Jean-Joseph Espercieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Joseph Espercieux
Eck et Durand - Jean Joseph Espercieux (1757-1840) - Walters 27607.jpg

David d'Angers, Espercieux, statuaire (1840),
Baltimore, Walters Art Museum.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Œuvres réputées

Jean-Joseph Espercieux, né à Marseille le et mort à Paris le , est un sculpteur néo-classique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un maître charpentier marseillais, Jean-Joseph Espercieux s'établit en 1774 à Paris pour étudier la pratique artistique. À l'Académie royale de peinture et de sculpture, il est l'élève de Jacques-Louis David pour le dessin et de Charles-Antoine Bridan pour la sculpture. Il fréquenta aussi Jean Joseph Foucou, Pierre Julien et Philippe-Laurent Roland. Ardent républicain, il prend part à la Révolution française et est nommé président de la Société populaire et républicaine des arts.

Il expose régulièrement au Salon depuis 1793. Il est choisi pour diverses commandes surtout après 1803 lorsqu'il obtient un atelier au musée des monuments français, hébergé dans l'ancien couvent des Petits Augustins, devenu, après la fermeture du musée en 1816, l'actuelle École des beaux-arts. Il sculpte le buste de Cicéron, une statue de Mirabeau, et en 1810, le bas-relief de La Bataille d'Austerlitz pour l'arc de triomphe du Carrousel, ainsi que les bas-reliefs de la fontaine de la Paix à Paris.

Sous la Restauration, il obtient encore des contrats publics, notamment la monumentale Statue de Sully d'abord érigée à Paris sur le pont de la Concorde en 1828, actuellement visible à Rosny-sur-Seine.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Statue de Sully (1828), Rosny-sur-Seine.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]