Jean-Louis Heudier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Louis Heudier
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Louis Heudier en 2013

Naissance (73 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Domaines Astronome, Vulgarisateur
Institutions Observatoire de la Côte d'Azur
Renommé pour

l'astéroïde (4602) Heudier ;
le télescope de Schmidt de Calern ;
l'Observatorium ;
l'Astrorama ;

Notre Terre qui êtes aux cieux.
Distinctions Prix Edmond Girard (1977) ;
Prix Jean Perrin (1982) ;
Prix du Figaro Magazine (1986) ;
Prix Camille Flammarion (1992) ;
Chevaler de l'ordre des Palmes Académiques (2006).

Jean-Louis Heudier, né le , est un astronome qui a exercé à l'observatoire de la Côte d'Azur de 1967 à 2009.

De 1974 à 1989, il dirige le télescope de Schmidt du CERGA au plateau de Calern, le plus gros appareil photographique d'Europe. À partir de 2006, il dirige Observatorium, pôle de diffusion de culture scientifique implanté à l'observatoire de Nice. Il prend sa retraite en septembre 2009.

En tant qu'astronome professionnel, il a présidé, de 1979 à 1982 et de 1988 à 1991, le groupe de travail "Photographie" de l'Union astronomique internationale.

Jean-Louis Heudier est vice-président du groupe Côte d'Azur de l'Association aéronautique et astronautique de France (AAAF) et président d'honneur de l'association PARSEC.

Vulgarisateur[modifier | modifier le code]

Comme bon nombre de collègues scientifiques, tel Hubert Reeves, Jean-Louis Heudier a compris très rapidement l'intérêt de vulgariser la science astronomique.

En plus de prononcer de nombreuses conférences-animations tant en France qu'à l'étranger, il crée

Il a présidé la commission chargée d'élaborer la politique de décentralisation de la Cité des sciences et de l'industrie.

Il participe à de nombreuses émissions de radio et de télévision : Euréka, Poussières d'Étoiles, Le Boulevard de l'Étrange, Tempo d'ailleurs, Temps X, L'étoile Bleu-Azur, A la Poursuite des Étoiles, Droit de Réponse, L'Avenir du Futur, Notre Univers, Science Cartoon, Ça Vous Regarde, Astrorama, La Chronique des Étoiles, La Fête à la Lune, La Marche du Siècle, L'étoile Bleu Azur, etc.

Il est membre de la Commission PAN/SIGMA de l'association aéronautique et astronautique de France.

Il a réalisé, avec le peintre Jean-Michel Joly, plusieurs expositions de vulgarisation :

  • L'Astronomie dans la Ville (1977) ;
  • Terre ! (1979) ;
  • 300 000 km/s (1981) ;
  • Les calendriers de l'Association Française d'Astronomie (AFA) de 1982 à 1986 ;
  • P/Halley, Chronique de la Comète Témoin de l'Histoire (1985) ;
  • Objectif Cosmos (1987) ;
  • La lumière se dévoile (2002).

Pour le Centre d'Astronomie de Saint-Michel l'Observatoire (04) et l'Astrorama (06), il a réalisé l'exposition : Représenter pour comprendre (2016)

Acteur et écrivain[modifier | modifier le code]

Après son départ en retraite, en 2009, Jean-Louis Heudier écrit, avec Maurice Galland, directeur artistique et metteur en scène, fondateur et maître d’œuvre du projet Théâtre Libre de Saint-Étienne, des pièces de théâtre consacrée à l'astronomie :

  • affiche pour Nice 2017
    Représentations à Nice - Théâtre Francis Gag
    « Notre Terre qui êtes aux cieux ». Il en est l'interprète unique. Elle est mise en scène par Maurice Galland[2]. Elle est jouée :
    • pour la première fois, le 21 juillet 2009, dans le cadre de l'Année mondiale de l'astronomie, à Saint-Michel-l'Observatoire[3], puis reprise le 14 août 2009 au même endroit
    • le 6 novembre 2009 à Barcelonnette
    • du 17 au 22 novembre 2009 au Théâtre Libre de Saint Étienne (Loire), reprise en 2010 à Marseille, Saint-Michel l'Observatoire, Chazelles sur Lyon
    • à l'Astrorama, le 21 juillet 2010[4]
    • en 2011, reprise au Théâtre Libre de Saint-Étienne et au théâtre du Chêne Noir à Avignon.
    • en octobre 2012 à la salle Courteline de Mougins, trois séances au profit des habitants de la région ; puis du personnel du Centre spatial de Cannes - Mandelieu ; puis des élèves des écoles de Mougins.
    • en février 2017, reprise au théâtre Francis Gag à Nice et, en mars au théâtre du Rond Point à Valréas
      Chiara Banchini et Cliometos
      dans le rôle de Cliometos, avec Chiara Banchini, dans le Violon et la Comète, Nice, septembre 2012. Photo de Michel Benvenuto.
  • « H2O, Monsieur Giono », spectacle créé le 18 juillet 2012 à Saint-Michel l'Observatoire avec Laurent Chouteau dans le rôle de l'unique personnage.
  • « Le violon et la comète », avec Chiara Banchini, violoniste, et Philippe Grenier, comédien, le 14 septembre 2012 au conservatoire national de musique de Nice, dans le cadre des journées européennes du patrimoine[5].
  • « Le violon et la comète », a été repris dans sa version allégée, avec Chiara Banchini, au planétarium de Saint Étienne (Loire), le 20 septembre 2013.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • The Night Sky 2005, ( (ISBN 1-552-97972-5)), aux éditions Firefly
  • L'Homme et les étoiles, 2006, ( (ISBN 2-912-61625-5)), aux éditions Burillier.
  • Des Signes des Temps Giordano Bruno, 2009, ( (ISBN 978-2-915-60690-4)), Théâtre, Texte de Laurent Vacher, Introduction Jean-Louis Heudier, aux édition Giletta nice-matin
  • avec Maurice Galland, directeur du théâtre libre de Saint-Étienne, Notre Terre qui êtes aux cieux, 2010, (ISBN 978-2-915-31221-8), Livret de la pièce de théâtre éponyme,
  • Notre calendrier, une sacrée histoire, 2013, (ISBN 978-2-915312-79-9) aux éditions Book-e-book
  • Ces horribles et épouvantables comètes, 2013, (ISBN 978-2-915312-88-1) aux éditions Book-e-book
  • Il a traduit, avec son épouse France, deux ouvrages traitant d'astronomie, pour les Éditions Masson :
  • Auteur d'articles scientifiques, essentiellement dans le domaine de la photographie astronomique, Jean-Louis Heudier a été Éditeur de quatre volumes de Astronomical Photography.

Distinctions[modifier | modifier le code]

La communauté astronomique internationale l'a distingué en donnant son nom à l'astéroïde (4602) Heudier.

Pour son travail de vulgarisation, il a été lauréat des prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Convention de 2001
  2. « Notre Terre qui êtes aux Cieux », site du Théâtre Libre
  3. « Saint-Michel-l'Observatoire, Année mondiale de l'astronomie : programme », en ligne www.oamp.fr
  4. Jean-Pierre Largillet, « Astrorama : "Notre Terre qui êtes aux cieux", une pièce de théâtre avec l'A3F », dans Web Time Media, 5 juillet 2010, Astrorama : "Notre Terre qui êtes aux cieux", une pièce de théâtre avec l'A3F
  5. Journées européennes du patrimoine à Nice, programme édité par la ville de Nice
  6. Histoire des Sciences de l'Antiquité à nos jours' sur le site de la médiathèque de Bron

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andrée Gotteland, Les cadrans solaires et méridiennes disparus de Paris : la méridienne du Carrousel du Louvre de Jean-Louis Heudier, Paris, Éditions du CNRS, (ISBN 2-271-05939-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]