Jean-Louis Petitot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Louis Petitot
JeanPetitot II.jpg
Naissance
Décès
C. 1730
Nationalité
Drapeau de la France Française
Activité
Portraitiste en parchemin, vélin ou émail
Maître
Jean Petitot, Samuel Cooper
Lieux de travail
Père

Jean-Louis Petitot, né en 1652 et mort environ en 1730[1], est un portraitiste en parchemin, vélin ou émail.

Jean-Louis Petitot est le fils aîné des dix-sept enfants de Jean Petitot I et aussi son élève. Il part en 1695 compléter sa formation à Londres auprès de Samuel Cooper.

Il rentre en France en 1682. L’année suivante, il épouse Madeleine Bordier, fille de l’émailleur Jacques Bordier. Il peint de nombreux portraits sur parchemin ou vélin ainsi que des portraits à l’huile. Toutes ses miniatures sont perdues. Il ne subsiste de son œuvre que des émaux qui, bien que moins recherchés que ceux de son père, sont aussi d’une remarquable finesse.

Propriétaire de Maison Selle dit les Marmousets (Commune de la Queue en Brie), il est enterré dans sa propriété, derrière les communs, « protestant ayant refusé d’abjurer l’erreur ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catalogue des Miniatures du musée Condé à Chantilly

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Louis Petitot Encyclopedia Britannica 1911, vol. 21, p. 308.
  • Ernest Stroehlin, Jean Petitot et Jacques Bordier : deux artistes huguenots du XVIIe siècle, Genève, Henri Kündig, 1905