Jean-Guillaume de Saxe-Weimar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Guillaume.
Johann Wilhelm de Saxe-Weimar
Jean-Guillaume-de-Saxe-Weimar.jpg
Titre de noblesse
Duc de Saxe-Weimar
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
WeimarVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Johann Wilhelm von Sachsen-WeimarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Johann Wilhelm I. Maria von Sachsen-WeimarVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Sibylle de Clèves (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Dorothée-Suzanne de Simmern (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Religion

Johann Wilhelm (, Torgau, Weimar) est un prince allemand de la maison de Wettin.

Il est le deuxième fils de l'électeur Johann Friedrich Ier de Saxe et de Sybille de Clèves (en). Son père perd la dignité électorale en 1547, après sa défaite face à Charles Quint, et ne retient que le titre de duc de Saxe. À sa mort, en 1554, il laisse trois fils : Johann Friedrich II, Jean-Guillaume et Johann Friedrich III. Ils se partagent le duché paternel : Jean-Frédéric II retient Eisenach et Cobourg, Jean-Guillaume prend Weimar, et Jean-Frédéric III garde Gotha.

En 1565, Jean-Frédéric III meurt célibataire et ses frères se répartissent ses possessions. L'année suivante, Jean-Frédéric II, qui cherchait à récupérer son rang d'électeur, est mis au ban de l'Empire et ses biens reviennent à Jean-Guillaume, qui rassemble ainsi l'intégralité du duché de Saxe. Toutefois, il est forcé de traiter avec les fils de Jean-Frédéric II, et en 1572 a lieu la division d'Erfurt : Jean-Guillaume ne retient que le duché de Saxe-Weimar, tandis que ses neveux Jean-Casimir et Jean-Ernest reçoivent respectivement la Saxe-Cobourg et la Saxe-Eisenach. Jean-Guillaume meurt l'année suivante.

Descendance[modifier | modifier le code]

Le 15 juin 1560, Jean-Guillaume épouse Dorothée-Suzanne de Simmern (en) (15 novembre 1544 – 8 avril 1592), fille de l'électeur palatin Frédéric III. Cinq enfants sont nés de cette union :