Jean-François Jonvelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-François Jonvelle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Jean-François Jonvelle (, Cavaillon - , Paris) est un photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1943, il est l'assistant de Richard Avedon dans les années 1960[1]. Il fait ses débuts dans le magazine 20 ans puis dans l'émission Dim, Dam, Dom[1].

Il réalise au cours de sa carrière de nombreux portraits de femmes, souvent ses amies : des jeunes filles naturelles, le plus souvent nues, nonchalantes[1].

Il est mort à 58 ans d'un cancer foudroyant, 15 jours après qu'une tumeur fut détectée.

Technique[modifier | modifier le code]

  • Matériel : Il utilise un appareil reflex avec des objectifs ultra-lumineux (50 mm f/1, 85 mm f/1,2). Cette grande ouverture lui permet de travailler en lumière naturelle, et sans trépied jusqu'à un temps de pose d'1/15 de seconde.
  • Lumière : Le photographe n'utilise jamais de flash. Il travaille uniquement avec la lumière naturelle.
  • le décor : Les éléments extérieurs au modèle sont généralement discrets, et très communs. Ils jouent cependant un rôle dans la composition du cadre.

Campagnes[modifier | modifier le code]

Avenir 1981[modifier | modifier le code]

Paysage urbain avec la première affiche de la campagne Avenir de 1981.
Article détaillé : Affiches Myriam.

En 1981, trois photographies servent de support à une campagne réalisée pour l'afficheur Avenir. C'est un grand scandale et succès grâce au procédé du teasing utilisé pour la première fois en France. Le nom du photographe demeure attaché aux deux slogans qui accompagnaient ses photographies : « Demain j'enlève le haut », « Demain j'enlève le bas ».

Publications[modifier | modifier le code]

  • Celles que j’aime, 1983, Editions Filipacchi
  • Jonvelle Bis, 1989, Éditions de La Martinière, (et une édition japonaise)
  • Jonvelle à Venise, 1986, Éditions du Chêne
  • Jonvelle à Saint Barthélemy, 1986, Éditions du Chêne
  • Jonvelle à Marrakech, 1986, Éditions du Chêne
  • A la Parisienne, 1992, pour Nice Claup (Japon)
  • Avril Mai Juin, 1994, Éditions de La Martinière, (new cloth), Folio
  • Fou d'Elles, 1996, Éditions de La Martinière, collection Petit Format
  • Seiko Matsuda in Paris, Suntex publications, 1997 (édité exclusivement au Japon) - 30 × 22 cm, approx. 80 p, photos couleur et n/b, couverture cartonnée
  • Jonvelle(s), 1998, Ipso Facto Publisher NYC, bilingue anglais-français
  • Balcons, 1999, Ipso Facto Publisher NYC, bilingue anglais-français, en collaboration avec Nathalie Garçon, 112p., 40 photos N&B

Éditions posthumes :

  • Photographies, 138 p., 208 photos N&B

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Claude Nori, La Photographie en France : des origines à nos jours, Paris, Flammarion, coll. « Photographies », , 319 p. (ISBN 978-2081214675), « La photographie de mode », p. 169

Liens externes[modifier | modifier le code]