Jean-Louis Kuffer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kuffer.
Jean-Louis Kuffer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
LausanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

Jean-Louis Kuffer, né le à Lausanne, est un journaliste, critique littéraire et écrivain suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études de lettres à l'Université de Lausanne avant de se lancer dans le journalisme. Après avoir travaillé pour La Tribune de Lausanne, La Liberté de Fribourg, Construire, Le Magazine littéraire et la Radio suisse romande, il devient directeur de collection aux Éditions L'Âge d'Homme à Lausanne.

De 1983 à 1989, il est responsable des pages culturelles du quotidien Le Matin, puis responsable des pages littéraires de 24 heures. Critique littéraire, Jean-Louis Kuffer est également romancier et essayiste. Lauréat du Prix Schiller 1984 et du Prix Édouard-Rod 1996, il publie essais et nouvelles Le maître des couleurs, des récits de vie O terrible, terrible jeunesse! Cœur vide! en 1973, Le pain de coucou en 1983, qui évoque son enfance partagée entre des grands-parents alémaniques et des parents habitant Lausanne et Par les temps qui courent en 1995.

Cofondateur en 1992 de la revue littéraire Le Passe-Muraille: revue des livres, des idées et des expressions, Jean-Louis Kuffer publie en 2000 chez Bernard Campiche L'ambassade du papillon, carnets 1993-1999, puis en 2001 Le Maître de couleurs et autres nouvelles. En 2005, dans le premier numéro du Journal des lointains, revue trimestrielle éditée chez Buchet-Chastel se proposant de publier relations de voyage, feuilles de routes, carnets de bords ou reportages d'auteur, Jean-Louis Kuffer emmène ses lecteurs sur les traces de Lina Bögli dans un récit intitulé La tentation des Samoa.

Depuis 2005, Jean-Louis Kuffer publie un blog littéraire intitulé Carnets de JLK ([1]) visité chaque jour par 800-1000 lecteurs et comptant plus de 5000 textes.

Récompensé par de nombreux prix, Prix Edouard-Rod en 1996, Prix Bibliothèque pour tous en 2001, Prix Paul Budry en 2005, il obtient le Prix de la Fondation vaudoise pour la culture en 2006. En 2010, il publie L'enfant prodigue, aux Éditions d'Autre Part.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ô terrible, terrible jeunesse, cœur vide !, L'Âge d’Homme, Lausanne, 1973.
  • Le Pain de coucou, L'Âge d’Homme, Lausanne, (1983) 1985.
  • Richard Aeschlimann, dédale de l'angoisse, L'Âge d’Homme, Lausanne, 1985.
  • Personne déplacée, Entretiens avec Vladimir Dimitrijevic, Pierre-Marcel Favre, Lausanne, 1986
  • Le Cœur vert, L'Âge d’Homme, Lausanne, 1993.
  • Par les temps qui courent, (Bernard Campiche, 1995) Le Passeur/Cecofop, Nantes, 1996.
  • La Passion de transmettre, Entretiens avec Alfred Berchtold, La Bibliothèque des Arts, Lausanne, 1997.
  • Le Viol de l'Ange, Bernard Campiche, Yvonand, 1997.
  • Le Paladin des lettres, Entretiens avec Pierre-Olivier Walzer, La Bibliothèque des Arts, Lausanne, 1999.
  • Le Sablier des étoiles, Bernard Campiche, 1999.
  • Fugues helvètes, Bernard Campiche, 1999.
  • L'Ambassade du papillon: carnets 1993-1999, Bernard Campiche, 2000.
  • Le Maître des couleurs, Bernard Campiche, 2001.
  • Les Passions partagées, Bernard Campiche, 2004.
  • Les Bonnes dames, Bernard Campiche, 2006.
  • Impressions d'un lecteur à Lausanne, Bernard Campiche, 2007.
  • Riches Heures, (Blog-note 2005-2008), L'Âge d’Homme, 2009.
  • L'Enfant prodigue, éditions d'Autre part, 2011.
  • Chemins de traverse, Olivier Morattel éditeur, 2012.
  • L'Echappée Libre : lectures du monde (2008-2013), L'Âge d'Homme, 2014.
  • La Fée Valse, Les Editions de l'Aire, 2017
  • La maison dans l'arbre. Poèmes irréguliers 1966-2016, en chantier.
  • La vie des gens, Roman, en chantier.
  • Balades aux quatre vents. Chroniques vagabondes (Italie-Portugal-Tunisie-Japon-Californie-France-Pays-Bas-Angleterre, Espagne, Congo, etc), en chantier.
  • Lettres par-dessus les murs. Correspondance de Pascal Janovjak et Jean-Louis Kuffer, entre 2008 et 2009, Ramallah et La Désirade, en chantier.
  • Lectures buissonnières I. 100 livres d'auteurs romands, d'Amiel à Quentin Mouron et Joël Dicker, en chantier.
  • Lectures buissonnières II. 100 livres d'auteurs français et de partout, de Martin Amis et Roberto Bolano à Witkiewicz et Adam Zagajewski, en chantier.
  • Les Tours d'illusion. Délires extralucides, genre poético-futuriste, en chantier.
  • Dialogues schizo. Entretiens sur un peu tout de Moi l'un avec moi l'autre, en chantier.
  • Mémoire vive. Carnets remaniés, compactés et lyophilisés de Jean-Louis Kuffer, de 1966 à 2016, en chantier.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Vladimir Dimitrijevic: Personne déplacee. Entretiens avec Jean-Louis Kuffer, P.-M. Favre, Lausanne/Paris 1986

Sources[modifier | modifier le code]