Jean-Jacques Boissard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boissard.
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean-Jacques Boissard
Jean Jacques Boissard.jpg

Jean-Jacques Boissard en 1597, par Théodore de Bry[1].

Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Jean-Jacques BoissardVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Jean-Jacques Boissard, né à Besançon en 1528 et mort à Metz le 30 octobre 1602, est un antiquaire et poète néolatin français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boissard fait des voyages en Italie, en Grèce et en Allemagne[2].

Il épouse, en 1587, Marie Aubry, fille de l'éditeur Jean Aubry[3].

Contributions[modifier | modifier le code]

Boissard a fait connaître de nombreux monuments et inscriptions antiques et sa réputation a été grande jusqu'au XIXe siècle. Lors des travaux préparatoires de la rédaction de son Corpus inscriptionum Latinarum, toutefois, Theodor Mommsen s'est rendu compte que ses publications comportaient des interpolations et des impostures. D'autres, après Mommsen, ont montré l'importance du travail de faussaire et de plagiaire de Boissard[4].

Œuvres (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Icones quinquaginta virorum illustrium, doctrina et eruditione præstantium.
  2. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch. Delagrave, 1876, p. 322.
  3. Fiche du British Museum.
  4. Résumé des faits chez Christian Hülsen, en bibliographie.
  5. Selon la fiche du British Museum il aurait également collaboré avec Robert Boissard, Alexandre Vallée, et Jacques Granthomme.
  6. Voir le travail effectué à l'université de Mannheim.
  7. worldcat.org attribue à Boissard un Traité des monoyes … de leur circonstances et dépendances, qui est de Jean Boizard (ou Boizard). .

Liens externes[modifier | modifier le code]