Jean-François Larrieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Larrieu.
Jean-François Larrieu
JFL-NB.jpg
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
Nationalité
Activité
Site web
Jean-François Larrieu dans l'atelier

Jean-François Larrieu est un peintre français né le à Tarbes (Hautes-Pyrénées). Il vit et travaille à Paris et à Saint de Jean de Luz.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 11 ans, Jean-François Larrieu entre à l'académie de peinture François Villon. Une année plus tard, en 1972, il reçoit le prix de peinture François Villon.

En 1978, il reçoit le prix de peinture du musée Béarnais, de la ville de Pau ou une première exposition muséale lui est consacré.

En 1982, il s'installe à Paris pour y mener sa carrière et s'engage, en parallèle, pour la cause artistique. En 1987, il devient le cofondateur du comité de défense des artistes du Grand Palais pour soutenir des associations d'artistes indépendants[1].

Ses œuvres sont sur les cimaises de plusieurs salons et expositions de groupes tels que le Salon « Figuration Critique », ou le Salon Comparaisons dans lequel il sera en 2006 le fondateur du groupe « Écritures Exubérantes ». Ce groupe réunit les peintres Robert Combas, Antonio Segui, Osvaldo Rodriguez, Didier Chamizo, Drago Dedic[2]...

Il expose également au Salon d'automne dont il devient membre du conseil d'administration en 1990. Il en assurera la présidence de 1995 à 2004[3].

Il célébra en 2003 le centenaire du Salon d'automne en réunissant à cette occasion les descendants de grands peintres du Salon pour une photo historique : Bissière, Bonnard, Carrière, Cézanne, Derain, Kisling, Picabia, Picasso, Renoir, Vuillard[4],[5]...

Cette même année, il fera représenter la France à la première biennale internationale d'Art Contemporain de Beijing par une sélection d'artistes du Salon d'Automne[6].

En 2005, Jean-François Larrieu est élu président de la Fédération des Salons Historiques du Grand Palais à Paris. Il cofonde en 2006 la manifestation « Art en Capital » pour la réouverture du Grand Palais. C'est le lieu d'origine des Salons Historiques (salon des artistes français, salon des indépendants, salon Comparaisons, salon de la Société nationale des beaux-arts, et salon du dessin et de la peinture à l'eau).

Il prend les fonctions de président, depuis le , de la Fondation Taylor (il en était le vice-président depuis 2005). C'est une association reconnue d'utilité publique qui a pour but de développer la connaissance des arts, grâce à l'entraide entre artistes. Chaque année des prix et des bourses sont remis à des artistes choisis par les membres du comité[7].

Son œuvre a fait l'objet d'expositions dans les musées de France et à l'étranger. Comme aux musées d'Arts contemporains de Moscou et Saint-Pétersbourg en 1991. Puis au musée Sursock de Beyrouth en 1993, au musée d'Art Moderne de Tokyo et musée d'Art informel de Nakagawamura en 1994, au musée des Beaux-Arts de Bordeaux en 1998. Ensuite au musée National de Chine en 2001, au musée national de Taïwan, au musée des Beaux-Arts de Kaoshwing à Taïwan en 2004[8],[9].

Il participe en 2008, à l'exposition officielle des Jeux Olympiques de Pékin avec les artistes Wan Guangyi, Feng Zhengjie, Robert Combas, Peter Klasen..., dans les musées d'Art Contemporain de Shanghai, Today art de Pékin, musée des Beaux-Arts Sichuan de Chengdu, musée d'Art moderne RCM de Nanjing, musée d'Art de Guangzhou Art Academy, musée de Luxun Art Academy de Shenyang[10].

Il réalise également un timbre en Chine dans le cadre de l'année de la France en Chine.

De multiples expositions personnelles lui sont consacrées par Opera Gallery notamment à

  • New York : en 2001, 2003, 2005, 2007
  • Hong Kong : en 2006, 2009, 2011
  • Séoul : en 2008, 2012
  • Dubaï : en 2010, 2013
  • Paris : en 1999, 2002, 2007
  • Singapour : en 1999, 2001, 2004, 2007
  • Tokyo : en 2012

[11]Il apparaît dans le Bénézit, dans l'annuaire de l'Art International et dans le Who's Who.

Expositions dans les musées[modifier | modifier le code]

France
  • Neuilly-sur-Seine, musée Arturo Lopez.
  • Montbart, musée des Beaux-Arts.
  • Bordeaux, musée des Beaux-Arts.
  • Chaumont, Chapelle des Jésuites.
  • Tarbes, Carmel.
  • Paris, musée de la Poste.
Chine
  • Pékin, musée Today Art.
  • Pékin, musée National de Chine.
  • Pékin, musée Zitan.
  • Shanghaï, musée d'Art Liu Hai Su.
  • Shanghaï, musée d'Art Contemporain.
  • Chengdu, province de Sichuan, musée des Beaux-Arts.
  • Nanjing, musée d'Art Moderne RCM.
  • Guangzhou, musée d'Art de Guangzhou Art Academy.
Japon
  • Tokyo, musée d'Art Moderne Ueno.
  • Tokyo, Temple Josenji.
  • Tokyo, musée Informel Nakagawamura.
  • Tokyo, Bunkamura Gallery.
  • Okinaya, musée Garden.
  • Fukuoka, Terrjin Salaria Event Space.
Taïwan
  • Taïwan, musée National des Beaux-Arts.
  • Taïwan, musée des Beaux-Arts de Kaohswing.
  • Taipei, musée d'Art Moderne.
Autres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Larrieu ou les beauté de l'Utopie, texte de Noel Coret et Yak Rivais ,114 pages Operagallery édition, 1999
  2. Comparaisons 2012 préface Aurélie Filipetti ministre de la culture et de la communication et Gérard Xuriguera, Castadiva édition d'art 2012
  3. Figaro magazine samedi 9 octobre 1999 salon d'Automne : À découvrir talents inconnus par Béatrice Comte
  4. 1903-2003 Centenaire salon d'Automne préface de Jacques Chirac président de la république, Jean-Jacques Aillagon ministre de la culture, Jean-François Larrieu président du salon d'Automne ,549 pages édition Castadiva 2003
  5. JT France 2,par Genevieve Moll, 15 novembre 2003
  6. the album of the first Beijing international Art biennale China, China/people's fine arts publishing house, 430 pages, septembre 2003
  7. la Gazette Drouot : la Fondation Taylor par Marie C Aubert, 28 janvier 2011,
  8. Peintres de Paris, éditeur National Taiwan Museum of fine art ,158 pages, 2003
  9. Figaro magazine, Larrieu la joie de rêver par Béatrice Comte, 2 novembre 2002
  10. Sport in Art, éditeur Adidas Greater China, texte de Ante Glibota, art in the Olympic Hour, novembre 2007
  11. Jean-François Larrieu, édition Opera Gallery par Henry Perrier, 200 pages, avril 2008

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]