Jean-François Lépine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-François Lépine
Image illustrative de l’article Jean-François Lépine

Naissance (72 ans)
Montréal
Profession Journaliste
Médias
Pays Drapeau du Canada Canada
Télévision Radio-Canada

Jean-François Lépine, né le [1] à Montréal, est un journaliste et animateur de télévision canadien, québécois. Il a travaillé pour la Société Radio-Canada de 1971 à 2013. À la fin d', il est nommé, pour un mandat de trois ans, « Représentant du Québec en Chine ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Détenteur d'un baccalauréat de l'Université Laval et d'une maîtrise en sciences politiques de l'Université du Québec à Montréal[2], il commence sa carrière à la radio de Radio-Canada en 1971. Il devient journaliste et, de 1975 à 1978, animateur de l'émission Présent.

En 1975, il intervient pour aider Denis et Dalila Maschino à s'enfuir au Canada.

De 1978 à 1981, il est correspondant parlementaire à Québec pour la télévision de Radio-Canada. Il devient par la suite correspondant à l'étranger à Pékin (1983-1986), Paris (1986-1988) et Jérusalem (1988-1990). Revenu au Canada, il crée et anime l'émission de journalisme d'enquête Enjeux de 1990 à 1992 et devient animateur de l'émission Le Point de 1992 à 1998.

Il anime par la suite les émissions Zone libre et Une heure sur Terre.

Le , peu après l'annulation de Une heure sur Terre, pour cause de coupures budgétaires, Radio-Canada annonce le départ à la retraite de Jean-François Lépine[3].

Depuis 2011, il occupe le poste de président de l'Observatoire sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques[4].

À la fin d', il est nommé, pour un mandat de trois ans, « Représentant du Québec en Chine »[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est, depuis 1989, le conjoint de l'actrice Mireille Deyglun, de qui il a deux enfants, Félix et Sophie Lépine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie des Legris (dits Lépine) d'Amérique. Il est le quatrième des 8 enfants d'Edgar (né à Joliette, médecin à Montréal, marié à Gisèle Piette en 1942), à Euclide (industriel né à Québec, marié à Emma Leclerc en 1904), à Louis (menuisier et fonctionnaire), à Louis, à Jean-Baptiste (maçon), à Jean-Marie, à Pierre, à Jean (né à Paris vers 1660, migrant à Québec vers 1687, laboureur à la Rivière Saint-Charles), à Guillaume Legris dit Lépine (Parisien, résidant en la paroisse Saint-Nicolas-du-Chardonnet).
  2. Yvan Duperré, « Jean-François Lépine : La qualité de l'information à l'ère du continu et de la télévision spectacle - Poubelle ou nouvelle? (conférence) », sur toile.coop (consulté le 8 mars 2009).
  3. Le Téléjournal 18h du 27 mars 2013.
  4. (fr + en) « Chaire Raoul-Dandurand, Jean-François Lépine (chercheur) » (consulté le 21 juillet 2014).
  5. « Jean-François Lépine nommé représentant du Québec en Chine », Radio-Canada avec La Presse canadienne, le 25 août 2015.
  6. Anabelle Nicoud, avec La Presse canadienne, « La FPJQ décerne ses prix », La Presse, le 17 novembre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :