Jean-François Klobb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-François Arsène Klobb
Image illustrative de l'article Jean-François Klobb

Naissance
Ribeauvillé
Décès (à 42 ans)
Dankori
Mort au combat
Origine Drapeau de France Français
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Troupes de marine
Grade Lieutenant-colonel
Années de service 1874-1899
Commandement Direction de l'artillerie en Guyane
Garnison de Tombouctou
Conflits Conquête coloniale du Tchad
Faits d'armes Mission Voulet-Chanoine
Distinctions Officier de la Légion d'honneur Officier de la Légion d'honneur
Hommages Nom d'une rue à Ribeauvillé
Nom d'une rue à Villeurbanne

Jean-François Arsène Klobb (Ribeauvillé-Dankori, ), est un officier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Klobb tué par les troupes de Voulet.
Couverture illustrée du journal Corriere Illustrato della Domenica, Milan, .

Né à Ribeauvillé dans le Haut-Rhin, il est le fils d'un notaire, Jean-Baptiste Klobb et Marie Rose Virginie Dinichert.

Il entre dans l'artillerie de marine le , et devient sous-lieutenant le .

Au , il rejoint l'École d'artillerie de Fontainebleau. Nommé lieutenant en second le , il est affecté au au régiment de Cherbourg.

Il devient lieutenant en premier le puis, capitaine en second le . Il se marie le à Marie Emilie Marguerite Forget. Au , il est nommé à la direction de l'artillerie en Guyane. Capitaine en premier le , il reçoit au la même affectation en Guyane. Chevalier de la Légion d’honneur depuis 1889, il est nommé officier de l’ordre le 30 août 1894[1].

Chef d'escadron le , puis lieutenant-colonel le , c'est avec ce grade qu'il est envoyé le comme hors-cadre au Soudan français, responsable de la garnison de Tombouctou.

Du 20 avril au , le lieutenant-colonel Klobb est chargé d'arrêter la colonne Voulet-Chanoine. Après une poursuite de 2 000 kilomètres, Klobb rejoint la colonne infernale au hameau de Dankori, près de Zinder. Le capitaine Voulet fait ouvrir le feu. Klobb est tué par balle. Il est inhumé à Tombouctou.

Décorations[modifier | modifier le code]

Officier de la Légion d'honneur Officier de la Légion d'honneur (décret du 30 août 1894).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Général [Paul] Joalland, Le Drame de Dankori : mission Voulet-Chanoine - mission Joalland-Meynier, Paris, Nouvelles Éditions Argo (NEA), , 256 p. (notice BnF no FRBNF34084657)
  • Arsène Klobb (préf. Jules Lemaître), Dernier carnet de route : au Soudan français ; rapport officiel de M. le gouverneur Bergès sur la fin de la mission Klobb, Paris, E. Flammarion, , 292 p. (notice BnF no FRBNF34138397).
  • Arsène Klobb et Octave Meynier (préf. Albert Maitrot de La Motte-Capron), À la recherche de Voulet : sur les traces sanglantes de la Mission Afrique centrale, 1898-1899, Paris, Cosmopole (réimpr. 2001), nouv. éd. (1re éd. 1931), 229 p. (ISBN 2-84630-002-X, notice BnF no FRBNF37695465).
  • Léon Strauss, «  Jean François Arsène Klobb », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 21, p. 2013.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]