Jean-Hervé Lorenzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Hervé Lorenzi, né le à Toulon, est un économiste et un dirigeant d'entreprises français.

Auteur de nombreux ouvrages, son dernier livre, La Grande Rupture, a été co-écrit avec l’économiste Alain Villemeur et publié aux éditions Odile Jacob.

Il a occupé de nombreuses fonctions : directeur général de la SARI, du CEA-Industrie, de Gras-Savoye, membre du directoire d’Edmond de Rothschild. Jean-Hervé Lorenzi a aussi été professeur d’économie à l’université Paris 13 et Paris-Dauphine et conseiller économique de la Première ministre Édith Cresson.

Chevalier de l'ordre national du Mérite et officier de la Légion d'honneur, ses analyses sont souvent relayées dans la presse. Jean-Hervé Lorenzi a fondé le Cercle des économistes ; il préside les Rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

Il est également titulaire de la chaire de recherche « Transitions Démographiques, Transitions économiques ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Docteur en Sciences économiques en 1974, Jean-Hervé Lorenzi sera un an plus tard reçu 1er à l'Agrégation des facultés de droit et sciences économiques. Il reçoit en 1975 le Prix de la meilleure thèse de l'Association française de science économique.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 1975, Jean-Hervé Lorenzi commence sa carrière comme professeur d'économie à l'université Paris 13 et à l'École normale supérieure. Il est conseiller du président d'Havas de 1979 à 1981. Directeur adjoint de la DIELI (direction des industries électroniques et informatiques) au ministère de l’Industrie de 1982 à 1984 et conseiller auprès de ministre de l'Industrie, il devient conseiller auprès du directeur général des télécommunications de 1984 à 1985. De mai 1985 à 1986, il dirige le CICOM prévu dans l'arche de la Défense[1]. De 1986 à 1991, Jean-Hervé Lorenzi est directeur général de la SARI, chargé de la reconstruction du Cnit. En 1991, il est nommé conseiller économique de la Première ministre Édith Cresson. De 1992 à 1994, il est le directeur général du CEA Industrie. De 1995 à 1999, il est directeur général délégué de Gras Savoye, puis a été membre du directoire de la Compagnie financière Edmond de Rothschild[2].

Jean-Hervé Lorenzi est professeur à l'université Paris-Dauphine de 1992 à 2012 (master 218 assurance et gestion du risque) et membre du Conseil d’analyse économique de 1997 à 2012.

Il a été vice-président de UBS Holding France, l’entité regroupant les activités de gestion de fortune, de banque d’investissement et de gestion d’actifs, chargé de la stratégie et du développement[3], de 2017 à 2021.

Activités actuelles[modifier | modifier le code]

Jean-Hervé Lorenzi est le fondateur du Cercle des économistes et préside les Rencontres Économiques d'Aix-en-Provence. Jean-Hervé Lorenzi est également titulaire de la chaire de recherche sur la transitions démographiques et la transitions économiques[4]'[5].

Politique[modifier | modifier le code]

Dans un texte publié par Le Monde daté du mardi il appelle à voter, avec quarante-deux autres économistes, pour François Hollande à l'élection présidentielle française de 2012 en raison de « la pertinence des options [proposées], en particulier pour ce qui concerne la reprise de la croissance et de l'emploi »[6]. Il compte pendant la campagne parmi les conseillers de François Hollande[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Chevalier de l’Ordre national du Mérite[8]

Officier de la Légion d’honneur[9]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Jean-Hervé Lorenzi et Alain Villemeur, La Grande Rupture : Réconcilier Keynes et Schumpeter, Paris/53-Mayenne, Éditions Odile Jacob, , 208 p. (ISBN 978-2-7381-5648-8)
  • La Question intergénérationnelle, avec Alain Villemeur et François-Xavier Albouy, Cent Mille Milliards, 2021
  • L'erreur de Faust: Essai sur la société du vieillissement, avec François-Xavier Albouy et Alain Villemeur, Descartes & Cie, 2019.
  • Jean-Hervé Lorenzi, Pierre Dockès et Mickael Berrebi, La Nouvelle Résistance : Face à la violence technologique, Paris/27-Mesnil-sur-l'Estrée, Eyrolles, , 164 p. (ISBN 978-2-2125-7240-7, lire en ligne)
  • Jean-Hervé Lorenzi et Mickael Berrebi, L’avenir de notre liberté. Faut-il démanteler Google... et quelques autres ?, Paris, Eyrolles, , 256 p. (ISBN 978-2-2125-6762-5, lire en ligne)
  • France, le désarroi d'une jeunesse, avec Hélène Xuan et Alain Villemeur, Eyrolles, 2016
  • Choc démographique, rebond économique (sous la direction de J.-H. Lorenzi), Descartes & Cie, 2016
  • Un monde de violences. L'économie mondiale 2015-2030, Eyrolles, 2014
  • Rajeunissement et vieillissement de la France, avec Jacques Pelletan et Alain Villemeur, Descartes & Cie, 2012
  • Droite contre gauche ?, avec Olivier Pastré, Fayard, 2012
  • Le fabuleux destin d'une puissance intermédiaire, Grasset, 2011
  • Le choc des populations : guerre ou paix, avec Pierre Dockès, Fayard, 2010
  • L'innovation au cœur de la nouvelle croissance, avec Alain Villemeur, Économica, 2009
  • Fin de monde ou sortie de crise, ouvrage collectif, Perrin, 2009
  • La guerre des capitalismes aura lieu, ouvrage collectif, Perrin, 2008
  • 5 + 5 = 32. Feuille de route pour une Union méditerranéenne, ouvrage collectif, Perrin, 2007
  • Un monde de ressources rares, ouvrage collectif, Perrin, 2007
  • Politique économique de droite, politique économique de gauche, ouvrage collectif, Perrin, 2006
  • Désindustrialisation, délocalisations, avec Lionel Fontagné, rapport au Conseil d'Analyse Économique (CAE), Documentation française, 2005
  • Retraite : la lutte des âges, Éditions Robert Laffont, 2004
  • L’Université maltraitée, avec Jean-Jacques Payan, Plon, 2003
  • Enjeux économiques de l’UMTS, avec Michel Didier, rapport au Conseil d’analyse économique, Documentation française, 2000
  • Encyclopédie de l’assurance, avec François Ewald, Économica, 1998
  • Le choc du progrès technique, avec Jean Bourles, Économica, 1995
  • La crise du XXe siècle, ouvrage collectif, Économica, 1980

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Grande Arche, Laurence Cossé, éditions Gallimard, 2016 (ISBN 978-2-07-014204-0).
  2. « Jean-Hervé Lorenzi - Nominations à la tête du groupe Edmond de Rothschild en… », sur edmond-de-rothschild.com via Wikiwix (consulté le ).
  3. Sabine Delanglade, « L’économiste Jean-Hervé Lorenzi embauché par UBS France », sur Les Echos,
  4. Transition démographique.
  5. Transitions économiques des territoires.
  6. Philippe Aghion et al., « Nous, économistes, soutenons Hollande », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Renaud Lambert, « Les économistes à gages sur la sellette », sur Le Monde diplomatique,
  8. 25 novembre 2021 — Chancellerie de l'ordre national du Mérite.
  9. 1 janvier 2022 — l'économiste Jean-Hervé Lorenzi.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]