Jean-Léon Beauvois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Léon Beauvois
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à Aix-en-ProvenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Psychologue et sociologueVoir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Léon Beauvois (né le [1]à Aix-en-Provence) est un psychologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chercheur en psychologie clinique d’abord à Paris, Nancy, puis en psychologie sociale expérimentale à Nancy, Caen, Grenoble, Nice à partir de 1994, universitaire et enseignant, Jean-Léon Beauvois a dirigé à plusieurs reprises les organismes universitaires dont il était membre (UER « connaissance de l’Homme » à Nancy, UFR « Sciences de l’Homme et de la Société » à Grenoble, Département de psychologie à Nice).

Jean-Léon Beauvois a été président d’importantes associations professionnelles (ARIP : Association pour la Recherche et l’Intervention Psychosociologique ; ADRIPS : Association pour la Diffusion de la Recherche Internationale en Psychologie Sociale). Il a dirigé plusieurs années la Revue Internationale de Psychologie Sociale et a participé à de nombreux comités éditoriaux de revues scientifiques. Il a créé et dirigé la collection « Vies Sociales » aux Presses Universitaires de Grenoble (19 ouvrages parus sous sa responsabilité). Il s’est, par ailleurs, particulièrement impliqué dans deux séries d’ouvrages collectifs :

  • La Psychologie sociale (encyclopédie francophone de la psychologie sociale), 6 volumes parus entre 1995 et 2001 sous sa direction aux Presses Universitaires de Grenoble, avec la coopération de Gabriel Mugny et Dominique Oberlé pour le volume 1, Jean-Claude Deschamps pour le volume 2, Jacques-Philippe Leyens pour le volume 3, Willem Doise et Nicole Dubois pour le volume 4, Jean-Marc Monteil pour le volume 5, Robert-Vincent Joule et Jean-Marc Monteil pour le volume 6 ;
  • Perspectives cognitives et conduites sociales (en codirection avec R.-V. Joule et J.-M. Monteil) ; une série scientifique de psychologie sociale publiant, après expertises, des recherches et des chantiers de recherches d’auteurs français et étrangers ; 9 volumes parus entre 1987 et 2004, aux Editions DelVal, Delachaux et Niestlé, puis aux Presses Universitaires de Rennes.

Jean-Léon Beauvois a voulu développer, avec quelques-uns de ses étudiants, des axes de recherche non tributaires des dogmes des sociétés individualistes et libérales, dogmes trop souvent pris, en sciences psychologiques et sociales, pour des vérités méta-théoriques premières. Les thèmes de recherche sur lesquels il a travaillé ou qu’il a impulsés durant sa carrière relèvent de ce souci. Ils sont principalement en rapport avec l’analyse méta-théorique, théorique et expérimentale des processus socio-cognitifs, ces processus dans lesquels les rapports sociaux insérant les sujets et les objets de la connaissance sont autant constitutifs des connaissances générées et/ou utilisées que le sujet psychologique et les objets eux-mêmes.

En 2007, J.-L. Beauvois a accepté la direction scientifique du documentaire Le Jeu de la mort de Christophe Nick (production Yami-2) sur le pouvoir de la télévision et les dérives de la téléréalité. Cette émission a été diffusée le 17 mars 2010 sur France 2.

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • Jean-Léon Beauvois (1976). « Problématique des conduites sociales d’évaluation », Connexions, 19, 7-30
  • Jean-Léon Beauvois (1984). La Psychologie quotidienne. Paris, Presses universitaires de France (épuisé)
  • Jean-Léon Beauvois (1990). « L’Acceptabilité sociale et la Connaissance évaluative », Connexions, 56, 7-16
  • Jean-Léon Beauvois (1991). « Processus cognitifs, socio-cognitifs, représentationnels, et idéologie », dans : v. Aebischer, j.p. Deconchy & e.m. Lipianski (eds.), Représentations sociales et idéologies. Cousset (Fribourg), DelVal
  • Jean-Léon Beauvois (1994). Traité de la servitude libérale. une analyse de la soumission. Paris, Dunod (épuisé)
  • Jean-Léon Beauvois (1996). « Processi socio-cognitivi e conoscenza valutativa », dans c. Regalia & g. Scaratti (eds.), Conoscenza e azione nel lavoro sociale e educativo. Rome, Armando Armando
  • Jean-Léon Beauvois (1999). « Détermination et signification des événements psychologiques », dans : Transhumances : construction de savoirs en situations cliniques : dialogues sur le langage en acte. Namur, Presses Universitaires de Namur.
  • Jean-Léon Beauvois (2003). « Les Démocraties, la Télévision et la Propagande glauque », dans D. Courbet & M.-P. Fourquet (ed.), La Télévision et ses influences. Bruxelles, de Boeck.
  • Jean-Léon Beauvois (2004). « Quelques limites psychologiques du libéralisme et des démocraties libérales », dans. a. Dorna & p. Georget (eds.), La démocratie peut-elle survivre au XXIe siècle ? Paris, ed. In Press.
  • Jean-Léon Beauvois (2005). Les illusions libérales, individualisme et pouvoir social. Petit traité des grandes illusions, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.
  • Jean-Léon Beauvois, Marc Bungert, Pascale Mariette (1995). « Forced compliance : commitment to compliance and commitment to activity », European journal of social psychology, 25, 17-26
  • Jean-Léon Beauvois, Nicole Dubois (1987). « The norm of internality in the explanation of psychological events », European journal of social psychology, 18, 299-316
  • Jean-Léon Beauvois, Nicole Dubois (1992). Traits as evaluative categories. Cpc- European bulletin of cognitive psychology, 12, 253-270
  • Jean-Léon Beauvois, Nicole Dubois (2000). « Affordances in social jugement : experimental proof of why it is a mistake to ignore how others behave towards a target and look solely at how the target behaves », Swiss journal of psychology, 59, 16-33
  • Jean-Léon Beauvois, Robert-Vincent Joule (1981). Soumission et idéologies. Psychosociologie de la rationalisation. Paris, Presses universitaires de France (épuisé)
  • Jean-Léon Beauvois, Robert-Vincent Joule (1996). A radical dissonance theory. Londres, Taylor & Francis
  • Jean-Léon Beauvois, Robert Vincent Joule (1999). A radical point of view on dissonance theory. dans e. Harmon-Jones & j. Mills (eds.), Cognitive dissonance : progress on a pivotal theory in social psychology. Washington DC : A.P.A.
  • Jean-Léon Beauvois, Robert Vincent Joule, Fabien Brunetti (1993). "Cognitive rationalization and act rationalization in an escalation of commitment", Basic and applied social psychology, 14, 1-17.
  • Nicole Dubois, Jean-Léon Beauvois (2002). « Évaluation et connaissance évaluative. une théorie dualiste de la connaissance », Nouvelle revue de psychologie sociale, 1, 103-111.
  • Robert-Vincent Joule, Jean-Léon Beauvois (2002). Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.
  • Robert-Vincent Joule, Jean-Léon Beauvois (1998), La soumission librement consentie, Paris, Presses universitaires de France.
  • Pascal Pansu, Jean-Léon Beauvois (2004). « Juger de la valeur sociale des personnes : les pratiques sociales d’évaluation », dans p. Pansu & c. Louche (Eds.), La psychologie appliquée à l’analyse de problèmes sociaux. Paris, Presses universitaires de France
  • Les influences sournoises. Précis des manipulations ordinaires, François Bourin, 2011, (ISBN 978-2849412596)[2]

On peut lire aussi deux livres relevant d’autres préoccupations :

  • Prélude, Aria et Final avec César Franck : cinquante ans de musique française (1990, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble)
  • Mon passé à Istanbul (un polar de jeunesse) ; paru en 2004, Nice, Editions Bénévent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Beauvois, Jean-Léon (1943-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 30 septembre 2016)
  2. Recension dans la revue Questions de communication (2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :