigner la philosophie, faire de la philosophie, Paris, sceren, , p. 245]
  5. Marc Dupuis, « Philosophie : le rapport qui plaide pour une réforme », sur lemonde.fr, .
  6. Nicolas Weill, « Malheureux qui comme Ulysse », sur lemonde.fr, .
  7. « Naissances de la pensée », sur lemonde.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]