Jean-Hervé Lorenzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lorenzi.
Jean-Hervé Lorenzi
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Hervé Lorenzi en 2013.

Naissance (67 ans)
Toulon
Profession
Président du Cercle des économistes
Titulaire de la chaire Transition démographique, Transition économique
Membre du directoire du Groupe Edmond de Rothschild France

Jean-Hervé Lorenzi, né le à Toulon, est un économiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un doctorat en économie (1974), Jean-Hervé Lorenzi est reçu premier à l'agrégation des facultés de droit et sciences économiques en 1975. Il reçoit le prix 1975 de l'Association française de science économique.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 1975, Jean-Hervé Lorenzi débute sa carrière comme professeur d'économie à l'université paris 13 et à l'École normale supérieure. Il est conseiller du président d'Havas de 1979 à 1981. Directeur adjoint de la DIELI (direction des industries électroniques et informatiques) au ministère de l’Industrie de 1982 à 1984, il devient conseiller auprès du directeur général des télécommunications de 1984 à 1985. De 1986 à 1991, Jean-Hervé Lorenzi est directeur général de la SARI. En 1991, il est nommé conseiller économique du Premier ministre Édith Cresson. De 1992 à 1994, il est le directeur général du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives. De 1995 à 1999, il est directeur général délégué de Gras Savoye.

Jean-Hervé Lorenzi a été professeur à l'université Paris-Dauphine de 1992 à 2012 (Master 218 Assurance et gestion du risque) et membre du Conseil d’analyse économique de 1997 à 2012.

Activités actuelles[modifier | modifier le code]

Jean-Hervé Lorenzi est le président du Cercle des économistes qui organise annuellement les rencontres économiques d'Aix-en-Provence. Il est titulaire de la chaire « Transition démographique, Transition économique » au sein de la Fondation du Risque. Jean-Hervé Lorenzi est le président du Pôle de Compétitivité « Finance Innovation ». Il est membre du conseil d'administration du Groupe Edmond de Rothschild France[1]. En tant qu'administrateur indépendant, Jean-Hervé Lorenzi est membre du conseil de surveillance d'Euler Hermes et des conseils d'administration de la fondation Médéric Alzheimer, de l'IDATE et de BNP Paribas Cardif.

Politique[modifier | modifier le code]

Dans un texte publié par Le Monde daté du mardi 17 avril 2012 il appelle à voter, avec quarante-deux autres économistes, pour François Hollande à l'élection présidentielle française de 2012.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Un monde de violences. L'économie mondiale 2015-2030, Eyrolles, 2014
  • Rajeunissement et vieillissement de la France (avec Jacques Pelletan et Alain Villemeur), Descartes & Cie, 2012
  • Droite contre gauche, (avec Olivier Pastré), Fayard, 2012
  • Le fabuleux destin d'une puissance intermédiaire, Grasset, 2011
  • Le choc des populations : guerre ou paix, en collaboration avec Pierre Dockès, Fayard, 2010
  • L'innovation au cœur de la nouvelle croissance, en collaboration avec Alain Villemeur, Économica, 2009
  • Fin de monde ou sortie de crise, ouvrage collectif, Perrin, 2009
  • Une crise si profonde, Politique internationale, 2009
  • La guerre des capitalismes aura lieu, ouvrage collectif, Perrin, 2008
  • 5 + 5 = 32. Feuille de route pour une Union méditerranéenne, ouvrage collectif, Perrin, 2007
  • Un monde de ressources rares, ouvrage collectif, Perrin, 2007
  • Réguler le secteur des télécommunications ? Enjeux et perspectives, ouvrage collectif, Économica, 2007
  • Politique économique de droite, politique économique de gauche, ouvrage collectif, Perrin, 2006
  • Désindustrialisation, délocalisations, en collaboration avec Lionel Fontagné, rapport au Conseil d'Analyse Économique (CAE), Documentation française, 2005
  • Retraite : la lutte des âges, Éditions Robert Laffont, 2004
  • L’Université maltraitée, ouvrage collectif, Plon, 2003
  • Enjeux économiques de l’UMTS, en collaboration avec Michel Didier, rapport au Conseil d’analyse économique, Documentation française, 2000
  • Encyclopédie de l’assurance, Économica, 1998
  • Le choc du progrès technique, ouvrage collectif, Économica, 1995
  • La crise du XXe siècle, ouvrage collectif, Économica, 1980

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claire Gatinois et Marie de Vergès "Les Rencontres d'Aix, un "mini-Davos" estival" Le Monde, 4 juillet 2014, consulté le 30 octobre 2014
  2. Liz Alderman Europeans Fear France Could Threaten Recovery, The New York Times, 6 juillet 2014, consulté le 30 Octobre 2014
  3. Michael Stothard "France hits out at dollar dominance in international transactions", Financial Times, 6 juillet 2014, consulté le 30 octobre 2014.
  4. http://www.courrierinternational.com/article/2013/07/17/fukuyama-la-france-n-est-pas-a-l-abri-d-une-revolte, Courrier International, 17 juillet 2013, consulté le 2 novembre 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]