Jean-Louis Costes (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Louis Costes et Costes.

Jean-Louis Costes
Illustration.
Jean-Louis Costes en 2013.
Fonctions
Député français

(3 ans, 11 mois et 27 jours)
Élection 23 juin 2013
Circonscription 3e de Lot-et-Garonne
Législature XIVe
Groupe politique UMP (2013-2015)
LR (2015-2017)
Prédécesseur Jean-Claude Gouget
Successeur Olivier Damaisin
Maire de Fumel
En fonction depuis le
(18 ans, 6 mois et 29 jours)
Élection 18 mars 2001
Prédécesseur André Lautié
Conseiller général de Lot-et-Garonne
élu dans le canton de Fumel

(9 ans, 3 mois et 3 jours)
Élection 28 mars 2004
Prédécesseur Serge Dupouy
Successeur Michèle Lafoz
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Agen (Lot-et-Garonne)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
LR
Diplômé de IEP de Toulouse
Profession Fonctionnaire territorial
Résidence Saint-Front-sur-Lémance
(Lot-et-Garonne)

Jean-Louis Costes, né le à Agen (Lot-et-Garonne), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'ouvriers, il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Toulouse (promotion 1984)[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Directeur du personnel, puis des affaires juridiques au conseil général de Lot-et-Garonne, il est ensuite secrétaire général adjoint de la mairie de Villeneuve-sur-Lot chargé du personnel.

Jean-Louis Costes est maire de Fumel depuis 2001, président de la communauté de communes du Fumélois-Lémance de 2008 à 2011 puis de Fumel Communauté à partir de 2011. Conseiller général de Lot-et-Garonne, élu dans le canton de Fumel, à partir de 2004, il préside le groupe d'opposition au conseil général de Lot-et-Garonne.

Candidat de l'UMP aux législatives de juin 2012 dans la 3e circonscription de Lot-et-Garonne, il obtient 38,52 % au second tour, largement battu par Jérôme Cahuzac. L'année suivante, accusé de fraude fiscale, celui-ci renonce à retrouver son mandat de député après son départ du gouvernement, ce qui provoque la tenue d'une élection partielle en juin 2013. Jean-Louis Costes arrive en tête du premier tour devant le candidat du Front national, Étienne Bousquet-Cassagne, le candidat du Parti socialiste étant pour sa part éliminé. Jean-Louis Costes est élu député la semaine suivante, avec 53,76 % des voix[2], puis quitte son mandat de conseiller général quelques jours plus tard, en raison de la règle sur le cumul des mandats.

À l’Assemblée nationale, il est membre de la commission des affaires sociales et fait partie des groupes d'études « Aménagement du territoire », « Chasse et territoires », « Commerce et artisanat », « Industries agro-alimentaires et filière agricole » et « Rapatriés ». En 2016, il est chargé par le Comité d'évaluation et de contrôle de l'Assemblée nationale d'un rapport sur l’évaluation des politiques publiques en faveur de l’accès aux droits sociaux[3].

Depuis 2015, il est également secrétaire national des Républicains chargé de la ruralité[4].

En janvier 2016, il est élu président de la fédération départementale des Républicains de Lot-et-Garonne[5].

Il soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[6].

Détail des mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annuaire des diplômés : Édition du cinquantenaire 2007-2009, Association des diplômés de l'Institut d'études politiques de Toulouse, 3e trimestre 2009, 488 p., p. 91
  2. P.Th., « Villeneuve-sur-Lot : le candidat UMP Jean-Louis Costes l'emporte face au FN », Le Parisien, 23 juin 2013.
  3. « N° 4158 - Rapport d'information de Mme Gisèle Biémouret et M. Jean-Louis Costes déposé en application de l'article 146-3 du règlement, par le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l'évaluation des politiques publiques en faveur de l'accès aux droits sociaux », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 22 février 2017)
  4. « Nominations », Les Républicains,‎ (lire en ligne, consulté le 22 février 2017)
  5. « Lot-et-Garonne : Jean-Louis Costes, nouveau président des Républicains », sur SudOuest.fr (consulté le 22 février 2017)
  6. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite : la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]