Jean-Louis-Adolphe Eude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean-Louis-Adolphe Eude
Durandelle Opera Statues decoratives 21 Force.jpg

La Force (1875), grand foyer de l'Opéra de Paris.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean-Louis-Adolphe Eude, né à Arès le , mort à Paris le , est un sculpteur français.

Il suit l’enseignement de David d’Angers.

Il débute au Salon de 1847, avec L’Amour. A Paris, il travaille pour l’Hôtel de Ville (Saint Simon), l’Opéra de Paris (La Force), le Tribunal de Commerce (La Fermeté), le Palais de Saint Cloud (Mercure), la Ville de Vannes (Lucrèce).

Il intervient pour l’église Saint Etienne du Mont (Vierge assise tenant l’enfant Jésus) et la Chapelle de l’Hôpital Lariboisière (Saint Luc ; Saint Marc)

Pour le Palais du Louvre, il reçoit plusieurs commandes : Champaigne (Aile Mollien) ; Diane (Grande Galerie), un Fronton (Grande Galerie), des décorations pour le pavillon de Flore.

Il est aussi l’auteur d’une statue équestre de Norodom 1er, érigée au Cambodge, et d’une Ronde d’enfants pour la fontaine de la place du Théâtre français, à Paris.

Il remporte une médaille de troisième classe en 1859 (Omphale), une médaille de première classe en 1877 (Retour de chasse).

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (47e division) à Paris[1],[2],[3].

Tombe de Adolphe Eude (Père Lachaise, division 47)
L'Echo de la flûte

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents, (ISBN 978-2914611480)
  • Henry Jouin, « La Sculpture dans les cimetières de Paris : Cimetière de l'Est (Le Père-Lachaise) », Nouvelles Archives de l'art français, Paris, vol. 13,‎ , p. 103-238 (lire en ligne)
  • Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :