Jean-Georges Reber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Georges Reber
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jean-Georges Reber (né en 1731 à Mulhouse et décédé en 1816 à Sainte-Marie-aux-Mines) fut un industriel français.

Né à Mulhouse, il importa à Sainte-Marie-aux-Mines l'industrie du coton et y fonda en 1753 un établissement dans lequel il se livra à la fois à la filature et au tissage de cette matière ainsi qu'à la teinture des étoffes, et qui devint bientôt un des plus importants de l'Europe, ce qui lui valut le surnom d'Oberkampf des Vosges.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Georges Reber est né à Mulhouse en 1731. Il se fixe à Sainte-Marie-aux-Mines en 1755 à l'âge de 24 ans. Ayant fait son apprentissage à Bâle et ayant eu quelques difficultés dans sa ville natale où il ne pouvait donner l'essor qu'il souhaitait, il choisit Sainte Marie-aux-Mines où le seigneur de Ribeaupierre et le gouvernement français offraient toutes les facilités et encouragements aux industriels qui voulaient s'y fixer. Venu à Sainte Marie-aux-Mines avec son oncle Bregentzer, il commençait la fabrication des toiles de coton, puis celle de la bonneterie et plus tard en 1764 celle du tissage des étoffes en coton filé à l'instar de Rouen et d'Eberfeld.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jean-Georges Reber » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]