Jean-Louis Crimon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Louis Crimon
Naissance (70 ans)
Corbie, Somme (Drapeau de la France France)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean-Louis Crimon, né le à Corbie dans la Somme, est un écrivain français. Il est le fils de Georges Crimon et de Juliette Zanda. Un père jardinier, une mère ouvrière dans le textile.

Père de Florence Crimon et de François Crimon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Crimon a été professeur d'économie familiale et sociale à Doullens de 1976 à 1977, puis professeur de philosophie à la cité scolaire d'Amiens de 1977 à 1979.

En juillet 1979, il commence sa carrière de journaliste au Courrier picard qu'il quitte en 1983, pour travailler à Radio France Picardie comme journaliste jusqu'en 1992. Il est ensuite envoyé spécial permanent à Copenhague, chargé de la couverture de l'actualité quotidienne des trois pays scandinaves, Danemark, Norvège et Suède, de la Finlande et des trois pays Baltes : Lituanie, Lettonie et Estonie. De 1995 à 2000, il exerce la fonction de directeur de Radio France Picardie.

De 2000 à 2002, il est grand reporter à France Culture. L'année suivante, il est présentateur du 22 h et du flash de minuit, puis jusqu'en 2006, présentateur des journaux de 7h et de 7h30. Enfin de 2006 à 2009 il est rédacteur en chef de la nuit et présentateur du journal de 22h.

De mai 2010 à mai 2013, il est bouquiniste sur les quais de Seine, 41 quai de la tournelle.

De septembre 2011 à janvier 2012, Jean-Louis Crimon est professeur de français en Chine à Chengdu, à l'université normale du Sichuan[1],[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Tristan-Bernard pour Verlaine avant-centre[3]
  • Prix Bordelaise de Lunetterie pour Rue du Pré aux Chevaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Louis Crimon », sur Fête du Livre Merlieux et Fouquerolles (consulté le 6 décembre 2015).
  2. « Jean-Louis Crimon persiste et Chine », sur Courrier Picard, (consulté le 6 décembre 2015).
  3. « Biographie de Jean-Louis Crimon », sur Le Figaro (consulté le 6 décembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]