Jean-Georges-Charles Voidel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Georges-Charles Voidel
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
MiddelbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jean-Georges-Charles Voidel, né le à Château-Salins et mort le à Middelbourg aux Pays-Bas, est un avocat, député de Moselle, représentant du tiers état des communes du bailliage de Sarreguemines, membre du Club des Jacobins après la Constituante. Il prêta le Serment du Jeu de paume.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat à Morhange, Voidel est élu député de la Moselle à l’Assemblée nationale constituante. Il prêta le serment du Jeu de paume, il fut d’abord membre, puis président du Comité des Recherches, il devient à ce titre, un puissant personnage. En effet, ce Comité est l'organe policier de cette époque.

Membre du club des jacobins, puis du club des feuillants, il intervient régulièrement à l'Assemblée et propose notamment le serment ecclésiastique. À la dissolution de la Constituante, il est juge au tribunal civil de Paris. Conseiller du duc d'Orléans, il prend sa défense au tribunal révolutionnaire, en novembre 1793. Arrêté en mars 1794, il est incarcéré à Paris avec le ci-devant général Alexandre de Beauharnais dont il devient l'exécuteur testamentaire. La chute de Robespierre, le , lui rendra la liberté.

Plus tard, Charles Voidel ne put obtenir qu’une place dans l'enregistrement comme vérificateur puis comme directeur. Il vota contre le consulat à vie et mourut aux Pays-Bas, en Zélande en 1812.

Sources[modifier | modifier le code]