Jean-Guillaume Van Leempoel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Guillaume Van Leempoel, né à Rotterdam le 23 décembre 1751 et mort à Wiesbaden le 27 février 1796, est un médecin, professeur et recteur de l'ancienne université de Louvain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Guillaume Van Leempoel est le fils de Jean-François Van Leempoel (Gouda 1696 - Rotterdam (?) 1777), médecin pionnier de l'inoculation dans les Provinces-Unies, qui avait épousé en premières noces Marie-Louise Van Montfort. Il épousa en secondes noces en 1749 Clara van den Bergh qui lui donna deux enfants Guillaume Walric et Jean-Guillaume qui furent baptisés dans le culte catholique et qui furent inoculés en 1756 pour donner le bon exemple.

Jean-Guillaume Van Leempoel après avoir obtenu son diplôme de licencié en médecine à l'université de Leyde en 1773, se fit ensuite délivrer le même diplôme à Louvain puis fut nommé professeur la même année 1773. il obtint ensuite à Louvain en 1783 son grade de docteur en médecine.

Jean-Guillaume Van Leempoel fut nommé en 1784 sur instance du gouvernement des Pays-Bas recteur de l'université. Contrairement à la coutume qui voulait que le rectorat soit d'un an, il fut reconduit dans sa charge en 1785. Il eut comme successeur Charles Lambrechts favorable comme lui au joséphisme et aux Lumières.

Van Leempoel, fidèle à l'empereur et au joséphisme fut encore nommé recteur en 1788 et il put mettre en application la décision de transfert des facultés de philosophie, droit et médecine à Bruxelles.

Lors de la Révolution brabançonne, il prit le parti du gouvernement et fut chassé de ses fonctions et traité d'incroyant et de libertin. Il s'enfuit en décembre 1794 en Allemagne lors de la seconde occupation française de la Belgique et mourut à Wiesbaden sans être retourné à Louvain.

Jean-Guillaume Van Leempoel, comme d'autres de ses collègues professeurs à l'université de Louvain, était franc-maçon membre de loge "La Constance" ou "la Constance de l’Union" à Bruxelles[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fruytier, "Willem Walric Van Leempoel", dans : Nieuw Nederlandsch Biografisch Woordenboek, tome VI, Leyde, 1924
  • Paul Verhaegen, Les cinquante dernières années de l'ancienne université de Louvain (1740-1797), Liège, 1884.

Manuscrit[modifier | modifier le code]

Le cabinet des manuscrits de la Bibliothèque royale de Belgique à Bruxelles, conserve un cours des professeurs Verlat et Van Leempoel intitulé : Tractatus de Corporibus Naturalibus : ms. III 1561 (acquis en 1976, don privé).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Adolphe Cordier, Histoire de l'ordre maçonnique en Belgique, Mons, 1854, p.380 : "Tableau des membres de la loge la Constance de l'Union, à Bruxelles: 22. Vanlempoel, docteur en médecine de la faculté de Louvain", ainsi que Paul Duchaine, La franc-maçonnerie belge au XVIIIe siècle, Bruxelles, 1911, p. 410 : "La Constance, Tableau N° 15: Vanlempoel, docteur en médecine de la faculté de Louvain"