Jean-Jacques Bizot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Bizot.
Jean-Jacques Bizot
Fonctions
Sous-gouverneur de la Banque de France
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Jean-Jacques Bizot (, Lyon - , Paris), est un haut fonctionnaire français, sous-gouverneur de la Banque de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jacques Bizot (1867-), inspecteur général des finances et membre du conseil d'escompte de la Banque de France, et de Jeanne Morel-Journel. Frère d'Ennemond Bizot et de Henry Bizot, il suit la trajectoire de leur père et devient inspecteur des Finances et conseiller d'État.

Il est le représentant du ministre français des finances lors de la Conférence franco-soviétique de 1927[1]. Il se révèle un spécialiste du veto contre les rapports économiques avec l'URSS[2].

Il est directeur-adjoint de la directeur du mouvement général des fonds, puis directeur général de la comptabilité publique de 1934 à 1935, et enfin directeur général des contributions directes de 1935 à 1937[3].

Il est sous-gouverneur de la Banque de France de 1937 à sa mort[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joel Blatt, The French Defeat Of 1940: Reassessments, 1997
  2. Anne Lacroix-Riz, Le choix de la défaite: Les élites françaises dans les années 1930,
  3. Frédéric Tristram, Une fiscalité pour la croissance: La direction générale des Impôts et la politique fiscale en France de 1948 à la fin des années 1960, 2005
  4. « Généalogie des Bizot », Section généalogique de l'Association Artistique de la Banque de France.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jacques Georges-Picot, Souvenirs d'une longue carrière: de la rue de Rivoli à la Compagnie de Suez, 1920-1971, 1993
  • Olivier Feiertag, Wilfrid Baumgartner: un grand commis des finances à la croisée des pouvoirs, 1902-1978, 2006
  • Kenneth Mourey, Managing the Franc Poincaré: Economic Understanding and Political Constraint in French Monetary Policy, 1928-1936, 2002