Jean-Jacques Eigeldinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eigeldinger.

Jean-Jacques Eigeldinger, né le à Neuchâtel est un musicologue suisse[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a suivi des études à l'Université de Neuchâtel, à la Sorbonne et au conservatoire de Genève. De 1976 à 1981, il suit des cours à l'Institut Jacques-Dalcroze à Genève puis de 1978 à 1983 au conservatoire de Genève.

Il suit aussi des cours à l'école normale supérieure à Paris et à l'Université Laval au Québec. Il devient ensuite membre de la Société Suisse de Musicologie. Les intérêts d'Eigeldinger se concentrent alors sur l'histoire de l'esthétique et sur l'interprétation musicale des XVIIIème et XIXème siècles. Il livre des études sur les compositions de Frédéric Chopin, en particulier les Préludes de Chopin, et participe à une biographie du compositeur polonais. En 1993, il publie les esquisses de Chopin en matière de didactique musicale. En 1970, il avait déjà publié un livre intitulé Chopin vu par ses élèves. Il est en train de publier avec John Rink et Jim Samson une nouvelle édition critique des œuvres complètes de Chopin. En septembre 2001, il fait partie du programme de l'Institut Frédéric Chopin au Palais Ostrogski.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chopin vu par ses élèves, Neuchâtel, La Baconnière, 1970; Paris, Fayard, 2006.
  • Solange Clésinger, Frédéric Chopin. Souvenir inédits, Jean-Jacques Eigeldinger, Revue musicale de Suisse romande, 1978.
  • L'univers musical de Chopin, Paris, Fayard, 2000.
  • Chopin et Pleyel, Paris, Fayard, 2010.
  • Chopin, âme des salons parisiens (1830–1848), Paris, Fayard, 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • La note bleue: mélanges offerts au professeur Jean-Jacques Eigeldinger, Jacqueline Waeber, Bern, Lang, 2006.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Jean-Jacques Eigeldinger, sur le site de l'Institut Frédéric Chopin.