Jean-Louis Hourdin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Louis Hourdin
Jean-Louis Hourdin.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Jean-Louis Hourdin[1], né en 1944, est un comédien et metteur en scène de théâtre[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l'École supérieure d'art dramatique de Strasbourg entre 1966 et 1969, il joue sous la direction de Hubert Gignoux, Pierre Etienne Heymann, André Steiger, G. Jung, Robert Gironès, Peter Brook, Jean-Pierre Vincent (ex-administrateur de la Comédie Française), Jean Jourdheuil et Jean-Paul Wenzel. Animé par les idéaux des pionniers de la décentralisation théâtrale, il fonde avec Arlette Chosson en 1976, le Groupe régional d'action théâtrale et culturelle, plus connu sous le nom de GRAT[3]. Il crée avec Jean-Paul Wenzel et Olivier Perrier les Rencontres théâtre à Hérisson en 1976. En 2006, il rachète la Maison Jacques-Copeau à Pernand Vergelesses et créé l'Association Maison Jacques Copeau qui accueille des formations professionnelles dès 2006[4]. En 2014, le ministère de la Culture et de la Communication décerne à la Maison Jacques Copeau le label Maison des Illustres[5].

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Passions, d'Arlette Namiand, mise en scène de J.P. Wenzel, Les Fédérés
  • 1998 : L’Ennemi du Peuple d’Ibsen, mise en scène de Claude Stratz, Comédie de Genève.
  • 2017 : Une aventure théâtrale de Daniel Cling (témoignage)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Louis Hourdin », sur Theatre contemporain.net
  2. Nicolas Righetti, « Notre rencontre avec Jean-Louis Hourdin », move one culture,‎ (lire en ligne)
  3. « Grat compagnie Jean-Louis Hourdin »
  4. René Solis, « A Cluny, le pouvoir aux artistes », liberation,‎ (lire en ligne)
  5. « Maison Jacques Copeau »
  6. J. Jourdheuil, Jean-Louis Hourdin, Festival d'automne,
  7. Gwénola David, « Jean-Louis Hourdin : Rire, debout malgré la débâcle », La Terrasse,‎
  8. Didier Mereuze, « Jean-Louis Hourdin : pour l'amour de l'humanité », La Croix,‎ (lire en ligne)
  9. Marie-Emmanuelle Galfré, « Jean La Chance », La Terrasse,‎ (lire en ligne)
  10. JP Thibaudat, « Jean-Louis Hourdin, chef de troupe de « Jean La Chance » », l'Obs et Rue 89,‎ (lire en ligne)